Marie-Andrée Mendes-Campeau surprend à Dresden

Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) en a surpris plusieurs en prenant le 5e rang du 500m aujourd’hui, en cette dernière journée de la Coupe du monde courte piste de Dresden. Il s’agit de son meilleur résultat en carrière en Coupe du monde, dans l’épreuve qui est généralement la plus demandante pour Mendes-Campeau, une spécialiste du 1500m.

La patineuse de 18 ans en est à sa troisième Coupe du monde en carrière cette fin de semaine. Son meilleur résultat à ce jour était une douzième place sur 1500m. « Je suis très contente », racontait Mendes-Campeau, tout sourire, après ses courses. « Le 500m n’est pas ma distance, donc c’est enourageant de voir ce que je peux faire sur la scène internationale. Ca me donne de l’expérience, et avec une finale B aujourd’hui, je peux dire que j’ai fait plus qu’atteindre mon objectif! »

Mendes-Campeau ne s’est pas contentée de se qualifier pour la finale B, mais elle l’a remportée en 45.045, devant l’Allemande Susanne Rudolph (45.178). « Comme je n’ai pas de bons départs, tout ce que je pouvais espérer était de prendre de la vitesse le plus rapidement possible. En demi-finale, c’était trop rapide pour moi, le départ était super vite, donc j’ai suivi comme j’ai pu. J’ai fait mon meilleur temps à vie au 500m (44.423) et j’ai réussi à me qualifier pour la finale B. En finale B, j’ai fait la même chose, j’ai accéléré beaucoup et j’ai passé deux filles à l’extérieur avec un tour à faire pour prendre la victoire », a expliqué la jeune athlète modeste. Yves Hamelin, le responsable de l’équipe, a ajouté : « Marie-Andrée a en fait connu les deux courses de sa vie aujourd’hui! »

Laurie Marceau (Dolbeau, QC) a remporté toutes ses courses au repêchage afin de se qualifier pour les quarts de finale. Elle termine la compétition au 13e rang. Marie-Ève Drolet (Saguenay, QC) prend la 15e position après une autre disqualifcation douteuse. « Les officiels sont très sévères ce weekend, le moindre contact est appelé, ou si quelqu’un tombe et entraîne un autre patineur avec lui, c’est une disqualification automatique », a expliqué Hamelin. « Au moins c’est juste, ils disqualifient tout le monde. »

Sur 1000m, Anne Maltais (Québec, QC) a été la meilleure Canadienne avec une 10e place, suivie par Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) 15e.

Chez les hommes, Rémi Beaulieu (Alma, QC), après avoir remporté le bronze hiser sur 1500m, a affiché le meilleur résultat canadien avec une 10e place sur 1000m. « Ce n’était pas une super bonne journée pour moi », a expliqué un Beaulieu déçu. « En quart de finale, je n’ai pas connu la course que je voulais. Je m’attendais à batailler avec l’Américain et l’Allemand, mais un Hollandais que je ne connaissais pas s’est glissé deuxième. J’ai essayé de prendre la tête, mais ça n’a pas fonctionné, donc je me suis retrouvé 3e. Je ne pensais pas que le Hollandais réussirait à coller l’Américain jusqu’à la fin. J’étais côte à côte avec lui dans le dernier tour, mais il y a eu un peu de bousculade dans le dernier virage et j’ai été déporté, donc je suis resté 3e. »

François Hamelin (Ste-Julie, QC) avait affiché le temps le plus rapide sur 1000m lors de la qualification de vendredi, mais il s’est blessé lors d’une chute hier et n’a pas pu patiner aujourd’hui, donc il se retrouve 15e. Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a été disqualifié pour interférence en quart de finale pour le 16e rang.

Sur 500m, Alex Boisvert-Lacroix (Sherbrooke, QC) était le seul Canadien en quart de finale, et il a dû se contenter du 13e rang après une chute. Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) s’était également qualifié, mais il n’a pas patiner à cause d’une blessure subie hier. Michael Gilday (Yellowknife, NT) était troisième en finale du repêchage pour la 17e place.

La dernière course de la fin de semaine était la finale du relais masculin, et Équipe Canada a pris la 4e place en 6 :48.399, derrière la Chine (6 :41.221), la Corée (6 :47.255) et l’Allemagne (6 :47.928). « Nous sommes tombés assez tôt dans la course, on s’est bien repris, on est passé très proche de rattraper les Allemands en fin de course, mais il en a manqué un peu », a expliqué Beaulieu.

La majorité des patineurs Canadiens rentrent au pays demain pour se préparer pour les Championnats du monde et la Sélection équipe nationale #2 début mars, mais quelques patineurs (Mendes-Campeau, Lambert, Bastille et Boisvert-Lacroix) se rendent en Chine où ils se joindront à six coéquipiers pour prendre part aux Jeux FISU plus tard cette semaine.