Nesbitt sur le podium au Championnat du monde toutes distances

La patineuse de vitesse longue piste Christine Nesbitt (London, ON) a profité d’une foule canadienne pour réaliser un autre objectif, celui de monter sur le podium au Championnat du monde toutes distances, dimanche, à Calgary. Chez les hommes, Lucas Makowsky (Regina, SK) a été le meilleur Canadien en se classant 12e.

La journée de dimanche s’est amorcée par la présentation du 1500m, où Christine Nesbitt, alors invaincue à cette distance cette saison, s’est étonnamment classée deuxième en enregistrant un chrono de 1:53.22, derrière la Néerlandaise Ireen Wüst, qui a terminé première en 1:52.59. La troisième place est allée à une autre patineuse des Pays-Bas, Marrit Leenstra, qui a inscrit un temps de 1:53.88.

Cindy Klassen (Winnipeg, MB) a patiné la distance en 1:54.88 pour une solide quatrième place. Brittany Schussler (Winnipeg, MB) suit tout juste derrière, terminant cinquième en 1:54.91. La recrue Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a de son côté pris le 21e rang en 1:59.02.

Dans l’exténuante course de 5000m, Cindy Klassen a été la Canadienne la mieux classée, méritant la sixième place grâce à un temps de 6:59.54. Britanny Schussler a parcouru la distance en 7:07.05, bon pour la 11e place tandis que la spécialiste de moyennes distances Christine Nesbitt a fini 12e en 7:09.06.

L’épreuve a été remportée par l’Allemande Stephanie Beckert en 6:49.51, suivie de la Néerlandaise Ireen Wüst en 6:55.85. La troisième place est allée à la Japonaise Masako Hozumi qui a inscrit un temps de 6:56.35.

Au classement cumulatif, Christine Nesbitt termine médaille d’argent au cou, derrière Ireen Wüst qui s’est emparée de l’or. Le podium a été complété par la Tchèque Martina Sablikova qui a mérité le bronze.

« Je ne suis pas vraiment satisfaite de mon 1500m d’aujourd’hui – ni de certaines de mes autres courses de la fin de semaine – mais en même temps, il y a tellement à améliorer que c’est excitant, a raconté Nesbitt. Le 5000m a été aussi pénible que ce dont je me souvenais, mais c’est peut-être seulement parce que je ne le fais plus aussi souvent », a-t-elle blagué.

Interrogée à ce sujet, Nesbitt a admis se sentir fatiguée. « Je me sens très fatiguée! Nous partons pour Salt Lake City mercredi, et nous nous rendrons en Europe par la suite, mais je sais que le programme d’entraînement prévoit ce type de choses. Je ne ressens pas tant de pression cette année, je me concentre sur le plaisir de patiner », a-t-elle conclu.

Cindy Klassen a terminé la compétition avec une impressionnante cinquième place au cumulatif, ce qui est une belle amélioration depuis sa 12e place lors du mondial toutes distances de 2010. « J’ai encore une longue route à faire, mais je suis sur la bonne voie », a commenté la patineuse à propos de sa progression. « J’ai patiné exactement de la façon dont je voulais et j’ai même fait un meilleur 5000m aujourd’hui que j’aurais imaginé. La foule n’était pas aussi bruyante qu’aux Jeux olympiques de Vancouver, mais elle nous a tout de même encouragés très fort. »

Brittany Schussler a pris le neuvième rang du classement final tandis qu’Ivanie Blondin a fini 20e.

Une 12e place pour Makowsky

À l’épreuve masculine de 1500m, Mathieu Giroux (Pointe-aux-Trembles, QC), a obtenu le meilleur résultat canadien en se classant neuvième en 1:44.30 – son meilleur temps à vie. Lucas Makowsky a pris le dixième rang en enregistrant un chrono de 1:44.74 alors que Justin Warsylewicz (Regina, SK) a parcouru la distance en 1:47.79 pour terminer 22e.

Le Russe Ivan Skobrev a remporté la course en 1:42.94, suivi de l’Américain Jonathan Kuck, deuxième en 1:43.12. Un autre Américain, Brian Hansen, a pris la troisième place en 1:43.35.

Makowsky a été le seul Canadien à participer à l’épreuve de 10 000m et a patiné pour la 12e place en 13:53.71. Havard Bokko, de la Norvège, a terminé premier en 12:53.89. Ivan Skobrev a pris la deuxième place en 12:58.36 alors que le Néerlandais Jan Blokhuijsen a fini troisième en 13:00.04.

« En général, j’ai connu une bonne et solide fin de semaine, malgré un petit combat mental lors des longues distances, a raconté Makowsky. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps de préparation pour le Championnat du monde avec la dernière fin de semaine de compétitions à Moscou. Il y avait un bon décalage horaire et ç’a été difficile pour moi. »

« Je suis généralement un peu nerveux devant une foule locale, mais elle était vraiment belle aujourd’hui, a-t-il ajouté. Ils nous ont encouragés à tous les tours, même lors des longues courses, ce qui fait une grande différence. »

Au classement général, Makowsky a terminé 12e, Mathieu Giroux 15e et Justin Warsylewicz 21e.

Le Russe Ivan Skobrev a remporté la médaille d’or. Le Norvégien Havard Bokko a mis la main sur la médaille d’argent tandis que le Néerlandais Jan Blokhuijsen a mérité le bronze.

L’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste se rendra maintenant à Salt Lake City, en Utah, pour la prochaine Coupe du monde qui se déroulera les 18 et 19 février.