Marianne St-Gelais et Kim Boutin accèdent au podium à la Coupe du monde sur courte piste de l'ISU à Montréal

Montréal, le 31 octobre 2015 – Marianne St-Gelais et Kim Boutin ont toutes deux bien amorcé la première étape de la saison 2015-2016 de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l'ISU, samedi à l'aréna Maurice-Richard de Montréal, alors qu'elles ont décroché une médaille d'argent chacune, au 1000m et au 1500m respectivement.

St-Gelais (Saint-Félicien, Qc) a terminé deuxième au 1000m, derrière la Sud-Coréenne Choi Minjeong et devant la Chinoise Fan Kexin, tandis que Boutin (Sherbrooke, Qc) a fait de même au 1500m, pendant que la Sud-Coréenne Shim Suk Hee finissait première et l'Allemande Anna Seidel, troisième.

«C'était un de mes objectifs cette année d'obtenir un podium au 1500m, donc pour moi, cette deuxième place est un résultat assez important, a commenté Boutin. J'aurais pu essayer de suivre un peu plus Shim à la fin, mais mes défauts techniques sont ressortis avec le stress, donc je pense que la prochaine étape, ce sera de mieux maîtriser ma technique et de réussir un autre podium.»

St-Gelais reprend donc là où elle a laissé l'hiver dernier, elle qui a remporté 12 médailles en six Coupes du monde en 2014-2015. La patineuse de 25 ans a accédé au podium, samedi, après avoir obtenu sa qualification en finale A de justesse. En demi-finale, elle s'est emparée de la deuxième place de sa vague, la dernière donnant accès à la grande finale, par trois millièmes de seconde sur la Chinoise Liu Yang.

«Trois millièmes de seconde, c'est assez serré, a souligné St-Gelais. J'étais fière parce que je n'ai pas abandonné. Toutes les fois où l'entraîneur Frédéric Blackburn nous à dit à l'entraînement de continuer à pousser jusqu'à la ligne d'arrivée malgré la fatigue, ç'a rapporté ici. Ça m'a donné confiance pour la finale. Je me suis dit qu'à ce stade-là, il ne fallait pas faire d'erreur, je devais être solide, il ne fallait pas que je me laisse avoir.»

«Je me suis quand même fait un petit peu déjoué en finale, alors que les trois autres patineuses m'ont dépassée en même temps, au moment où je n'avais pas vraiment la vitesse nécessaire pour réagir. Mais comme j'avais vraiment des jambes avec trois tours à faire, je me suis dit qu'il fallait que j'y aille et que je donne tout… Sauf que la Coréenne était en jambes aussi, elle était impossible à rattraper aujourd'hui, alors ma médaille d'argent est le juste reflet de ce qui s'est passé.»

Boutin en est à sa troisième médaille en carrière à la Coupe du monde. C'est son meilleur résultat jusqu'ici sur la scène internationale. Elle avait décroché le bronze au 1000m et au 1500m à l'occasion de la sixième et dernière Coupe du monde de la saison 2014-2015.

«Ma quatrième place aux championnats du monde (au 1000m le printemps dernier) est encore ma plus grande fierté, par contre, a précisé Boutin. Aux Mondiaux, ce sont vraiment les quatre meilleures au monde qui sont sur la glace (en finale). Je suis vraiment contente de ma performance d'aujourd'hui, mais ça reste simplement une bonne course dans ma valise. On va maintenant essayer de travailler pour atteindre la première marche du podium.»

François Hamelin quatrième, Charles Hamelin chute
Cinq athlètes canadiens en tout se sont qualifiés pour des finales A, samedi. En grande finale du 1500m masculin, Charles Hamelin (Sainte-Julie, Qc) a chuté et Patrick Duffy (Oakville, ON) a pris la quatrième place, tandis que François Hamelin (Sainte-Julie, Qc) s'est lui aussi contenté de la quatrième place en finale A du 1000m.

«Globalement, c'est quand même une bonne journée, mais c'est la déception de la finale qui me reste en tête», a dit François Hamelin, un vétéran patineur de 28 ans qui, la saison dernière, a remporté une première médaille individuelle à la Coupe du monde depuis la saison 2010-2011. «J'avais fait plusieurs belles choses dans les rondes précédentes mais on dirait qu'une fois en finale, ces belles choses-là ont disparu. Je voulais juste trop gagner une médaille. Reste qu'une quatrième place, pour moi, c'est plus que respectable, c'est même très bien.»

Charles Hamelin, le médaillé d'or du 1500m des Jeux olympiques de 2014, patinait devant le peloton quand il a été dépassé dans un virage et il a chuté quand d'autres patineurs sont arrivés presqu'à sa hauteur. Le Russe Semen Elistratov a été pénalisé et disqualifié.

