Marianne St-Gelais reine junior du 500m, Valérie Maltais 3e

Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a fait le grand bonheur de la foule en s’emparant du titre de Championne du monde junior sur 500m et en brisant le record du monde junior, aujourd’hui, à l’Aréna Eugène-Lalonde de Sherbrooke. Sa coéquipière Valérie Maltais (La Baie, QC) en a rajouté en remportant le bronze, alors qu’Antoine Gélinas-Beaulieu (Sherbrooke, QC) a bien failli obtenir une deuxième médaille de bronze en autant de jour, mais il a dû se contenter du 5e rang à cause d’une disqualification en finale.

« Je suis encore très fébrile, » jubilait l’athlète de St-Félicien lorsque questionnée sur ce que représentait ce titre pour elle. « Mon objectif pour cette compétition était vraiment l’or sur 500m, alors de l’obtenir, en plus du record du monde junior, je ne pourrais pas demander mieux! »

Marianne St-Gelais en route vers l'or; Photo: Yves Longpré
Chez les femmes, la finale du 500m promettait d’être enlevante, avec les deux Canadiennes en lice, ainsi que l’Italienne spécialiste de la distance Arianna Fontana et la Coréenne médaillée d’argent hier sur 1500m, Lee Eun-Byul. Les quatre patineuses avaient toutes patiné des temps plus rapide que le record du monde plus tôt dans la journée.

St-Gelais, fidèle à son habitude, est partie en flèche et a mené la course jusqu’au dernier tour, ou la Coréenne a réussi à se faufiler à l’intérieur pour franchir la ligne d’arrivée première. L’athlète a toutefois été disqualifiée pour avoir changé de tracé lors d’une tentative de dépassement de Maltais, ce qui a permis le couronnement de St-Gelais. Maltais s’est retrouvée quatrième après le premier virage, et n’a pas réussi à dépasser ses adversaires. C’est donc Fontana qui a obtenu l’argent et Maltais le bronze.

« Marianne est réputée pour ses deux premiers tours rapides, » a expliqué Maltais. « Je m’attendais donc à y aller vers la fin de mon côté. La Coréenne a fait ça elle aussi, mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle le fasse de l’intérieur comme ça, ça m’a fait perdre un peu de vitesse. Je suis vraiment contente, parce qu’honnêtement je ne m’attendais pas à une médaille sur 500m! »

C’est en quarts de finale que Maltais, avec un temps de 44.598, a d’abord battu l’ancien record du monde de 44.905 secondes, mais elle n’a détenu la marque que quelques minutes, le temps que St-Gelais franchisse la ligne d’arrivée en 43.922 sur la très rapide glace de Sherbrooke.

La troisième Canadienne, Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a vu son parcours s’arrêter en quarts de finale. Bloquée en troisième place derrière l’Américaine Alyson Dudek, elle s’est battue jusqu’à la fin mais a terminé troisième de sa vague. Au classement cumulatif, St-Gelais est désormais première, Maltais 5e et Blondin 8e.

Chez les hommes aussi, les temps étaient très rapides, et c’est l’Américain J.R. Celski qui a fini par obtenir à la fois la médaille d’or et le record du monde junior, grâce à un temps de 41.462 secondes en finale, battant l’ancien record de 42.173. Un seul Canadien était en piste pour cette finale. Cinquième au départ, Gélinas-Beaulieu s’est faufilé 4e par l’intérieur dans le premier tour, puis a pris le troisième rang avec un tour à faire, pour franchir la ligne d’arrivée en 3e position, mais il a été disqualifié pour sa manœuvre de dépassement. Le patineur Hongrois Viktor Knoch a obtenu l’argent et le Coréen You Dong-Kun le bronze.

« Les disqualifications font partie du courte piste, » racontait Gélinas-Beaulieu en fin de journée. « On ne contrôle pas tout. Je suis hyper satisfait de ma 5e place, je le prends bien. C’est une belle première expérience pour moi sur la scène internationale. » Et comment, puisque le cadet de la formation Canadienne est 6e au classement cumulatif.

Les deux autres Canadiens ont joué de malchance en demi-finale, lorsqu’un problème de lame dès le départ à coûté le 3e rang de sa vague à Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC) et une chute dans le dernier droit a empêché Maxime Fortin (Rivière-du-Loup, QC) d’accéder à la grande finale. Les deux patineurs terminent toutefois 6e et 7e de la distance, ce qui les place respectivement 7e et 11e du classement cumulatif.

Pour terminer la journée, Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) s’est jointe à ses coéquipières pour remporter leur vague de demi-finale du relais devant les Italiennes. Maxime Gauthier (St-Hyacinthe, QC) a fait de même chez les hommes, et les Canadiens ont fini deuxièmes de leur vague, derrière les Chinois. Les deux formations seront donc de la ronde finale demain.

La compétition se termine demain à l’aréna Eugène-Lalonde, et c’est après les épreuves de 1000m et la Super finale du 1500m que seront couronnés les Champions du monde junior au cumulatif. Les patineurs se disputeront également les médailles du relais.