Médailles de bronze St-Gelais et Hamelin au 1500 m

Médailles de bronze St-Gelais et Hamelin au 1500 m au championnat du monde sur courte piste en Hongrie

DEBRECEN, Hongrie – Les Canadiens Marianne St-Gelais et Charles Hamelin ont remporté une médaille de bronze chacun au 1500 mètres au championnat du monde sur courte piste qui a lieu à Debrecen, en Hongrie. L’horaire de samedi au Fonix Arena présentera le 500 mètres et les demi-finales du relais masculin.

Au championnat du monde, trois athlètes patinent chacun les 500, 1000 et 1500 mètres. Une super finale a lieu au 3000 mètres avec les huit premiers patineurs du classement général. Les rondes des relais seront patinées au cours des trois jours.

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, classé 12e au 1500 mètres dans le classement de la Coupe du monde cette saison avec deux médailles de bronze en deux courses, a été devancé pour la médaille d’argent dans le dernier tour. Les Coréens Do Woon Sin et Yun-Jae Kim ont remporté les médailles d’or et d’argent respectivement. Sin a gagné en 2:27,062, suivi par Kim en 2:27,101 et par Hamelin en 2:27,209.

«La journée a été bonne (mais) la glace n’était pas aussi bonne que ce à quoi je m’attendais. Elle était un peu plus difficile de ce côté, a dit Hamelin. Ce fut une bonne finale pour moi. Elle a été dure parce que la glace n’était pas parfaite – elle était sèche. C’était un peu plus difficile pour nous pour patiner en douceur.

«Je pense que j’avais les jambes pour en gagner une, a ajouté Hamelin. J’ai eu ma place (deuxième) volée par le Coréen (Kim) derrière moi avec une petite poussée, donc il a pris ma place et j’ai terminé troisième. Je suis satisfait de ma journée et cela me laisse en bonne position pour demain et dimanche.»

C’est la troisième médaille d’Hamelin au 1500 mètres au championnat du monde, en ayant déjà gagné une d’argent et une de bronze auparavant. Participant à ses 10es championnats du monde de suite, le patineur de 28 ans a maintenant gagné quatre médailles d’or, six d’argent et cinq de bronze.

St-Gelais, dont le meilleur classement au 1500 mètres au championnat du monde était une 18e place en 2011, a profité des chutes de deux patineuses pour se hisser en troisième place. Malheureusement, sa coéquipière Valérie Maltais, de La Baie, au Québec, était une des patineuses qui ont chuté. La patineuse de 22 ans suivait de près les médaillées d’or et d’argent, mais a dû se contenter de la cinquième place. Son meilleur classement au 1500 au championnat du monde avait été une 11e place en 2009.

«Je me sens bien (à propos de la médaille de bronze). J’ai eu un peu de chance. C’est la courte piste. Nous nous attendons toujours à quelque chose comme cela pendant une course, a dit St-Gelais. Je suis fière de ce que j’ai fait aujourd’hui. C’était difficile dans la première ronde (quarts de finale), mes jambes étaient comme lourdes. En demi-finale, j’ai fait une vraie bonne course. C’était ma première finale A au 1500 et je suis fière de ce que j’ai fait. J’espère que j’aurai une médaille d’une meilleure manière.»

Classée 29e au 1500 mètres dans la Coupe du monde cette saison, la patineuse originaire de St-Félicien, au Québec, a mérité sa première médaille en carrière dans cette distance dans un championnat du monde avec une de bronze. Dans la finale qui comptait sept patineuses, St-Gelais, âgée de 23 ans, est revenue de l’arrière du peloton pour terminer en 2:24,694 minutes. Deux Coréennes ont remporté les médailles d’or et d’argent, avec Seung-Hi Park terminant première (2:23,634) et Suk Hee Shim deuxième (2:23,755).

Dans sa première course en carrière au championnat du monde Michael Gilday, de Yellowknife, a accompagné Hamelin dans la finale. Il a terminé cinquième en 2:27,437. Le patineur de 26 ans s’est qualifié pour la finale avec des deuxièmes places en quart de finale et en demi-finale.

Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, qui n’a pas concouru au 1500 mètres au cours de la saison de la Coupe du monde, s’est classé 17e en tout. Il a terminé deuxième dans son quart de finale, mais sixième dans la même demi-finale qu’Hamelin. Le patineur de 28 ans s’est positionné troisième ou quatrième pendant presque toute la course jusqu’à ce qu’il semble déraper.

Marie-Ève Drolet, de Laterrière, au Québec, a eu un départ difficile dans le championnat du monde. La Canadienne la mieux classée au 1500 mètres dans le circuit de la Coupe du monde de cette saison au sixième rang et médaillée de bronze dans cette distance aux championnats du monde de 2012 et 2001 a terminé troisième dans son quart de finale et a été éliminée.

Jessica Hewitt, de Kamloops, en C.-B., a fait équipe avec Drolet, Maltais et St-Gelais dans les demi-finales du relais. Elles ont terminé deuxièmes en 4:19,466 derrière la Corée (4:15,233) pour passer à la finale de dimanche. La Chine et le Japon se sont qualifiés dans l’autre demi-finale. Les Pays-Bas et la Russie ont terminé troisième et quatrième respectivement dans la course du Canada.