Même fatiguée, Christine Nesbitt reste imbattable

Malgré la fatigue et la douleur, Christine Nesbitt (London, ON) a encore une fois patiné vers l’or au 1500m, demeurant ainsi invaincue sur cette distance cette saison. La deuxième journée de la Coupe du monde de Moscou a aussi été couronnée de succès pour Jamie Gregg (Edmonton, AB), qui continue d’impressionner et de prendre du gallon au sein de l’équipe masculine.

Malgré la fatigue accumulée par le circuit de compétition, Nesbitt a récolté sa quatrième médaille d’or sur 1500m, l’emportant en un temps de 1:56.80. « Je crois que le week-end dernier (au Championnat du monde sprint ; où Nesbitt a déroché le titre) a été beaucoup plus demandant que je ne le croyais », a commenté Nesbitt après sa course.

« J’étais agréablement surprise d’avoir gagné aujourd’hui. Je ne me sentais pas au meilleur de ma forme puisque mes muscles adducteurs me faisaient encore mal, donc j’étais vraiment stressée avant la course. J’ai révisé mon plan de course avec l’entraîneur national Mark Wild et ça m’a beaucoup calmée », a-t-elle conclu.

En dépit de sa maîtrise du sport et des adversaires, Nesbitt reste très réaliste. « Je suis en confiance avec ma technique est ma bonne forme physique, mais j’ai également découvert l’importance d’avoir un bon plan de course. Celui-ci fait complètement la différence entre une bonne et une mauvaise course. De plus, tu ne peux jamais sous-estimer personne puisque chaque adversaire peut se pointer à l’anneau et connaître une bonne performance. Dans le passé, il n’y a aucun doute que les gens m’ont sous-estimée », a-t-elle déclaré. À l’approche du Championnat du monde toutes distances et avec les différentes médailles et titres décrochés qui ne cesse de croître, sous-estimer Christine Nesbitt serait une grave erreur de la part de ses adversaires!

Toujours au 1500 m, Brittany Schussler (Winnipeg, MB) qui a décroché hier la médaille de bronze au 3000m, a terminé à une place du top-5, c’est-à-dire au sixième rang avec un temps de 1:57,98. Shannon Rempel (Winnipeg, MB) a pris le 16e rang en 2:00,76.

La Néerlandaise Ireen Wust est montée sur la deuxième marche du podium en arrêtant le chrono à 1:56,93, alors que la Tchèque Martina Sablikova a terminé troisième avec un temps de 1:57,50.

Dans le groupe B au 1500m, Kirsti Lay (Medicine Hat, AB) a pris le sixième rang en arrêtant le chrono à 2:03,21, alors que Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a terminé 10e en 2:04,14.

Au 500m, Shannon Rempel a inscrit le meilleur résultat canadien en terminant septième avec un temps de 38,84. Tamara Oudenaarden (St. Albert, AB) a pris la 19e place en 39,98, alors que Sarah Gregg (Edmonton, AB) a terminé 22e en 40,17. L’Allemande Jenny Wolf a décroché les grands honneurs en 38,01. La Néerlandaise Margot Boer a été la deuxième à franchir la ligne d’arrivée en 38,49 et l’Américaine Heather Richardson a complété le podium en 38,53.

Gregg impressionne de plus en plus

Jamie Gregg (Edmonton, AB) a poursuivi son impressionnante progression samedi; après avoir décroché la médaille d’argent au 500m hier, il a réussi un autre très bon résultat aujourd’hui, en terminant cinquième en 35,21. Muncef Ouardi (Québec, QC) a enregistré une 15e place en 35,61, alors que son compatriote Vincent Labrie (Lévis, QC) a terminé 16e en un temps de 35.63.

L’épreuve a été remportée par le Néerlandais Jan Smeekens en 34.93, tandis que la médaille d’argent est revenue au Japonais Akio Ota en 35.02 et le bronze à l’Américain Tucker Fredricks en 35.06.

Dans le groupe B, Tyler Derraugh (Winnipeg, MB) a décroché le temps le plus rapide en 35.58. Vendredi, Derraugh avait fini troisième, ce qui fait de sa première Coupe du monde un succès. Matt McLean (Winnipeg, MB) a de son côté pris le cinquième rang en 36.00.

Le meilleur Canadien au 5000m a été Lucas Makowsky (Regina, SK), qui s’est classé 15e en 6:40.37. Justin Warsylewicz (Regina, SK) a franchi la ligne en 6:49.32, un chrono bon pour la 18e place.

Dans le groupe B, Jordan Belchos (Toronto, ON) a terminé cinquième en 6:35.07, ce qui l’aurait placé 12e dans le groupe A.

Dimanche sera la dernière journée de compétition à Moscou. Les patineurs s’exécuteront aux épreuves de 1000m et aux poursuites par équipe.