Pascal Dion réussit son entrée en Coupe du monde sur courte piste à Nagoya, au Japon

Nagoya, Japon, le 4 décembre 2015 – Pascal Dion a fait bonne impression à sa toute première Coupe du monde sur courte piste en carrière et ce, autant sur le plan individuel que dans l’équipe du relais, vendredi, à l'occasion de la journée des qualifications de la Coupe du monde de l'ISU disputée à Nagoya, au Japon. Le Montréalais de 21 ans s'est qualifié directement pour les rondes finales des deux épreuves de 500m auxquelles il prend part, en plus de contribuer à la remontée de l’équipe canadienne du relais masculin qui, malgré une chute, s’est qualifiée pour les demi-finales prévues samedi.

En tout, 10 des 12 patineurs canadiens présents au Japon se sont classés directement pour les rondes finales de leurs épreuves individuelles à cette troisième étape de la saison 2015-2016 de la Coupe du monde.

À ses deux premières courses en Coupe du monde, Pascal Dion, un athlète de l'arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles, QC, s’est qualifié directement pour les quarts de finale des deux épreuves de 500m de la fin de semaine, alors qu'il se spécialise davantage dans le 1000m et le 1500m.

« Ça été une bonne chose pour moi de faire les deux épreuves de 500m, parce que ça m'a sorti de ma zone de confort », a confié Dion.

« Cette année, j'ai beaucoup amélioré mes départs et ç'a paru aujourd’hui. Dans trois de mes quatre courses, je me suis retrouvé tout de suite premier même si je n'étais pas à cette position sur la ligne de départ. J'ai pu m'exercer à prendre les devants et à contrôler la course. »

« J'ai déjà atteint mes objectifs en me qualifiant pour les quarts de finale, a par ailleurs souligné Dion. J'espère maintenant faire un top 8 en me classant au moins pour une des deux finales B du 500m. Mes courses sont très bonnes jusqu'à maintenant, j'ai de bons départs et j'arrive à faire de beaux dépassements. On va continuer sur cette lancée-là. »

La frousse au relais masculin
Au relais masculin, l’équipe canadienne composée de Charles et François Hamelin de Sainte-Julie, QC, de Charle Cournoyer de Boucherville, QC, et de Dion a été victime d’une chute avec environ 27 tours à faire. En retard d’un demi-tour, le quatuor canadien y a mis toute la gomme pour réaliser un retour incroyable complété par Dion, qui a terminé la course pour le Canada.

« La course du relais était hors du commun, a souligné Charles Hamelin. On s’est fait accrocher, on est tombé et au lieu de rester à terre, on a décidé qu'on allait revenir de l'arrière. On s'est donné à 100 pour cent et on a réussi à rattraper toutes les équipes, en réalisant notamment des dépassements sur les Hongrois et les Italiens. On a réussi à terminer deuxième, mais puisque les Hongrois ont été disqualifiés, on s'est retrouvé au premier rang. On a bien exécuté notre course, on n’a pas paniqué et on a réalisé un bon travail d'équipe. »

Chez les femmes, Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, QC, Valérie Maltais de La Baie, QC, Audrey Phaneuf de Saint-Hyacinthe, QC, et Namasthée Harris-Gauthier de Montréal, arrondissement Rosemont - La Petite-Patrie, QC, ont mené l’équipe canadienne en deuxième position de leur vague, la qualifiant ainsi pour les demi-finales.

22 présences canadiennes en rondes finales sur une possibilité de 24
Alors que le Canada a un objectif de 16 médailles pour les deux Coupes du monde de l’ISU présentées en Asie, soit cette fin de semaine à Nagoya, au Japon, et la semaine prochaine à Shanghaï, en Chine, l’équipe canadienne s’est qualifiée vendredi pour 22 rondes finales en épreuves individuelles sur une possibilité de 24.

Seuls Namasthée Harris-Gauthier, au 1500m, et Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, QC, au 1000m, devront passer par le repêchage.

