Michael Gilday sauve la mise à la Coupe du monde courte piste de Québec

Les patineurs canadiens ont joué de malchance aujourd’hui à la Coupe du monde Korean Air courte piste ISU au Pavillon de la Jeunesse à Québec. Mais Michael Gilday (Yellowknife, NT) a remis le sourire aux lèvres de l’équipe grâce à une superbe victoire sur 1500m, sa toute première médaille d’or individuelle en Coupe du monde. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a ajouté le bronze sur 1000m quelques instants plus tard.

On aurait dit que la récolte serait bonne pour le Canada aujourd’hui lorsque les trois patineuses prenant part au 1500m se sont qualifiées pour la finale. Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC), Valérie Maltais (La Baie, QC) et Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) ont dû se battre contre l’Américaine Katherine Reutter, la Japonaise Sakurai Biba et la Chinoise Zhou Yang en finale. Avec trois finalistes sur six, le Canada espérait bien voir au moins une de ses patineuses grimper sur le podium, mais il en fut autrement, les trois canadiennes se retrouvant coincées derrière le peloton avec 8 tours à faire. Chacune a bien tenté de se frayer un chemin vers l’avant à plusieurs reprises, mais chaque tentative a été rapidement bloquée par les patineuses à l’avant. La Championne Olympique Zhou Yang l’a finalement emporté en 2:20.893. Elle était suivie de Reutter (2:20.944) et de Sakurai (2:21.103). Maltais a pris le quatrième rang en 2:21.833, Drolet (2:22.020) et Mendes-Campeau (2:23.102) juste derrière.

Michael Gilday concentré pour garder son avance sur 1500m, Photo: Simon Pichette
La finale masculine du 1500m était la suivante, et Gilday était le seul représentant de l’unifolié sur la glace. Le patineur venait tout juste de patiner une excellente ronde de demi-finale dans laquelle il a pris les commandes après un long dépassement extérieur de deux tours et demi pour l’emporté, et c’est donc sur des jambes fatiguées qu’il s’est présenté à la ligne de départ pour la finale. « Avec huit patineurs en finale, je voulais vraiment être dans les premiers et ne pas trop attendre avant de faire quelque chose, » a expliqué un Gilday tout sourire après sa course. Et c’est exactement ce qu’il a fait, se frayant un chemin devant avec un puissant dépassement extérieur sept tours avant la fin de la course. Quelques patineurs l’ont dépassé par la suite, mais il a repris les commandes pour les deux derniers tours, mettant la main sur sa première médaille d’or individuelle en Coupe du monde avec un temps de 2:18.005. L’Italien Nicola Rodigari a terminé deuxième (2:18.118) et Maxime Chataignier de la France a remporté le bronze (2:18.129).

« Je suis très content de ma victoire, » a continué Gilday. « Je n’étais pas trop sûr de ma forme après la demi-finale parce que mes jambes étaient très fatiguées, mais j’ai tout de même trouvé la force de le faire! » Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) était dans la finale B après une difficile demi-finale dans laquelle il s’est vu relégué au quatrième rang. La finale B a débuté très lentement, mais tout le monde s’était gardé des forces pour le dernier tour, et Bastille a terminé troisième de la course, ce qui le place au 11e rang du classement cumulatif. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a lui aussi pris part au 1500m, mais il est tombé avec un peu plus de deux tours à faire en demi-finale et il a été éliminé, se retrouvant 16e.

Au 1000m féminin, St-Gelais se mesurait à la patineuse italienne Arianna Fontana et à deux américaines, Lana Gehring et Alyson Dudek, en finale. Peu après le début de la course, Dudek a tenté un dépassement sur St-Gelais, qui a conservé sa ligne et n’a pas laissé d’espace. Dudek est tombée et a entraîné St-Gelais dans sa chute, et la course a dû être arrêtée à cause d’une blessure à l’épaule de Dudek. La patineuse canadienne a toutefois dû patiner la finale sans carre. Elle n’a pas été en mesure de suivre les autres patineuses en finale, et a dû se contenter du bronze. C’est Gehring, qui a mené la course de bout en bout, qui a remporté l’or en 1:34.675, suivie de près par Fontana (1:34.886).

« C’est vraiment dommage, » s’est désolée Marianne St-Gelais après coup. « Ma

Les canadiennes Mendes-Campeau et Lambert complètent un échange au relais, Photo: Simon Pichette
lame ne glissait plus bien et c’est vraiment frustrant parce que j’aurais beaucoup aimé pouvoir me battre avec ces filles-là pour une médaille, pas les regarder courir de l’arrière. Mais le relais était juste après et je ne pouvais pas risquer de tomber, alors j’ai dû patiner plus lentement. » Jessica Hewitt (Kamloops, CB) a reçu une pénalité pour interférence en finale B et termine au 7e rang, alors que Valérie Lambert (Sherbrooke, QC), fatiguée après trois rondes de repêchage le matin, a pris la troisième place de sa vague de quart de finale, ce qui la place 11e au classement cumulatif.

La malchance n’a pas lâché les canadiens sur 1000m. François Hamelin (Ste-Julie, QC) est celui qui s’est rendu le plus loin, mais il a été disqualifié pour interférence en demi-finale et s’est vu relégué au 9e rang. Maxime Fortin (Rivière-du-Loup, QC) a pour sa part été éliminé après une chute en quart de finale, pour la 15e place, et François-Louis Tremblay (Boucherville, QC) a terminé troisième de la finale du repêchage donc il termine 17e.

La journée s’est terminée sur une bonne note lorsque les deux équipes de relais se sont qualifiées pour la grande finale de demain. Les femmes – St-Gelais, Drolet, Lambert et Mendes-Campeau – ont terminé deuxièmes de leur demi-finale derrière la formation américaine, et les hommes – Charles et François Hamelin, Gilday et Bastille – ont remporté leur course devant les Chinoises.

L’action reprendra demain au Pavillon de la Jeunesse de Québec, où Marie-Ève Drolet et Guillaume Bastille seront les premier en piste dès 9h pour prendre part au repêchage du 500m et 1000m respectivement. Le reste de l’équipe canadienne viendra les rejoindre à 13h30 pour les rondes de quart, demi et finale sur ces distances, ainsi que les finales du relais. Les patineurs canadiens espèrent remporter un maximum de médailles puisque pour chacune d’entre elles, Intact Assurance remet 1000$ à un club canadien.