Les recrues Girard et Boutin excellent aux Championnats canadiens seniors de patinage de vitesse sur courte piste et iront aux Mondiaux à Moscou

Les recrues Samuel Girard et Kim Boutin se sont assurés de disputer les épreuves individuelles aux côtés des olympiens Charles Hamelin et Marianne St-Gelais à l'occasion des prochains Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l'ISU, au mois de mars, en vertu des résultats qu'ils ont obtenu au cours de cette fin de semaine aux Championnats canadiens seniors de patinage de vitesse sur courte piste disputés à l'aréna Maurice-Richard de Montréal.

Girard et Boutin participeront tous deux pour la première fois aux Championnats du monde seniors, qui se dérouleront cette année du 13 au 15 mars à Moscou.

Girard, un patineur de 18 ans de Ferland-et-Boilleau, a terminé deuxième au classement général derrière Charles Hamelin, à l'issue du week-end, après avoir participé à la finale A dans les quatre épreuves individuelles des Championnats canadiens. Il a terminé deuxième lors du 1500m disputé vendredi, troisième à l'occasion du 500m de samedi, ainsi que respectivement quatrième et septième, dimanche, lors des épreuves du 1000m et du 3000m.

«Je visais une place parmi les trois premiers en fin de semaine, et c'est très satisfaisant quand on réussit ce qu'on visait de faire. Et j'ai fini deuxième, ce qui est encore mieux puisque ça m'assure que je vais patiner (dans les courses individuelles) à Moscou», a dit Girard, qui a bien fait à l'échelle internationale jusqu'ici, puisqu'il a décroché une 5e place au 1500m à l'occasion de la Coupe du monde de Salt Lake City et une 6e position au 1000m à Séoul.

Boutin, une Sherbrookoise de 20 ans, a cumulé le deuxième total de points chez les femmes, derrière St-Gelais, en vertu notamment de sa victoire au 3000m féminin, dimanche. Elle a par ailleurs terminé deuxième lors du 1500m de vendredi et quatrième lors du 500m de samedi.

«Je ne m'attendais pas à ça», a dit Boutin de sa deuxième place au cumulatif, elle qui a pourtant bien fait lors des Coupes du monde d'automne, terminant 4e au 1500m et 5e au 1000m à l'occasion de l'étape de Séoul, en décembre. «Aux Mondiaux, ça va être difficile, ça va être une lutte de tous les instants pour me gagner une place parmi les meilleures au monde.»

Charles Hamelin a remporté son troisième titre canadien de la fin de semaine quand il s'est imposé au 1000m masculin, dimanche. Il a ensuite terminé deuxième lors de l'épreuve du 3000m. Le vétéran patineur de Sainte-Julie s'est imposé lors du 1500m disputé vendredi, puis à l'occasion du 500m de samedi.

St-Gelais, de Saint-Félicien, a elle aussi décroché sa troisième médaille d'or du week-end, dimanche, en remportant le 1000m féminin. Elle avait pris la première place la veille au 500m féminin, ainsi qu'au 1500m de vendredi.

«J'avais confiance en mes moyens et j'avais de bonnes jambes (en vue des Championnats canadiens), alors j'y allais pour la victoire à chaque course, a dit St-Gelais de sa fin de semaine, elle qui a décroché six médailles individuelles et deux au relais jusqu'ici cette saison en Coupe du monde. J'ai fini par être dominante, peut-être, mais ce n'était pas le but visé. Je cherchais surtout à faire de bonnes courses, sans nécessairement viser des temps ou des rangs en particulier.»

Charles Hamelin, Girard, St-Gelais et Boutin sont assurés de participer aux épreuves individuelles des Mondiaux. Un total de trois hommes et trois femmes par pays prendront part aux épreuves individuelles.

Maltais, Bradette, Duffy et Bastille aussi
Patrick Duffy de Oakville, en Ontario, Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, QC, Kasandra Bradette de Saint-Félicien, QC, et Valérie Maltais de La Baie, QC, ont également obtenu leur billet pour les Mondiaux, dimanche, en terminant aux troisième et quatrième rangs du classement cumulatif chez les hommes et les femmes, incluant les résultats aux Championnats canadiens (80 %) et aux Sélections des Coupes du monde d’automne ou les Qualifications nationales (20 %).

Duffy et Bradette ont tous deux fini au troisième rang du classement cumulatif et ils en seront chacun à leurs premiers Mondiaux seniors.

Duffy, âgé de 23 ans, a notamment obtenu sa place grâce à sa médaille d'argent acquise lors du 1000m masculin de dimanche. Bradette, une patineuse de 25 ans, a réussi le coup de son côté en terminant troisième du 1000m féminin, dimanche, et deuxième à l'occasion du 500m de samedi.

«J'étais super nerveuse avant les Championnats canadiens. Je me demandais si mes succès (en Coupe du monde) cet automne n'étaient pas un feu de paille», a reconnu celle qui a mérité une médaille de bronze au 500m de la Coupe du monde de Shanghai, à la mi-décembre, alors qu'elle a renoué avec le circuit de la Coupe du monde cette année après une première incursion en 2011-12. «Finalement, j'ai fait preuve d'une belle constance en fin de semaine, et c'est ce qui m'a permis de terminer troisième au classement.»

«J'ai vraiment eu une journée solide (dimanche), ça m'a permis de faire une percée et d'aboutir sur le podium. Ça montre qu'il n'est jamais trop tard, a noté Duffy. Les Coupes du monde d'automne ont vraiment eu une influence sur l'approche que j'ai adoptée en fin de semaine. Ça m'a aidé à garder un bon niveau de confiance.»

Maltais a obtenu la quatrième place donnant accès aux Mondiaux chez les femmes en connaissant deux excellentes courses, dimanche. Pour clore la compétition du week-end, elle a terminé deuxième du 1000m et troisième au 3000m.

«Je savais que je devais y aller le tout pour le tout aujourd'hui mais en même temps, il restait la moitié des compétitions à faire, alors je savais que ce n'était pas le temps de baisser les bras, au contraire. Je suis arrivée ici, (dimanche) matin, avec une bonne dose de confiance. Je n'étais pas nerveuse», a déclaré Maltais, qui a récolté une médaille de bronze au relais et une médaille de bronze individuelle au 1000m, jusqu'ici cette saison en Coupe du monde.

Chez les hommes, Bastille s'est emparé du quatrième rang au classement général, par une marge de seulement 15 points devant François Hamelin, en terminant troisième lors du 3000m masculin de dimanche.

«Quinze points, c'est presque rien compte tenu des points qui sont donnés, a souligné Bastille. Heureusement, j'avais ma copine qui comptait les points et qui a ébauché différents scénarios de ce qui devait arriver pour que je puisse passer, et c'est sûr que ç'a aidé!»

Les quatre patineurs canadiens et les quatre patineuses canadiennes qualifiés pour les Mondiaux prendront également part aux Coupes du monde d'hiver, à Dresden, en Allemagne (6-8 février) et Erzurum, Turquie (13-15 février).

«(Girard et Duffy) ont gagné en expérience à leurs premières Coupes du monde, cet automne, et ç'a leur a aidé à faire de meilleurs courses à ces Championnats canadiens, a noté Charles Hamelin, auteur de quatre médailles individuelles et deux au relais durant les Coupe du monde d'automne, en commentant la composition de l'équipe masculine telle qu'on la connaît jusqu'ici. Ce n'est pas surprenant qu'ils se retrouvent là, c'est bon signe pour l'avenir, ça montre que la relève est là.»

«Je m'attendais un peu à ce classement-là, a quant à elle ajouté St-Gelais du quatuor féminin. C'est une équipe qui ressemble à ce qu'on a eu dans les Coupes du monde d'automne, et c'est une équipe qui me donne confiance, qui a les moyens de bien faire.»

Cinq hommes et cinq femmes du Canada au total prendront part aux Championnats du monde, tandis que des équipes de six hommes et six femmes se rendront aux Coupes du monde. L'équipe canadienne sera complétée à l'aide de choix discrétionnaires de Patinage de vitesse Canada, qui seront annoncés prochainement.

D'autres patineurs, selon leur admissibilité, seront annoncés ultérieurement en vue des compétitions de patinage de vitesse sur courte piste qui auront lieu du 8 au 10 février aux Universiades d’hiver, à Granada, en Espagne.

Les résultats de dimanche
Au 1000m masculin, Charles Hamelin l'a emporté en une minute et 26,016 secondes devant Duffy, deuxième en 1:26,484, et François Hamelin, de Sainte-Julie, troisième en 1:26,522.

Au 3000m masculin, Charles Hamelin a fini deuxième en 5:10,113, derrière le gagnant William Preudhomme (5:08,429), de Toronto, et devant Bastille, troisième en 5:10,259.

Chez les femmes, St-Gelais s'est imposée au 1000m en 1:31,873 tandis que Maltais a fini deuxième en 1:31,969 et Bradette, troisième en 1:33,097.

Au 3000m féminin, Boutin a enregistré un chrono de 5:04,760 pour terminer devant Genève Bélanger, de Montréal, deuxième en 5:04,903 et Maltais, troisième en 5:05,336.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC