Les patineurs courte piste du Canada confirment leurs quotas Olympiques sur 500m

Les patineurs de vitesse courte piste du Canada ont confirmé aujourd’hui qu’ils pourraient inscrire un maximum de trois patineurs et trois patineuses sur 500m aux Jeux Olympiques d’hiver 2010. Puisque tous les athlètes se sont qualifiés pour les huitièmes de finale qui se tiendront samedi à la Coupe du monde courte piste ISU de Marquette, le Canada est maintenant assuré d’obtenir ses quotas maximaux pour cette distance.

Une fois de plus, les patineurs canadiens ont prouvé leur dominance sur 500m. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC), François-Louis Tremblay (Montréal, QC) et Olivier Jean (Lachenaie, QC) ont tous remporté chacune de leurs trois vagues, se qualifiant facilement pour les huitièmes de finale de samedi. Une fois de plus, Hamelin et Tremblay ont réussi les deux temps les plus rapides de la journée.

Le scénario était semblable chez les femmes avec Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC), Jessica Gregg (Edmonton, AB) et Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC). Les deux premières ont remporté leurs deux vagues, et Roberge a été conservatrice dans des vagues difficiles, ne tentant pas de manœuvres risquées et se contentant de la deuxième place à chaque fois, ce qui était suffisant pour passer à la ronde suivante.

« À chaque ronde, nos athlètes ont pu s’exprimer comme on le souhaitait, » a raconté Yves Hamelin, le Chef d’équipe satisfait après la journée de courses. « Nous les retrouverons samedi alors qu’ils poursuivront leur parcours, et toutes nos positions sur 500m sont à peu près assurées, donc nous n’avons aucune inquiétude à ce chapitre. »

Les Canadiens ont eu droit à une petite peur au 1500m masculin quand Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) n’a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale après une chute dans le dernier virage de sa deuxième course de la journée, qui l’a forcé à se contenter du 48e rang de la distance. Bastille avait pris le 15e rang du 1500m la semaine dernière à la Coupe du monde courte piste de Montréal. Les résultats combinés des deux épreuves détermineront les quotas de chaque pays pour les Olympiques, les 36 meilleurs athlètes obtenant des places pour leur pays. Bastille a toujours une chance d’obtenir cette position pour le Canada, mais ce sera serré. Un peu plus tard ce weekend, on devrait être en mesure de confirmer si le Canada aura droit à deux ou trois patineurs sur la distance aux Olympiques.

Charles Hamelin sera le seul patineur représentant le Canada en demi-finale du 1500m. « Charles a connu une bonne progression au fil de la journée, avec trois courses solides, assurant sa place en demi-finale, » a expliqué le Chef d’équipe Yves Hamelin. « Malheureusement, Olivier Jean a été disqualifié en quart de finale. Il courait une bonne course, était en contrôle. Il a essayé un dépassement extérieur, et il y a eu contact avec le patineur chinois, qui a causé un déséquilibre des deux athlètes. Olivier est resté sur ses pieds et a terminé la course deuxième, mais il a été disqualifié pour interférence pendant son dépassement, » a continué Hamelin. Malgré cette disqualification, Jean termine 26e sur la distance, ce qui est suffisant pour assurer une deuxième position pour le Canada à Vancouver.

Chez les femmes, Kalyna Roberge, Tania Vicent (Laval, QC) et Valérie Maltais (La Baie, QC) se sont toutes trois qualifiées pour les demi-finales du 1500m qui se tiendront samedi. Maltais a fait face à quelques obstacles sur son parcours. Elle a chuté en première ronde, mais a réussi à conserver la troisième place de sa vague grâce à la chute de ses adversaires. La Canadienne a ensuite été avancée de sa vague quart de finale, une course très mouvementée au cours de laquelle une athlète de l’Autriche a été disqualifiée pour une manœuvre qui a nuit à Maltais.

« Tania a très bien patiné aujourd’hui, » racontait Yves Hamelin. « Elle a connu une course exceptionnelle en quart de finale, probablement l’une des meilleures courses de sa vie. Elle a été patiente, s’est amenée à l’avant de l’extérieur avec six tours à faire et y est restée, contrôlant le rythme. Il y a eu un dépassement plus tard dans la course, mais Tania a terminé en force, pour la deuxième place. » Roberge a également terminé deuxième de son quart de finale, après avoir remporté sa première course. Avec trois patineuses en demi-finale, le Canada est très bien placé et les quotas du pays pour les Olympiques ne pourront pas être menacés.

Demain sera une autre longue journée à Marquette, alors que les patineurs prendront part aux rondes de qualification sur 1000m et au relais, espérant se qualifier pour les rondes finales de dimanche et d’assurer leur places pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2010.