Marianne St-Gelais et Charles Hamelin toujours invaincus aux Championnats canadiens seniors sur courte piste

Montréal, le 16 janvier 2016 – Marianne St-Gelais et Charles Hamelin ont remporté une deuxième victoire consécutive aux Championnats canadiens seniors de patinage de vitesse sur courte piste, samedi, en enlevant les honneurs de l’épreuve du 500m. La compétition, qui sert de qualification pour les Championnats du monde senior et les deux Coupes du monde d’hiver 2016, est présentée jusqu’à dimanche à l’aréna Maurice-Richard de Montréal.
 
Dans la finale masculine, Charles Hamelin (40,644) a eu le dessus sur François Hamelin (40,795) pour mériter l’or devant son frère, qui a obtenu l’argent. Samuel Girard (40,838) de Ferland-et-Boilleau, QC, a terminé en troisième place.
 
Pour Charles Hamelin, de Sainte-Julie, QC, cette deuxième victoire en autant de jours n’a pas été une partie de plaisir.
                                                                                  
« Ça été une médaille qui a été travaillée très difficilement tout au long de la journée », a dit le quadruple médaillé olympique.
 
En quarts de finale, l’athlète de 31 ans a été victime d’une chute d’un autre patineur qui a finalement été sans dommage puisque les officiels lui ont accordé une place au tour suivant. Parti ensuite en cinquième position en demi-finale, Charles Hamelin a eu besoin de la disqualification d’un autre patineur pour se tailler une place en grande finale.
 
« J’ai fait face à une demi-finale relevée et je me suis retrouvé dans une position où je n’ai pas l’habitude d’être, a-t-il souligné. Me qualifier a été un gros poids de moins sur mes épaules. Ma finale a finalement été ma meilleure course de la journée. Je suis vraiment satisfait de la façon dont je l’ai courue, notamment mon dépassement sur François (Hamelin), qui a été parfait. Le reste du travail consistait à contrôler la course. »
 
François Hamelin accueillait quant à lui avec un grand sourire sa deuxième position ainsi que les points rattachés au classement combiné qui compteront pour la qualification en vue des Championnats du monde et des prochaines Coupes du monde. La veille, il avait pris le huitième rang au 1500m.
 
« Charles (Hamelin) m’a dépassé et je n’ai rien pu faire avec un tour et demi de fait, a expliqué l’Olympien de 2010 et de 2014. J’ai alors protégé ma place pour mériter une belle deuxième position que je vais prendre, tout comme les points et le positif en vue de dimanche. »
 
À l’image de Charles Hamelin, Samuel Girard a vu beaucoup d’action dans ses courses et il a savouré sa troisième position après avoir pris le deuxième rang au 1500m la veille.
 
« Ç'a été une journée rempli d’aventures avec beaucoup de dépassements et de chutes, a relaté Girard. « En finale, alors que je partais en quatrième position, j’ai eu un bon départ et j’ai profité d’une tentative de dépassement d’Olivier Jean qui a ensuite perdu de la vitesse et j’ai pu terminer au troisième rang. »
 
Gagnant des deux épreuves de 1000m présentées aux Sélections des Coupes du monde d’automne en septembre dernier, Girard espère bien répéter ses performances dimanche.
 
« Comme le 1000m est ma distance, je vais essayer d’aller chercher le maximum de points en remportant la finale », a-t-il affirmé.
 
Charles Hamelin espère toutefois remettre la main sur ce titre pour compléter le balayage.
 
« Je vois ça comme une autre épreuve à gagner, où je devrai faire une course intelligente en ne faisant pas des dépassements dangereux ou osés et où je devrai me garder de l’énergie pour la finale afin de me battre jusqu’à la fin, notamment avec Sam (Girard), pour aller rechercher un titre au 1000m. »
 
Marianne St-Gelais toujours invaincue à l'échelle nationale cette saison
Chez les femmes, Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, QC, a poursuivi sa domination, elle qui, après avoir remporté le 1500m vendredi, a ajouté une autre médaille d’or à son cou au 500m  disputé samedi avec un temps de 43,262. Elle a terminé devant Kasandra Bradette (43,301), de Saint-Félicien, QC, et Valérie Maltais (43,463), de La Baie, QC.
 
St-Gelais a ainsi poursuivi sa domination au niveau national cette saison. Aux Sélections des Coupes du monde d’automne présentées à Montréal au mois de septembre, elle avait balayé les honneurs dans les six épreuves au programme. Puis, aux quatre Coupes du monde de cet automne, l’athlète de Saint-Félicien, QC, a mérité sept médailles en huit épreuves individuelles.
 
« Le 500m est une distance que j’adore et où je sais que je peux bien performer au niveau canadien, a confié St-Gelais. En finale, je savais que Kasandra (Bradette) allait avoir un bon départ. Je ne voulais pas faire d’erreur en fin de course et la glace était vraiment moins belle. Ça me fait de gros points, alors que ça me classe au moins dans le top 3. »
 
À la suite de sa 13e position obtenue vendredi au 1500m, cette deuxième place fait le plus grand bien à Kasandra Bradette.
 
« Vendredi n’a vraiment pas été une bonne journée, a dit Bradette. Le 500m est ma distance et je suis arrivée avec une attitude où je voulais gagner et à chaque début course, c’est ce que j’avais en tête. »
 
Valérie Maltais est pour sa part montée pour la première fois sur le podium cette fin de semaine, elle qui avait terminé au septième rang la veille au 1500m.
 
« J’ai été agressive, j’ai eu de bons départs et je me suis bien positionnée dès le début des courses, a expliqué Maltais. La finale a été serrée et rapide. J’ai eu un petit accrochage au début de la course que j’ai réussi à rattraper, mais un 500m, c’est court! »
 
Maltais espère faire le plein de points dimanche dans son épreuve fétiche, le 1000m, distance dans laquelle elle a pris le sixième rang aux Jeux olympiques de 2014 en plus d’y établir un nouveau record olympique. Elle a également remporté le bronze sur cette distance aux Championnats du monde de 2014.
 
« Le 1000m est une distance que je sais bien gérer et que je suis à l’aise de faire, a-t-elle dit. Mais en même temps, le calibre au Canada est de plus en plus serré et intense, et il y a de bonnes rivalités. Je devrai faire de bonnes courses intelligentes pour me rendre jusqu’en finale et être sur le podium. »
 
Dimanche, dernière journée des compétitions, les 64 meilleurs patineurs de vitesse sur courte piste au Canada croiseront le fer à l’épreuve du 1000m à compter de 10 h 10 (heure de l’Est).

Les 16 meilleurs patineurs selon le classement des trois premières épreuves de la fin de semaine participeront ensuite au 3000m dans l’objectif d’amasser des points supplémentaires et d’améliorer leur classement.
 
L’admission est de 5 $ et gratuite pour les enfants de six ans et moins.

Webdiffusion sur le Radio-Canada.ca et le CBC.ca
Les compétitions des Championnats canadiens seniors sur courte piste 2016 seront webdiffusées en direct sur les sites Internet du radio-canada.ca et du cbc.ca. Les liens exacts sont disponibles au www.speedskating.ca, où se trouve également les horaires de compétitions et de webdiffusion en direct de l’aréna Maurice-Richard.

Des informations supplémentaires, incluant l’horaire complet, sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC