Les patineurs Canadiens dominent le 500m à la Coupe du monde de Pékin

Les patineurs Canadiens ont très bien fait aujourd’hui à la troisième étape du circuit de la Coupe du monde 2008-09, à Pékin. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont dominé les 500m pour remporter l’or et l’argent respectivement, et Olivier Jean (Lachenaie, QC) a ajouté à la récolte avec l’argent sur 1500m.

Sur 500m, les espoirs du Canada étaient élevés avec Hamelin, Tremblay et François Hamelin (Ste-Julie, QC) en demi-finale. Avec certains des meilleurs patineurs au monde écartés de la compétition, les Coréens Kwak Yoong-Gy et Les Ho-Suk ayant été éliminés lors des vagues de vendredi, la porte était grande ouverte pour que les Canadiens montrent de quel bois ils se chauffent. Les frères Hamelin étaient dans la même vague de demi-finale, et sont parties devant, mais François est tombé et a été disqualifié pour obstruction sur le Chinois Li Ye. Le jeune Hamelin a pris le 7e rang au total.

En finale, ils étaient cinq, mais Charles Hamelin et Tremblay ont dominé d’un bout à l’autre, terminant environ une second avant le médaillé d’argent Wang Hong Yang de la Chine. « Il a tiré pendant quatre tours », a dit Hamelin au sujet de son coéquipier. « La course a été très rapide, mais j’ai pu faire un dépassement à la fin pour l’emporter. Cette médaille était beaucoup plus facile que l’or que j’ai eue à Vancouver (sur 1000m), François-Louis et moi on a vraiment dominé aujourd’hui, donc en arrivant en finale on savait que ça se passerait entre nous deux pour la médaille d’or. »

Tremblay n’a pu qu’acquiescer aux propos de son compatriote. « C’est sûr que j’aurais aimé avoir l’or, mais ce n’est pas la couleur qui est importante, mais la qualité du patinage », a-t-il expliqué. « Charles et moi, aujourd’hui, on a vraiment dominé, on avait une grande longueur d’avance en finale, c’étaient des temps très rapides alors je suis très content. »

Chez les femmes, ça n’a pas été aussi facile, et toutes les Canadiennes ont été éliminées en quart de finale. Jessica Gregg (Edmonton, AB) a été disqualifiée dans sa vague, alors que Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) est tombée et Anne Maltais (Québec, QC) a franchi la ligne d’arrivée à peine 0,07 secondes après la deuxième position de sa vague. Au cumulatif, Maltais a pris le 11e rang, Lambert le 15e et Gregg le 16e.

Olivier Jean a connu une victoire personnelle sur 1500m, en remportant l’argent, sa première cette année sur le circuit de la Coupe du monde. Jean a connu une saison exceptionnelle en 2006-07, remportant de nombreuses médailles sur le circuit, mais un accident à l’entraînement à l’automne 2007 l’a mis de côté toute la saison dernière. La médaille d’aujourd’hui était donc une grande réussite pour l’athlète de Lachenaie, qui a terminé à peine 0,005 secondes derrière Sung Si-Bak qui a mis la main sur l’or.

« Je suis satisfait avec ma médaille d’argent. J’ai connu une très bonne course, j’ai tiré les six derniers tours devant trois Coréens et j’ai été très rapide, donc ils n’ont pas été capables de me dépasser. J’ai fait une petite erreur à la fin et je me suis fait dépasser à la ligne d’arrivée, mais je suis très satisfait », a expliqué Jean. « Le 1500m est ma distance préférée, et je veux en gagner un. J’étais nerveux pour les deux premières Coupes du monde de la saison, je voulais trop gagner, et ça n’a pas bien été. Ici, je suis resté concentré sur bien patiner, et j’étais beaucoup plus calme sur la glace aujourd’hui, ça a bien fonctionné. »

Michael Gilday (Yellowknife, NT) a également pris part à la finale A, mais il est resté pris derrière le mur Coréen et a dû se contenter du 6e rang. La recrue Richard Shoebridge (Cambridge, ON) a connu une autre excellente journée, et a pu patiner en finale B, pour la 11e place au cumulatif.

Chez les femmes, seules deux Canadiennes étaient en demi-finale sur 1500m, puisque Jessica Hewitt (Kamloops, CB) était disqualifiée hier. Annik Plamondon (Longueuil, QC) et Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) étaient toutes deux 5e de leur vague de demi-finale et ont pris les 13e et 14e rang.

« Ça a quand même bien été, il me manque un peu de punch comparativement aux autres, mais c’est bon pour moi de prendre part à une compétition, ça me permet de m’élever à un niveau plus élevé. », racontait Roberge, qui prend part à sa première Coupe du monde de la saison à Pékin après qu’une blessure l’ait écartée de la compétition pour quelques mois. « En musculation présentement, il y a des systèmes musculaires que je ne travaille pas, donc côté réaction et vitesse, il m’en manque un peu, mais ça se rattrape facilement donc je ne suis pas inquiète, je serai de retour à ma forme normale bientôt. »

Les deux équipes de relais – Roberge, Maltais, Gregg et Hewitt chez les femmes; les deux Hamelins, Tremblay et Gilday chez les hommes – ont pu se qualifier pour les finales de demain. Les patineurs tenteront également de décrocher des médailles sur 500m et 1000m demain.