Marianne St-Gelais se couvre d'or à Moscou

À quelques jours du premier anniversaire de la conquête de sa médaille d’argent sur 500m aux Jeux Olympiques de Vancouver, Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a célébré à sa façon, aujourd’hui, en remportant la médaille d’or de la distance à la Coupe du monde courte piste de Moscou, en Russie. Et pour être certaine de bien commémorer le tout, elle a ajouté une médaille d’argent avec ses coéquipières du relais, tout comme les Canadiennes avaient fait l’année dernière à Vancouver. La formation masculine de relais a ensuite ajouté une médaille de bronze, pour porter à cinq le total de médailles canadiennes remportées en sol Russe.

St-Gelais a remporté chacune des course de 500m auxquelles elle a pris part sur le Circuit de la Coupe du monde cette saison, un signe que sa médaille Olympique n’était pas due à la chance. Bien qu’elle ait choisi de ne pas participer à deux épreuves de la Coupe du monde en décembre, elle trône au sommet du classement mondial de la distance. Aujourd’hui, elle était aux côtés de sa coéquipière Caroline Truchon (Chicoutimi, QC) en finale. Truchon, qui en était à sa première Coupe du monde en carrière, avait admis être très nerveuse hier lorsqu’elle s’est présentée sur la ligne de départ en quart de finale du 1000m, course qui a mis fin à sa journée. Une journée a suffi à chasser les papillons, et elle a franchi deux rondes de 500m avec succès aujourd’hui afin de se qualifier pour la finale avec St-Gelais.

Mais avec Liu Qiuhong et Fan Kexin de la Chine, ainsi que Martina Valcepina de l’Italie également en finale, les Canadiennes savaient qu’elles devraient se battre pour grimper sur le podium. Liu est partie devant, mais St-Gelais l’a dépassée dans le premier droit pour s’envoler vers l’arrivée en première place, en 43.612. Liu a remporté la médaille d’argent avec un chrono de 44.026 et Valcepina a fini troisième (44.459). Caroline Truchon a connu une excellente course et est passée tout près du podium, terminant quatrième avec son temps de 44.503.

« Je suis très contente d’avoir gagné, » a raconté St-Gelais en téléconférence de Moscou. « J’étais deuxième sur la ligne de départ, et j’ai réussi à passer devant très tôt. Je sais de quoi je suis capable sur 500m, et je pense que les autres patineuses le savent aussi, mais c’est vraiment le fun d’être capable de le faire chaque fois! »

Jessica Gregg (Edmonton, AB) a vu son parcours prendre fin en demi-finale lorsqu’elle a pris le troisième rang de sa vague, bon pour la 6e place au cumulatif.

Les hommes avaient beaucoup d’espoir pour le 500m, leur distance de prédilection sur la scène internationale. Mais la chance n’était pas de leur côté aujourd’hui, et Olivier Jean (Lachenaie, QC) s’est vu éliminé en quart de finale, lorsqu’il a été déporté dans un virage en tentant de compléter un dépassement, et il doit se contenter du 16e rang. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a lui aussi été frappé de malchance lorsqu’il est tombé en demi-finale, pour la 9e place.

« J’étais troisième sur la ligne de départ mais j’ai réussi à passer deuxième, » a expliqué Hamelin. « Avec deux tours à faire, je suis tombé sur les talons. Avant de pouvoir me relever, le patineur Allemand est tombé et m’a frappé assez fort. J’avais le cou, le coude et le coccyx endoloris et je n’ai donc pas pu prendre part à la finale du relais, par précaution. »

François Hamelin (Ste-Julie, QC) s’est donc retrouvé seul en finale. C’est l’Américain Simon Cho qui l’a emporté en 42.157. L’Anglais Paul Stanley a suivi en 42.274 et Freek Van Der Wart des Pays-Bas a remporté le bronze en 42.345, alors que Hamelin se contente du quatrième rang (42.432).

Dans la deuxième épreuve de 1000m du weekend, c’est Jessica Hewitt (Kamloops, BC) qui a été la meilleure Canadienne, avec une deuxième place en finale B, pour la 6e position au cumulatif. Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC) a été éliminée en finale du repêchage et termine 18e, alors que Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) est 23e.

Chez les hommes, les trois patineurs canadiens ont vu leur parcours s’arrêter en quart de finale. Rémi Beaulieu (Alma, QC) termine donc 13e, Michael Gilday (Yellowknife, NT) 14e et Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC) 16e.

Les dernières épreuves de la journée étaient les finales du relais. L’équipe féminine représentant le Canada, formée de St-Gelais, Drolet, Hewitt et Gregg pour la finale, a réussi à mettre la main sur l’argent. Elles sont parties devant, mais les Chinoises ont rapidement pris les commandes de la course pour la compléter en premier avec un temps de 4:12.308. Le Canada était juste derrière en 4:12.687 et c’est l’Italie qui a remporté la médaille de bronze (4:20.731). Truchon et Mendes-Campeau, qui avaient patiné dans la ronde de qualification, ont également grimpé sur le podium avec leurs coéquipières.

« Nous sommes contentes de notre relais, » a confirmé St-Gelais après la journée de course. « On voulait suivre les Chinoises et on espérait les battre. Nous avions eu un temps semblable en demi-finale, alors on savait que c’était possible d’être très proche, et c’est exactement ce qu’on a fait. »

L’équipe masculine, formée de François Hamelin, Jean, Blais-Dufour et Gilday aujourd’hui, espérait l’emporter en finale, mais une chute avec les Chinois à près de 15 tours de l’arrivée a mis fin à leurs chances, et le Canada a dû se contenter de la médaille de bronze, alors que les Pays-Bas ont obtenu l’or (6:52.216) et la France l’argent (6:52.609). Charles Hamelin et Rémi Beaulieu ont eux aussi reçu la médaille de bronze.

Quelques-uns des patineurs canadiens rentrent à la maison demain, alors que les autres se rendront à Dresden, en Allemagne, où ils prendront part à la dernière épreuve de Coupe du monde de la saison la fin de semaine prochaine.