Les patineurs canadiens prouvent leur domination sur 500m à la Coupe du monde de Vancouver

Les patineurs courte piste canadiens ont dominé les courses de 500m aujourd’hui, et les six athlètes se sont qualifiés pour les finales qui auront lieu dimanche au Pacific Coliseum. Ce n’étaient pas les seules réussites de l’équipe locale : huit athlètes se sont également qualifiés directement pour les quarts et demi-finales de samedi, et les deux équipes de relais feront partie des demi-finales.

Les Canadiens sont reconnus pour leur force sur 500m, et tous les patineurs présents à Vancouver ce weekend ont une chance de grimper sur le podium pour cette érpeuve. L’équipe masculine est définitivement la plus forte, Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont d’ailleurs terminé 2-3 la semaine dernière sur 500m. Hamelin ne prend pas part à l’épreuve cette fois, mais son jeune frère François (Ste-Julie, QC) et Olivier Jean (Lachenaie, QC) le font, tout comme Tremblay. Les trois patineurs ont connu d’excellentes courses

François Hamelin leading the way; Photo: Jeff Bough
aujourd’hui. Dans la deuxième course, le mot d’ordre semblait être de partir en force et de mener la course d’un bout à l’autre, puisque les trois Canadiens ont utilisé la même stratégie pour terminer premier de leur vague avec une avance confortable.

« Nous avons tous réussi de bons temps dans la première course, » a expliqué Hamelin à la fin de la journée. « Nous étions donc tous premiers sur la ligne de départ, alors c’était la stratégie logique à adopter : partir rapidement, nous assurer que nous restions en première place, question de ne pas avoir à tenter de dépassements risqués. »

C’était un scénario semblable chez les femmes, alors que Jessica Gregg (Edmonton, AB), Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) et Anne Maltais (Québec, QC) ont toutes été en mesure de se qualifier pour les quarts de finale de dimanche. St-Gelais a connu une excellente deuxième course, tout comme les hommes, et elle a pu franchir la ligne d’arrivée bien devant ses adversaires.

« Je suis très contente, le 500m est la distance dans laquelle je veux bien performer, donc c’est super de faire les rondes finales, » a-t-elle expliqué. « Je voulais partir avec un départ rapide et accélérer tout au long du premier tour, et ça a bien fonctionné contre ces filles. J’espère me rendre aussi loin que je peux dans cette distance, connaître de bonnes courses chaque fois et ne pas faire d’erreurs. C’est une très bonne expérience pour moi! », a terminé la patineuse de 18 ans.

Les frères Hamelin et François-Louis Tremblay prenaient également part à la première course de 1000m, et ils seront des quarts de finale demain. Charles Hamelin a dominé sa deuxième vague, alors que François Hamelin et Tremblay ont dû effectuer de nombreux dépassements afin de finir 1er et 2e de leur vague respective, mais le résultat final est le même pour les trois patineurs.

« J’ai eu une coupure à la cuisse quand je suis tombé dans ma première course, donc j’ai perdu un peu de concentration pour la deuxième vague, mais j’ai quand même réussi à bien faire, » racontait Hamelin, qui a été avancé de sa première vague après qu’un autre patineur l’ait fait tomber.

Les femmes n’ont pas eu la même chance, et seule Marianne St-Gelais s’est assurée d’une place en quart de finale. Anne Maltais et Gregg devront se lever à l’aube samedi pour prendre part au repêchage. Maltais a chuté dans sa deuxième

Marianne St-Gelais pourra dormir ce weekend, elle qui s'est qualifiée pour ses deux distances; Photo: Jeff Bough
course, et Gregg s’est fait dépasser dans le dernier tour et a été reléguée au troisième rang.

« Je suis contente de la façon dont j’ai patiné mon 1000m, » a dit St-Gelais. « Quand j’étais petite, le 1000m était ma bête noire, mais plus j’apprends à le maîtriser, plus je commence à aimer ça. Ça s’est bien passé, j’ai réussi à suivre ma stratégie et bien me placer dans mes deux courses. »

Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) et Michael Gilday (Yellowknife, NT) seront également au Pacific Coliseum tôt demain pour leur repêchage au 1500m. Ils se sont tous deux fait dépasser par des adversaires tout juste avant la ligne d’arrivée, terminant troisièmes. Les autres Canadiens en lice sur 1500m seront des demi-finales samedi, puisque Valérie Maltais (La Baie, QC) et Jessica Hewitt (Kamloops, CB) étaient deuxièmes de leur course respective alors qu’Olivier Jean et Rémi Beaulieu (Alma, QC) ont pris les honneurs de leur côté.

La dernière distance de la fin de semaine sera une deuxième course de 1000m dimanche, et trois Canadiens seront des quarts de finale. Seule Valérie Maltais s’est qualifiée chez les femmes, elle qui a connu deux courses solides dans lesquelles elle est restée tout près de la meneuse pour s’assurer de la deuxième position à l’arrivée. Mendes-Campeau faisait face à une vague très difficile et elle était prise au troisième rang pour les cinq derniers tours, incapable de dépasser avec succès. Elle sera du repêchage dimanche matin. Hewitt, pour sa part, a été disqualifiée pour interférence dans sa dernière course de la journée quand elle a essayé un dépassement de deux patineuses avec un peu plus d’un tour à faire.

C’était semblable chez les hommes, Charles Hamelin se faisant d’abord disqualifier pour interférence dans sa première vague en passant quatre adversaires avec deux tours à faire. La recrue en Coupe du monde Rémi Beaulieu a une fois de plus gagné ses deux courses. Beaulieu, qui a donné ses premiers coups de patin en Coupe du monde la fin de semaine dernière à Salt Lake City, a remporté toutes ses courses en qualification la semaine dernière et aujourd’hui. Son coéquipier Michael Gilday se joindra à lui pour les quarts de finale dimanche.

L’équipe de relais féminine formée de Jessica Gregg, Marie-Andrée Mendes-Campeau, Valérie et Anne Maltais a mené sa vague jusqu’aux derniers tours, où les Néerlandaises l’a dépassée. Les Canadiennes ont terminé deuxièmes, se qualifiant pour la demi-finale de demain. Chez les hommes, Charles Hamelin, Michael Gilday, Rémi Beaulieu et Olivier Jean était à l’œuvre, et ils n’ont pas déçu, remportant leur vague avec une bonne longueur d’avance.

Demain, Mendes-Campeau, Gilday, Anne Maltais et Gregg seront à l’action dès 8h au Pacific Coliseum, espérant se qualifier pour joindre le reste de leur équipe à 14h pour les rondes finales de 1500m et 1000m.