Maltais remporte la médaille de bronze à Moscou

Valérie Maltais remporte la médaille de bronze à la Coupe du monde à Moscou

MOSCOU – Remportant sa deuxième médaille de la saison, Valérie Maltais de La Baie, au Québec, était la seule canadienne à monter sur le podium aujourd’hui à la Coupe du monde de l’UIP (site Internet des résultats) à Moscou. Maltais s’est méritée la médaille de bronze au 1500 mètres dans un temps de deux minutes et 31,351 secondes. Ha-Ri Cho a remporté la médaille d’or (2:31,162) et Eun-Byul Lee d’argent (2:31,223) – des patineuses de la Corée.

« Je voulais préparer un peu une stratégie pour essayer des choses en vue du mondial, a dit Maltais. Je voulais être patiente dans la course, montée tranquillement et exploser à la fin. C'est ce que j'ai fait. Je suis quand même satisfaite. » Extraits sonore de Maltais (MP3)

Maltais s’est qualifiée pour la finale A du 1500 mètres avec une victoire (2:30,500) dans sa demi-finale. Ses coéquipières Marie-Eve Drolet de Laterrière, au Québec, et Gabrielle Waddell de Red Deer, en Alberta, étaient respectivement troisième (2:25,854) et quatrième (2:33,836), pour accéder à la finale B. Drolet était la deuxième (2:38,053) pour être la neuvième au classement et Waddell était sixième (2:41,083) en finale B pour terminer 13e.

Olivier Jean de Lachenaie, au Québec, était le seul autre canadien dans une finale A aujourd’hui, mais il a été pénalisé lors de la finale du 1000 mètres et a dû se contenter de la quatrième place. Jean a atteint la finale en remportant (1:27,799) un quart de finale et en terminant deuxième (1:29,539) à une demi-finale.

Participant au 1000 mètres, Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, au Québec, a terminé septième au classement. Il a obtenu une place aux demi-finales après avoir été gêné dans les quarts de finale. Bastille était quatrième (1:27,894) dans les demi-finales, puis troisième (1:28,843) lors de la finale B. Dans ses courses au 1000 mètres, Liam McFarlane de Medicine Hat, en Alberta, a terminé troisième (1:27,071) en quart de finale, pour lui permettre de participer à la finale C. Il a remporté (1:29,567) sa dernière course pour le 10e rang.

Chez les hommes au 1500 mètres, Charles Hamelin de Sainte-Julie, au Québec, et Rémi Beaulieu d’Alma, au Québec, ont terminé en troisième place de leur vague en demi-finale pour se qualifier pour la finale B. François-Louis Tremblay d’Alma, au Québec, a été pénalisé et éliminé. Hamelin a remporté (2:20,020) la finale B et Beaulieu s’est mérité la deuxième place (2:20,317). Ils ont été classés respectivement septième et huitième.

Aux quarts de finale du 1000 mètres chez les femmes, seule Jessica Hewitt de Kamloops, en C.-B., s’est qualifiée pour les demi-finales. Hewitt a remporté (1:32,216) sa première course de la journée, mais était quatrième (1:34,089) en demi-finale pour passer à la finale B. Elle a terminé quatrième (1:36,372) dans la finale B pour prendre la huitième place. Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, au Québec, a terminé troisième (1:34,162) dans son quart de finale au 1000 mètres, et Truchon Caroline de Chicoutimi, au Québec, était aussi troisième (1:33,342) dans sa vague. St-Gelais a remporté (1:32,312) la finale C et Truchon était deuxième (1:32,390). Elles sont arrivées respectivement 10e et 11e au classement général.

Au relais féminin de 3000 mètres, le Canada (Drolet, Hewitt, Maltais et St-Gelais) était au premier rang (4:16,317) de la demi-finale, en avant des États-Unis, du Japon et de l’Allemagne. L’équipe masculine a aussi gagné sa demi-finale au relais de 5000 mètres en 6:53,109 et patinera dans la finale dimanche. Beaulieu, Hamelin, Jean et Tremblay ont représenté le Canada.

Les courses pour les médailles de dimanche verront les 500 mètres et les deuxièmes courses de 1500 mètres ainsi que les finales des relais.