«Des journées frustrantes, j'en ai vécu plusieurs au fil de ma carrière. Mais à la maison comme ça, ça fait quand même plus mal, a indiqué Charles Hamelin. Faire l'objet d'un dépassement dangereux comme celui-là dans une finale, c'est vraiment dommage. Surtout que je me sentais super bien et j'avais vraiment les jambes pour la gagner, cette course-là.»

Quatre autres membres de l'équipe canadienne, tous des jeunes qui en sont à leurs débuts avec l'équipe nationale ou qui les ont fait la saison dernière, ont quant à eux participé à des finales B. Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau, Qc) a remporté la finale B du 1500m pour ainsi finir huitième au classement général, tandis que Sasha (Alexander) Fathoullin (Calgary, AB) a pris le sixième rang au total après avoir terminé deuxième de la finale B du 1000m masculin.

Chez les femmes, Jamie MacDonald (Fort St. James, C.-B.) a pris la deuxième place de la finale B du 1500m féminin pour prendre le neuvième rang au total à sa première Coupe du monde en carrière, tandis qu'Audrey Phaneuf (Saint-Hyacinthe, Qc) a fini troisième de la finale B du 1000m féminin, pour une septième place au classement général.

Le relais canadien féminin, composé de Marianne St-Gelais, Valérie Maltais (La Baie, Qc), Kim Boutin et Audrey Phaneuf, s'est qualifié pour la finale A de dimanche après avoir terminé deuxième de sa vague en demi-finale, samedi, tandis que le relais masculin (Charles et François Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard) s'est contenté de la troisième place dans sa vague et d'une place en finale B.

La suite dimanche
Dimanche, le deuxième 1000m du week-end et les courses de 500m sont au programme, avec les rondes de repêchage à partir de 9h10 et les rondes éliminatoires qui commenceront à 13h. Au 500m, François Hamelin, Charle Cournoyer (Boucherville, Qc) et Sasha Fathoullin sont qualifiés pour les quarts de finale chez les hommes, tout comme Marianne St-Gelais et Kasandra Bradette (Saint-Félicien, Qc) chez les femmes. Au 1000m, Charles Hamelin, Samuel Girard et Patrick Duffy seront en quarts de finale de l'épreuve masculine, tout comme Kim Boutin et Valérie Maltais dans l'épreuve féminine. Audrey Phaneuf participera au repêchage du 1000m dimanche matin.

En tout, 137 athlètes provenant de 23 pays, soit 56 femmes et 81 hommes, se disputent les honneurs des épreuves du 500m, du 1500m, du relais et des deux épreuves de 1000m au programme de la fin de semaine.

Outre l’équipe canadienne, les amateurs de vitesse peuvent voir à l’œuvre neuf des dix premières femmes au classement général des Championnats du monde 2015, ainsi que huit des dix premiers du côté masculin. Parmi les têtes d’affiche en action, on retrouve les champions du monde 2015 Choi Minjeong de la Corée du Sud et Sjinkie Knegt des Pays-Bas, ainsi que les médaillés olympiques Shim Suk Hee et Alang Kim de la Corée du Sud, en plus de Fan Kexin, Shi Jingnan, Han Tianyu et Wu Dajing de la Chine.

Les billets ainsi que l’horaire complet pour la journée du dimanche 1er novembre sont disponibles au http://www.coupedumondemtl.ca/billets/.

Présentés à CBC et à Radio-Canada
Les compétitions sont présentées sur les ondes de CBC et sur son site Internet au cbcsports.ca, télédiffuseur officiel de l’événement. Dimanche, on présentera les finales du 500m et du 1000m féminin et masculin, de 15 h à 16 h.

Les partisans francophones pourront également suivre les compétitions dans leur langue alors que l’événement sera webdiffusé sur le site Internet de radio-canada.ca de 13 h à 17 h.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI
1500m F
-Kim Boutin : médaille d’argent (classement final : 2)
-Jamie MacDonald : 2e en finale B (classement final : 9)
-Valérie Maltais : pénalité en demi-finales (classement final : 19)

1000m (1) F
-Marianne St-Gelais : médaille d’argent (classement final : 2)
-Audrey Phaneuf : 3e dans la finale B (classement final : 7)
-Kasandra Bradette : 3e en quarts de finale et éliminée (classement final : 10)

1500m H
-Patrick Duffy : 4e dans la finale A (classement final : 4)
-Charles Hamelin : 6e dans la finale A – chute (classement final : 6)
-Samuel Girard : 1er dans la finale B (classement final : 8)

1000m (1) H
-François Hamelin : 4e dans la finale A (classement final : 4)
-Sasha (Alexander) Fathoullin : 2e dans la finale B (classement final : 6)
-Charle Cournoyer : pénalité en demi-finales du repêchage et éliminé (classement final : 29)

Relais F
Canada : 2e en demi-finales et participera à la fina A dimanche
(Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Audrey Phaneuf, Kim Boutin)

Relais H
Canada : 3e en demi-finale et participera à la finale B dimanche
(Charles Hamelin, Patrick Duffy, Charle Cournoyer, Samuel Girard)

Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au  www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC