Nesbitt et Morrison de nouveau sur le podium

Christine Nesbitt (London, ON) a amélioré le record de piste au 1000m et a encore une fois remporté l’or, dimanche, à la Coupe du monde de Moscou. Cette autre victoire permet à Nesbitt de rester invaincue sur 1000 et 1500m cette saison, en plus d’être championne mondiale sprint. Denny Morrison (Fort St. John, CB) est pour sa part monté sur le podium pour la deuxième fois à cette Coupe du monde en récoltant la médaille d’argent au 1000m.

Nesbitt a poursuivi sa domination des épreuves de moyennes distances, avec sa victoire au 1500m samedi et l’or au 1000m dimanche en un temps de 1:15.59. La patineuse de 25 ans lance donc un sérieux message à ses rivales, peu de temps avant le Championnat du monde toutes distances. « Même si elle était fatiguée aujourd’hui et que son aine n’était pas à 100%, elle se sentait capable de participer à la course et de réaliser une bonne performance », a soutenu Bart Schouten, entraîneur national en longue piste. « Nous avons parlé avec elle avant la course et avons décidé de nous concentrer sur la technique et ç’a bien fonctionné. Elle s’est très bien entraînée pendant l’été et elle est exactement où elle devrait être. »

Ses compatriotes ont aussi bien fait à l’épreuve du 1000m. Brittany Schussler (Winnipeg, MB) a franchi la ligne d’arrivée en 1:16.71 et s’est classée septième, alors que Shannon Rempel (Winnipeg, MB) a terminé 13e en 1:17.62.

Encore une fois, la Néerlandaise Ireen Wust a décroché la médaille d’argent en 1:15.94. L’Américaine Heather Richardson a complété le podium avec un temps de 1:16.18.

Dans le groupe B, Sarah Gregg (Edmonton, AB) a prouvé que le patinage de vitesse est bel et bien dans les gênes de la famille Gregg, terminant au cinquième rang en 1:19.21. Tamara Oudenaarden (St. Albert, AB) a pris la huitième place avec un chrono de 1:20.10.

À la poursuite, l’équipe canadienne féminine avait la chance de déléguer de nouvelles patineuses. Schussler a ainsi été accompagnée de deux recrues, Kirsty Lay (Medicine Hat, AB) et Ivanie Blondin (Ottawa, ON). Elles ont terminé cinquièmes en 3:07.02. « Le résultat qu’elles ont obtenu était au-delà de nos attentes, donc nous sommes vraiment contents. C’est toujours bon lorsque des recrues ont la chance d’acquérir de l’expérience. C’était un de nos objectifs ce week-end », a commenté l’entraîneur national.

Les Néerlandaises ont décroché les grands honneurs en 3:01.13. L’équipe de la Norvège (3:03.02) et de l’Allemagne (3:04.11) ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Morrison est de retour!

Denny Morrison a quant à lui démonté qu’il est de nouveau en bonne forme, remportant la médaille d’argent au 1000m en un temps de 1:09.57, alors qu’il avait terminé avec l’argent au 1500m vendredi. « Nous avons un très bon plan de course pour lui et tout semble bien fonctionner. Sa technique ne cesse de s’améliorer et il est de plus en plus fort chaque semaine. Il est vraiment sur la bonne voie. Nous sommes très contents de sa progression. C’est un patineur intelligent, qui détient de belles qualités analytiques envers son sport », a déclaré Schouten.

Au 1000m, tous les Canadiens ont fini dans le top-15. Philippe Riopel (Lachenaie, QC) a décroché une neuvième place en 1:10.18, son premier top-10 en Coupe du monde, Jamie Gregg (Edmonton, AB) a pris le 11e rang en 1:10.28 et Richard MacLennan (Sault Ste. Marie, ON) a terminé 13e en 1:10.40.

Le Néerlandais Stefan Groothuis a été le plus rapide, terminant l’épreuve en 1:08.82. Le Norvégien Mikael Flygind-Larsen a décroché la médaille de bronze en vertu de son temps de 1:09.65.

Dans le groupe B, Tyler Derraugh (Winnipeg, MB) a conclu sa fin de semaine sur une bonne note grâce à une cinquième place (1:10.90).

À la poursuite, l’équipe formée de Riopel, Morrison et Lucas Makowsky (Regina, SK) a accusé un retard de deux centièmes de seconde sur les médaillés de bronze, terminant avec un chrono de 3:47.17. « Phil (Riopel) n’a pas beaucoup d’expérience en poursuite et il a réalisé une très bonne performance. De son côté, Lucas était encore sous l’effet du décalage horaire, alors que Denny a connu une excellente fin de semaine. En général, nous sommes très contents des résultats de la poursuite », a conclu Schouten.

Les Russes ont remporté l’épreuve en un temps de 3:43.71. La médaille d’argent est revenue aux Norvégiens (3:46.68), tandis que les Allemands (3:47.15) ont complété le podium.

La prochaine compétition pour les patineurs de vitesse longue piste sera le Championnat du monde toutes distances, qui aura lieu les 12 et 13 février, à Calgary.