Marianne St-Gelais tentera de prolonger sa série de succès à Nagoya et de remporter ses cinquième et sixième médailles en autant d'épreuves jusqu'ici cette saison. Vendredi, elle s’est qualifiée directement pour les rondes finales aux épreuves du 500m (1) et du 1000m.

« Ç'a été une très bonne journée, a commenté St-Gelais. Comme il n'y a pas de rondes finales le vendredi, c'est dur d'avoir un objectif de performance, mais mon but était de bien me sentir dans mes courses et d'avoir de bons repères techniques pour les prochaines épreuves du week-end. J’ai eu de bons départs au 500m et de bonnes jambes au 1000m. C'était toutefois différent qu'à Montréal et à Toronto, mais on s'attendait aussi à ça. Peut-être qu’on aura à composer davantage avec la fatigue cette fin de semaine, mais c'est un défi de plus qu'on aura à gérer. »

Charles Hamelin a imité St-Gelais en terminant premier de ses vagues, également dans les courses de 500m (1) et de 1000m mais du côté masculin.

« Au 500m, j’ai connu de meilleurs départs qu’à Toronto, a fait remarquer Charles Hamelin. Au 1000m, ce n’était pas des courses hyper relevées, mais je devais faire attention aux pièges et j’ai su les éviter. »

François Hamelin a également réussi son pari, lui qui prend part à deux courses de 500m lors d’une même fin de semaine pour la première fois de sa carrière. Vendredi, il a pris les premières positions de ses courses de qualification pour accéder directement aux quarts de finale.

Kim Boutin de Sherbrooke, QC, Kasandra Bradette de Saint-Félicien, QC, et Patrick Duffy d’Oakville, ON, complètent la formation canadienne, eux qui se sont également qualifiés directement pour les rondes finales de leurs épreuves individuelles respectives.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :
500m (1) H
-Charles Hamelin : 1er en qualification et sera en quarts de finale samedi
-François Hamelin : 1er en qualification et sera en quarts de finale samedi
-Pascal Dion : 2e en qualification et sera en quarts de finale samedi

500m (1) F
-Marianne St-Gelais : 1ère en qualification et sera en quarts de finale samedi
-Kasandra Bradette : 1ère en qualification et sera en quarts de finale samedi
-Audrey Phaneuf : 2e en qualification et sera en quarts de finale samedi

1500m H
-Samuel Girard : 2e en qualification et sera en demi-finales samedi
-Patrick Duffy : 2e en qualification et sera en demi-finales samedi
-Charle Cournoyer : 2e en qualification et sera en demi-finales samedi

1500m F
-Valérie Maltais : 3e en qualification mais qualifiée pour les demi-finales samedi en étant l’une des trois patineuses en troisième position les plus rapide
-Kim Boutin : 3e en qualification mais qualifiée pour les demi-finales samedi en étant l’une des trois patineuses en troisième position les plus rapide
-Namasthée Harris-Gauthier : 4e en qualification et passera par le repêchage samedi matin

500m (2) H
-François Hamelin : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Patrick Duffy : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Pascal Dion : 2e en qualification et sera en quarts de finale dimanche

500m (2) F
-Valérie Maltais : 1ère en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Audrey Phaneuf : 1ère en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Kim Boutin : 2e en qualification et sera en quarts de finale dimanche

1000m H
-Charles Hamelin : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Charle Cournoyer : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Samuel Girard : 4e en qualification et passera par le repêchage dimanche matin

1000m F
-Marianne St-Gelais : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Kasandra Bradette : 1er en qualification et sera en quarts de finale dimanche
-Namasthée Harris-Gauthier : 3e en qualification mais qualifiée pour les demi-finales dimanche en étant l’une des trois patineuses en troisième position les plus rapide

Relais H
-Canada : 1er en qualification et sera en demi-finale samedi
(Charles Hamelin, François Hamelin, Pascal Dion, Charle Cournoyer)

Relais F
-Canada : 2e en qualification et sera en demi-finale samedi
(Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Audrey Phaneuf, Namasthée Harris-Gauthier)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC