Les patineurs courte piste du Canada brillent à la première journée de la Coupe du monde #5

L’équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste a connu une excellente journée à Sofia, lors de la première étape du circuit de la Coupe du monde après une pause de deux mois de la scène internationale. Presque tous les athlètes se sont qualifiés pour prendre part directement aux rondes finales qui auront lieu demain et dimanche.

« Ce fut une bonne et très longue journée pour notre équipe, » a expliqué Yves Hamelin, Directeur du programme courte piste de Patinage de vitesse Canada. « Un bris de la resurfaçeuse a retardé le déroulement des relais en fin de journée, mais nous sommes très satisfaits des courses que les athlètes ont réalisées aujourd’hui. »

Chez les hommes, François Hamelin (Ste-Julie, QC), Olivier Jean (Lachenaie, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont dominé toutes leurs courses sur 1000m et 500m, franchissant toujours le fil d’arrivée en première place et s’assurant de bonnes positions de départ pour les rondes de quarts de finale.

Quelques semaines après avoir été couronné Champion canadien, Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a également remporté toutes ses courses sans surprise, et il prendra part aux demi-finales sur 1500m et quarts de finale sur 1000m cette fin de semaine. Sur 1500m, son coéquipier Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) a lui aussi remporté sa vague et se joindra à Hamelin en demi-finale demain, alors que Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a été disqualifié pour interférence et devra maintenant tourner son attention vers son autre distance, le 1000m, pour laquelle il s’est qualifié. Monette, un spécialiste du 1500m, a également réussi à se qualifier pour les quarts de finale du 1000m en terminant deuxième de chacune de ses vagues de qualification.

« Guillaume s’est fait volé sa première ronde du 1500m à cause d’une disqualification que nous croyons injustifiée, » a poursuivi Yves Hamelin.

Le scénario a été semblable chez les femmes, alors que presque toutes les athlètes canadiennes se sont taillées une place pour les quarts de finale sur 1000m et 500m. Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB), qui ont pris les deux premières positions au Championnat canadien ouvert tenu à Montréal il y a quelques semaines, ont prouvé que ces résultats ne tenaient pas du hasard. Elles ont toutes deux dominé toutes leurs courses sur 500m et se sont également qualifiées pour les quarts de finale du 1000m qui se tiendront demain après-midi.

Sur 500m, leur coéquipière Anne Maltais (Québec, QC) sera aussi des quarts de finale. Maltais devra toutefois passer par le repêchage demain matin pour une chance de poursuivre son parcours sur 1000m. Selon le Directeur de programme courte piste, Yves Hamelin, Maltais a été victime d’une interférence qui n’a pas été appelée par les officiels.

Marie-Ève Drolet (Saguenay, QC) a bien patiné lors de son retour au circuit de la Coupe du monde. L’athlète de 27 ans a effectué un retour à la compétition plus tôt cette année après une pause de six ans pour se concentrer sur ses études. Elle a pris le 6e rang au Championnat canadien ouvert, se méritant la chance de représenter le Canada aux deux dernières étapes de la Coupe du monde de la saison. Aujourd’hui, Drolet a terminé deuxième de sa course de 1500m et prendra part aux demi-finales demain. Elle a également réussi à obtenir son billet pour les quarts de finale du 1000m qui auront lieu dimanche à Sofia.

Deux autres athlètes se joindront à elle en demi-finale du 1500m, puisque Jessica Hewitt (Kamloops, CB) et Laurie Marceau (Dolbeau, QC), qui en est à sa première Coupe du monde en carrière, ont patiné suffisamment vite pour se qualifier.

Sur 1000m, cependant, Hewitt et Marceau étaient troisièmes de leur vague respective et devront passer par le repêchage pour une chance de se rendre en finale.

Pour mettre fin à cette première journée de compétition, l’équipe féminine de relais composée aujourd’hui de Gregg, Roberge, Marceau et Drolet a remporté sa vague de quart de finale, devant la formation de l’Italie. L’équipe masculine – Jean, les frères Hamelin et Bastille – a fait de même, reportant sa vague devant le Japon.

« Marie-Ève et Laurie se sont très bien tirées d’affaire dans leurs courses idividuelles à leur première Coupe du monde [de la saison pour Drolet] et elles ont contribué à qualifier l’équipe de relais pour la ronde de demi-finale. L’équipe des gars s’est quant à elle qualifiée facilement en prenant un tour et demi d’avance sur ses adversaires, » a terminé un Yves Hamelin satisfait de ses protégés.

La compétition se poursuit dès demain à Sofia. Anne Maltais sera la première sur la glace pour le repêchage du 1000m, et ses coéquipiers feront leur entrée en après-midi pour les rondes finales du 1500m et 1000m, ainsi que les demi-finales du relais.