Marianne St-Gelais accède au podium dans une 5e Coupe du monde de suite en raflant le bronze au 1000m à l'étape sur courte piste ISU en Allemagne

La triple médaillée olympique Marianne St-Gelais a remporté une médaille dans une cinquième Coupe du monde ISU de patinage de vitesse sur courte piste d'affilée cette saison, samedi, alors qu'elle a décroché le bronze à l'occasion du 1000m féminin disputé à Dresden, en Allemagne.

Après avoir remporté toutes ses vagues en route vers la finale A, la patineuse de Saint-Félicien a complété la course en une minute et 30,466 secondes, cédant le pas à la Chinoise Fan Kexin, deuxième en 1:30,451, à la suite d'un duel très serré dans le dernier droit. La Sud-Coréenne Kim Alang a décroché la médaille d'or en 1:30,368.

«J'y allais pour l'or et c'est dommage que ça n'ait pas fonctionné, parce que j'avais les jambes pour gagner, a indiqué St-Gelais. J'étais très bien partie en finale et, à la fin, dépasser par l'intérieur aurait été trop risqué, alors j'ai essayé par l'extérieur et ç'a réussi. J'étais en position d'assurer la médaille d'argent, mais j'ai décidé d'y aller pour un rang de plus, alors j'ai essayé un autre dépassement par l'extérieur. Malheureusement, je me suis retrouvée plus près de la Coréenne que prévu et je me suis fait déporter.»

«C'est dommage, mais j'ai toujours dit que le but cette saison, c'était d'essayer des choses afin d'aller chercher quelque chose de plus. J'ai quand même fait de bonnes courses aujourd'hui.»

St-Gelais a remporté au moins une médaille à chacune des cinq étapes de la Coupe du monde disputée cette saison. Elle en est à son neuvième podium en 2014-15. Après avoir mérité l’or au 1000m et le bronze au 500m et au relais féminin à Salt Lake City, elle a remporté l’argent au 500m à Montréal. En Asie, la patineuse de 24 ans a mis la main sur l’argent au 500m, le bronze au 1000m ainsi qu’au relais féminin à Shanghai, puis l’or au 1000m à Séoul.

Patrick Duffy, le seul autre membre de l'équipe canadienne à avoir atteint une finale A, samedi, a terminé cinquième dans le 1000m masculin. Le patineur de 23 ans était en quatrième position quand il a chuté dans le dernier virage. L'Ontarien d'Oakville en était à sa deuxième finale A en carrière dans une Coupe du monde, alors qu'il avait terminé quatrième lors du 1000m disputé à Salt Lake City, en début de saison.

«Je patinais contre des gars qui ont tous remporté des médailles par le passé et je voulais prouver que je pouvais rivaliser avec eux. Mais j'ai quand même décidé d'être prudent, pour éviter d'en faire trop, trop vite, a affirmé Duffy. J'ai chuté après une erreur technique, quand j'ai frappé un bloc. J'ai quand même eu une bonne course.»

Charles Hamelin a pour sa part été éliminé en demi-finales du 1000m quand il a écopé d'une pénalité.
«J'ai fait une bonne course dans un groupe relevé avec deux Russes et un Hongrois, mais j'ai été pénalisé pour un dépassement serré que j'ai fait au début, a indiqué l'athlète de Sainte-Julie. J'ai été surpris d'être disqualifié, mais des décisions du genre, ça arrive en courte piste, il faut vivre avec ça. Il faut aller de l'avant.»

Le vétéran patineur Olivier Jean, qui en est à sa première Coupe du monde cette saison après avoir consacré son automne à compléter ses études universitaires en kinésiologie, a remporté la finale B du 1500m masculin, bon pour une huitième place au total. L'athlète de Lachenaie s'est qualifié pour la finale B après avoir fini troisième d'une vague relevée en demi-finale, qui regroupait un autre Canadien, François Hamelin, ainsi que le Sud-Coréen Sin Da Woon, meneur au classement de la Coupe du monde. Ce dernier a d'ailleurs remporté la finale A par la suite, samedi.

Au 1500m féminin, les trois Canadiennes en lice, soit Valérie Maltais, Genève Bélanger et Audrey Phaneuf, se sont retrouvées en finale B à la suite d'une demi-finale relevée où elles se sont toutes trois retrouvées dans la même vague, en compagnie de la Sud-Coréenne, Choi Minjeong, la meneuse au classement de la Coupe du monde. Cette dernière a d'ailleurs remporté la finale A par la suite.

Maltais, de Saguenay (La Baie), a remporté la finale B tandis que Bélanger, une Montréalaise de 17 ans qui en est ce week-end à son premier rendez-vous en carrière chez les seniors, a pris le 3e rang pour une 9e place au classement général. Bélanger, qui a été en tête pendant une grande partie de la finale B, a ainsi réussi un top-10 à sa toute première compétition en carrière au niveau senior mondial.

udrey Phaneuf, de Boucherville, a quant à elle terminé 5e de la finale B pour une 11e place au total.
«Je visais une place en finale A, mais une chute après un contact en demi-finale m'a coûté cher, a noté Maltais. En finale B, j'ai choisi d'observer ce qui allait se passer et d'attendre le bon moment pour dépasser à la fin, et ç'a réussi. »

«J'ai été un peu trop prudente à mon goût en demi-finale, mais en finale je me suis dit que je n'avais rien à perdre, a affirmé Bélanger. J'ai bien fait et j'étais en avant avec un tour à faire, puis je me suis fait dépasser. Je suis quand même satisfaite de m'être rendue en finale à ma première course à vie à la Coupe du monde.»

Au relais, l'équipe canadienne féminine, composée de St-Gelais, Bélanger, Kasandra Bradette (de Saint-Félicien) et Kim Boutin (de Sherbrooke) a terminé au premier rang de sa vague pour obtenir sa place en finale A, dimanche. Chez les hommes, Charles Hamelin, Jean, Duffy et Samuel Girard (de Ferland-et-Boilleau) ont terminé au troisième rang de leur vague, derrière la Chine et les Pays-Bas, pour se contenter d'une place en finale B.

Outre les finales du relais, d'autres épreuves de 1500m auront lieu dimanche, ainsi que les courses de 500m.

Charles Hamelin, Girard et Duffy prendront part au 1500 masculin de dimanche à compter des demi-finales, tandis que les Canadiennes en lice dans le 1500m féminin seront Maltais et Boutin, à partir des demi-finales, et Bélanger, via le repêchage.

Au 500m, St-Gelais et Bradette seront de la partie chez les femmes en commençant dans les quarts de finale et Phaneuf, à partir du repêchage en matinée. Du côté des hommes, Jean et François Hamelin lanceront leur journée en quarts de finale et Bastille, au repêchage.

RÉSULTATS CANADIENS D'AUJOURD'HUI :
1000m H
-Patrick Duffy : 5e dans la finale A (classement final : 5)
-Charles Hamelin : pénalité en demi-finales et éliminé (classement final : 8)
-Samuel Girard : 4e dans sa vague de demi-finales de repêchage et éliminé (classement final : 21)

1500m H (1)
-Olivier Jean : 1er dans la finale B (classement final : 8)
-François Hamelin : 7e en demi-finale et éliminé (classement final : 18)
-Guillaume Bastille : pénalité en ronde de repêchage et éliminé (classement final : 42)

Relais masculin
-Canada : 3e en demi-finales et qualifié pour la finale B présentée dimanche (Charles Hamelin, Olivier Jean, Patrick Duffy, Samuel Girard)

1000m F
-Marianne St-Gelais : médaille de bronze (classement final : 3)
-Kim Boutin : pénalité en demi-finales et éliminée (classement final : 8)
-Kasandra Bradette : pénalité en demi-finales de repêchage et éliminée (classement final : 22)

1500m F (1)
-Valérie Maltais : 1ère en finale B (classement final : 7)
-Genève Bélanger : 3e en finale B (classement final : 9)
-Audrey Phaneuf : 5e en finale B (classement final : 11)

Relais féminin
- Canada : 1er en demi-finales et qualifié pour la finale A présentée dimanche (Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette, Genève Bélanger, Kim Boutin)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC