Nesbitt, Derraugh et Makowsky sont les champions canadiens

Nesbitt, Derraugh et Makowsky sont les champions canadiens dans le championnat des distances individuelles

CALGARY
– Christine Nesbitt, de London, en Ontario, est montée d’une marche sur le podium, aujourd’hui, en gagnant le 1500 mètres au championnat canadien des distances individuelles 2013 (longue piste). Tyler Derraugh, de Winnipeg, a été le champion du 1000 mètres masculin et Lucas Makowsky, de Regina, a gagné la médaille d’or du 5000 mètres masculin. Le championnat se poursuivra jusqu’à dimanche à l’Anneau olympique de Calgary. Samedi, les hommes s’affronteront dans le 10 000 mètres et les femmes dans les 1000 et 5000 mètres.

Nesbitt, déçue de sa médaille d’argent au 3000 mètres, hier, a gagné sa course d’aujourd’hui par près de deux secondes. La patineuse de 27 ans a arrêté le chronomètre en 1:56,48 minute. De la deuxième à la quatrième place, il n’y a eu qu’un dixième de seconde de différence. Brittany Schussler, de Winnipeg, gagnante du 3000 mètres, a obtenu la médaille d’argent en 1:58,47, suivie de Kali Christ de Regina, avec la médaille d’argent en 1:58,51. Cindy Klassen a terminé quatrième en 1:58,57. Nesbitt, Schussler et Christ ont conservé leur médaille de 2012 au 1500 mètres.

«Je n’étais pas vraiment satisfaite de ma course d’hier et de la manière dont je patine récemment. J’éprouve de la difficulté avec ma technique, a dit la championne canadienne et du monde. J’ai travaillé vraiment fort dessus, mais c’est pratiquement comme ne pas laisser les choses se produire naturellement. J’étais encore vraiment déçue le matin (pour la course de jeudi) et par la manière dont je me préparais pour la course (1500), et s’il y avait quelque chose que je pouvais effectivement changer.

«Habituellement, je pars simplement le plus fort que je peux au 1500 et je patine en douceur, mais je n’avais simplement pas ce genre d’habileté récemment pour transformer ma meilleure vitesse en un patinage en douceur, a ajouté Nesbitt, qui a patiné dans la dernière paire avec Christ. Donc j’ai pris cela plus à l’aise au début, je n’ai pas foncé aussi fort et j’ai essayé de contrôler la course plus tôt que je le fais normalement et je me suis détendue. Le départ n’a pas été rapide pour moi, le premier 700 mètres, mais parce que j’étais vraiment en douceur j’ai pu avoir deux bons tours à la fin. Ce qui m’a vraiment surprise. Je suis en fait heureuse de repartir avec quelque chose de positif.»

Derraugh, qui a obtenu son deuxième meilleur temps personnel en carrière au 1000 mètres cette saison, a terminé premier en 1:8,69 minute. «La course a paru pas mal bonne aujourd’hui. Ce fut une bataille à la fin, pourchassant Laurent (Dubreuil) qui est un sprinteur rapide au début, mais j’ai eu la fin que je voulais» a dit Derraugh, qui avait terminé 10e en 2012.

«L’automne a été une progression tout au long des Coupes du monde, terminant quatrième (au Japon le 8 décembre), a ajouté le patineur de 26 ans. C’est une amélioration énorme pour moi cette année.» Le patineur de Winnipeg avait terminé deuxième au 1000 mètres aux essais pour les Coupes du monde de l’automne en novembre ce qui lui avait valu une place pour les quatre premières Coupes du monde de la saison.

Patinant dans la même paire que Derraugh, Laurent Dubreuil de Lévis, au Québec, a gagné la médaille d’argent en 1:08,96, à seulement 0,27 de seconde de la médaille d’or. Le champion en titre Jamie Gregg, d’Edmonton, a obtenu la médaille de bronze, franchissant la ligne d’arrivée en 1:09,29.

Au 5000 mètres masculin, Makowsky a reconquis son titre canadien en 6:29,92 minutes. Il avait gagné lors de trois années de suite de 2009 à 2011. Le champion en titre, Jordan Belchos, de Toronto, a obtenu la médaille d’argent en 6:31,41 et Mathieu Giroux, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a décroché la médaille de bronze en 6:32,46.

«J’ai pensé presque tout le temps à mon rythme sur la glace aujourd’hui. C’est quelque chose sur quoi je voulais vraiment me concentrer, ne pas trop penser à la course elle-même, a dit Makowsky, qui avait terminé troisième en 2012. J’ai commencé avec une mentalité calme et posée et vraiment fait bouger mes pieds pour ne pas devenir trop auto-satisfait sur la glace et j’ai pu vraiment travailler à la fin de la course.»

Lors de la dernière journée de la compétition, dimanche, les hommes et les femmes participeront à deux courses de 500 mètres et au départ de groupe.