Nesbitt décroche une autre médaille d’or

Christine Nesbitt (London,ON) a, une fois de plus, décroché la médaille d’or à l’épreuve féminine du 1500m, à la Coupe du monde de Heereveen, aux Pays-Bas. Avec un coup de patin presque parfait, Nesbitt a permis à l’équipe féminine de terminer la dernière journée de compétition à Heerenveen sur une bonne note.

Nesbitt a mené les Canadiennes à une autre excellente journée, tout en ajoutant une autre médaille d’or à sa récolte, lors de la première Coupe du monde de la saison. Elle a inscrit un temps de 1:56.00. Les patineuses des Pays-Bas Ireen Wust (1:57.35) et Marrit Leenstra (1:57.68) ont respectivement terminé au deuxième et troisième rang. Cindy Klassen (Winnipeg, MB) a terminé tout juste au pied du podium avec un chrono de 1:57.88. Klassen a connu une excellente fin de semaine elle qui a réussi à décrocher la médaille d’argent, hier, lors du 3000m. Brittany Schussler (Winnipeg, MB) a terminé en cinquième place (1:58.44). La médaillée de bronze d’hier au 3000m, Kristina Groves (Ottawa,ON) a franchi la ligne d’arrivée en 1:59.68 pour terminer en neuvième position, alors que Shannon Rempel (Winnipeg, MB) a complété les résultats canadiens avec sa treizième place (2:00.11).

Le Directeur de programme longue piste Sean Ireland est très optimiste devant les résultats de la fin de semaine. « C’est la première Coupe du monde de la saison, donc nous sommes très satisfaits. De voir que Christine, Cindy et Kristina ont toutes réussi à remporter une médaille, c’est très bien. En plus, dans plusieurs épreuves féminines, les Canadiennes ont terminé soit dans le top-10 ou dans le top-5, cela démontre que nous avons beaucoup de profondeur. »

Lorsque interrogé au sujet de la seconde et demie qui séparait Nesbitt de la deuxième place à l’épreuve du 1500m, il a vite répondu : « Je ne crois pas que Christine s’attendait à gagner avec une aussi grosse marge. L’épreuve du 1500m peut être très intimidante, à la fois à cause de la cadence à conserver et aussi au niveau de l’exigence physique. Lorsque je lui ai parlé, après sa course, elle m’a avoué qu’elle avait réalisé un départ rapide et qu’elle a été capable de conserver sa vitesse, donc elle était très contente de sa performance. »

Des résultats prometteurs pour les hommes

Pour la deuxième épreuve du 500m, cette fin de semaine, Vincent Labrie (Saint-Romuald, QC) a inscrit le meilleur résultat canadien, terminant au 14e rang (35:47). William Dutton (Humboldt, SK) a terminé au 18e rang avec un chrono de 35:73.

Le Japonais Keiichiro Nagashimaen a remporté l’épreuve en un temps de 34:97. Son coéquipier Joji Kato a terminé en deuxième place en 35:01, alors que le Coréen Kang-Seok Lee a complété le podium arrêtant le chrono à 35:10.

Toujours dans l’épreuve du 500m, mais dans le Goupe B, Muncef Ouardi (Charlesbourg, QC) a terminé au cinquième rang (35:89), suivi de Gilmore Junio (Calgary, AB) en sixième place (35:91). Pour sa part, Richard MacLennan (Sault Ste. Marie, ON) a pris le 18e rang (37:18)

Au 5000m, Lucas Makowsky (Regina, SK) a terminé au 19e rang avec un temps de 6:41.30. Justin Warsylewicz (Regina, SK) a fini au 21e rang en 6:42.52. Le Néerlandais Bob de Jong a décroché les honneurs en stoppant le chrono à 6:17.31. Le Russe Ivan Skobrev (6:18.96) et Wouter Olde Heuvel (6:20.93), des Pays-Bas, ont complété le podium.

Dans le Groupe B, Léo Landry (Chelsea,QC), qui en était à sa première Coupe du monde, a terminé au 13e rang avec un temps de 6:41.04.

« Du côté des hommes, nous avons beaucoup de nouveaux patineurs », a souligné Sean Ireland, Directeur de programme longue piste, qui voit beaucoup de potentiel au sein de la jeune équipe. « Will Dutton, Richard MacLennan et Gilmore Junio étaient tous présents sur le podium lors des derniers Championnats du monde juniors, donc il y a certainement un brillant avenir pour l’équipe masculine. Il y a même quelques athlètes qui sont restés à Calgary mais sont à surveiller. »

La prochaine Coupe du monde aura lieu du 19-21 novembre à Berlin, en Allemagne.