Mathieu Turcotte tire sa révérence

(Sherbrooke, 3 juillet 2008) – Dans le cadre d’une conférence de presse tenue dans sa ville natale de Sherbrooke aujourd’hui, Mathieu Turcotte a annoncé officiellement qu’il mettait fin à sa carrière de patineur de vitesse.

« C’est après de longues réflexions que j’ai décidé d’arrêter de patiner », a expliqué l’athlète qui a passé dix ans au sein de l’équipe nationale. « J’ai connu une très belle carrière, mais il est temps de passer à autre chose. Je souhaite maintenant me concentrer sur mon entreprise de fabrication spécialisée de bottines de patin de vitesse, ce qui me permet de rester impliqué dans mon sport. »

Les faits saillants de la carrière de Turcotte sont sans doute ses trois participations aux Jeux olympiques, où il a remporté trois médailles, soit le bronze sur 1000m et l’or au relais à Salt Lake City, et l’argent au relais à Turin. Turcotte a également été champion de la Coupe du monde sur 500m en 2004-05. Il détient toujours le record du monde au relais avec ses coéquipiers François-Louis Tremblay, Steve Robillard et Charles Hamelin et a été Champion du monde par équipe pas moins de cinq fois.

« C’est avec tristesse que nous avons appris la décision de Mathieu », déclare Jean R. Dupré, Directeur général de Patinage de vitesse Canada. « Mathieu fait partie de la génération qui a vraiment fait connaître le patinage de vitesse courte piste au Canada, il est de ceux qui ont captivé les foules et aidé le Canada à se tailler une réputation d’excellence sur le circuit international. C’est une grande perte pour notre équipe, mais en même temps, les athlètes comme Mathieu ont inspiré tellement de jeunes patineurs que la relève est extrêmement compétitive présentement au pays. »

Mathieu Turcotte prévoit maintenant concentrer ses énergies sur la compagnie de patins de course APEX qu’il a co-fondée il y a plusieurs années déjà. Patinage de vitesse Canada et la Fédération de patinage de vitesse du Québec lui souhaitent beaucoup de bonheur et de chance pour les années à venir et tiennent à le remercier pour tout ce qu’il a fait pour le développement du sport au Québec et au Canada.