Les patineurs courte piste du Canada confirment d’autres quotas Olympiques

Les patineurs courte piste du Canada seront bien représentés en février à Vancouver, avec le maximum d’athlètes possible – 3 hommes et 3 femmes – sur 1500m et 500m, ainsi que trois femmes et au moins deux hommes sur 1000m. Ces quotas ont été confirmés en cette deuxième journée de la Coupe du monde courte piste ISU, alors que les patineurs prenaient part au 1000m et au relais.

Après avoir confirmé les places du Canada sur 500m et 1000m hier, Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC), Tania Vicent (Laval, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB) ont offert de solides performances sur 1000m. Roberge et Vicent ont chacune remporté leurs deux courses, alors que Gregg a pris le deuxième rang de sa première vague avant de remporter la seconde. Elles seront toutes de retour dimanche pour prendre part aux huitièmes de finale. Les résultats d’aujourd’hui sont suffisant pour assurer les trois places du Canada pour Vancouver 2010, puisque les patineuses termineront définitivement dans le top-32.

« Les filles ont toutes connu de bonnes courses aujourd’hui, » a mentionné le Chef d’équipe Yves Hamelin. « Tania a été tout aussi solide qu’hier, menant la majorité de ses courses avec un bon rythme. Kalyna a été fidèle à elle-même, contrôlant elle aussi la majeure partie de ses vagues. Jessica était pour sa part toujours bien positionnée, elle a montré une belle intensité dans ses courses et a bien réagi face aux tentatives de dépassement. »

Chez les hommes, les frères Charles et François Hamelin (Ste-Julie, QC) ont fait preuve de constance. Ils n’ont jamais été menacés dans leurs courses, restant dans le peloton pour les premiers tours avant de s’amener devant chaque fois pour franchir l’arrivée premiers lors de leurs trois courses respectives. Charles, détenteur du record du monde sur la distance, a une fois de plus réussi le temps le plus rapide de la journée, soit 1:25.708.

Dans sa troisième course du jour, Olivier Jean (Lachenaie, QC) a tenté de prendre le contrôle de la course en dépassant deux patineurs à la fois par l’intérieur. À la fin du dépassement, il y a eu un léger contact avec le Chinois Han Jialiang, qui a dramatisé un peu la situation, et les officiels ont disqualifié Jean.

« Olivier connaissait une bonne journée, il n’avait pas été menacé encore dans ses courses. Sa dernière vague était plus relevée, il aurait pu être un peu plus patient avant de tenter un dépassement. Il était solide et clairement capable de se classer parmi les deux premiers, » a expliqué Yves Hamelin. Jean avait été disqualifié en première ronde la fin de semaine dernière, et son classement combiné rend le Canada pratiquement incapable d’obtenir la troisième position sur 1000m. Il faudra voir comment les quotas olympiques globaux seront comblés, et le résultat sera confirmé un peu plus tard cette fin de semaine.

Tard hier soir, il a été confirmé que malgré la malchance de Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC), qui a terminé 48e sur 1500m hier, sa 17e position de la semaine dernière était suffisante pour lui donner le 29e rang au cumulatif, et le Canada pourra donc envoyer une équipe complète sur 1500m.

Au relais, les frères Hamelin, Bastille et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont fait équipe en première ronde et ont facilement remporté la course en 6:50.899, bien devant le Japon (6:52.200) et la France (6:52.362). Ils ont ensuite répété la performance en quart de finale pour l’emporter en 6:44.886, devant la Corée (6:45.153), avec une fois de plus la France et le Japon quelques secondes derrière. Gregg et Vicent ont joint leurs forces à celles de Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) et de Valérie Maltais (La Baie, QC) pour le quart de finale des femmes, et elles ont pris le deuxième rang en 4:16.646, tout juste derrière le Japon qui a franchi la ligne d’arrivée en 4:16.113. Les deux équipes canadiennes seront des demi-finales dimanche.