Patinage de vitesse Canada félicite ses Olympiens Cindy Klassen et Marcel Lacroix, nouveaux intronisés au Temple de la renommée olympique canadien

Photo Credit: Jeff Bough

Ottawa, le 2 avril 2014 – Patinage de vitesse Canada désire féliciter ses Olympiens Cindy Klassen et l’entraîneur Marcel Lacroix alors que le Comité olympique canadien a annoncé, aujourd’hui, leur entrée au Temple de la renommée olympique canadien. Le gala aura lieu le vendredi 6 juin au Saddledome Scotiabank à Calgary.

Cindy Klassen, de Winnipeg, MB, et Marcel Lacroix, de Montréal, QC, ont mis la main ou contribué à remporter six médailles olympiques chacun et ce, au cours de trois Jeux olympiques.

« Ce qui a rendu Cindy Klassen une si grande athlète, outre son talent athlétique naturel, est son incroyable éthique de travail et sa capacité de faire ses meilleures performances lors des grandes courses et les attentes et la pression », a déclaré son entraîneur de 2004 à 2008, incluant aux Jeux olympiques de 2006 où elle a remporté cinq médailles, Neal Marshall, au sujet de Cindy Klassen, présentement à l’extérieur du pays. « Lors des Jeux olympiques de 2006, son niveau de concentration à travers les cinq épreuves était incroyable. »

« En fort contraste à son grand désir de gagner au son du départ de la course, est la Cindy Klassen que les gens voient. Ça toujours été impressionnant pour moi de la voir rester sincèrement humble, gentille et reconnaissante de tout ce que le sport lui a donné. Elle a toujours vraiment mis l’esprit sportif et l’amour du sport au-dessus de tout. Basé sur ses performances olympiques et sa personnalité en tant qu’athlète, Cindy est une intronisée qui mérite extrêmement sa place au Temple de la renommée olympique. »

« Je suis très honoré d’être intronisé au Temple de la renommée olympique canadien », a dit Marcel Lacroix. « Les entraîneurs, dans leur humble profession, n’aspirent pas à ces types d’honneurs. Le travail de l’entraîneur est d’aider les athlètes et les équipes à viser d’être les meilleurs et d’avoir ces reconnaissances. Pour moi, de recevoir un tel honneur est quelque chose que je n’avais jamais pensé. »

« C'est une grande fierté pour tous les membres de la communauté de Patinage de vitesse Canada de voir Cindy Klassen ainsi que Marcel Lacroix être intronisés au Temple de la renommée olympique canadien », a déclaré la présidente de Patinage de vitesse Canada, Marie-Claire Rouleau.

« Cindy Klassen, la « reine » des Jeux olympiques de 2006 avec sa performance historique de cinq médailles, a démontré toute sa détermination, son travail et son talent à travers sa carrière et demeure un exemple pour tous les Canadiens. Quant à Marcel Lacroix, cet honneur du Comité olympique canadien est très symbolique pour les entraîneurs de partout au pays et spécialement pour lui qui a directement contribué à six médailles canadiennes et au développement de nos héros nationaux. Au nom de nos membres d'à travers le pays, félicitations pour cet honneur qui témoigne une fois de plus de la riche histoire de notre sport au Canada. »

Ces deux légendes rejoindront les 15 autres représentants du patinage de vitesse canadien déjà intronisés au Temple de la renommée olympique canadien, dont 10 en patinage de vitesse en longue piste – Susan Auch (2010), Gordon Audley (1998), Gaétan Boucher (1984), Sylvia Burka (1977), Maurice Gagné (2006, Bâtisseur), Charles Gorman I (1952), Jean Grenier (1995, Bâtisseur), Catriona Le May Doan (2008), Cathy Priestner (1994) et Jean Wilson (1971) -  et cinq en courte piste – l’équipe du relais masculin en courte piste médaillée d’or aux Jeux olympiques de 1998 composée d’Éric Bédard, Derrick Campbell, François Drolet et Marc Gagnon (2004), Sylvie Daigle (1991), Marc Gagnon (2007), Nathalie Lambert (1992) et Maryse Perreault (1992).

Cindy Klassen

Cindy Klassen a remporté six médailles lors de trois Jeux olympiques. Elle est la seule athlète canadienne à avoir remporté cinq médailles lors d'une même édition des Jeux en 2006, soit l'or au 1 500 m, l'argent au 1 000 m et à l'épreuve de l'équipe féminin de poursuite en compagnie de Kristina Groves, Clara Hughes, Cindy Klassen, Christine Nesbitt et Shannon Rempel, ainsi que le bronze au 5 000 m et au 3 000 m. Ses performances ont été reconnues par le président du Comité international olympique Jacques Rogge qui l’a appelé « la femme des Jeux » en plus d’avoir reçu l’honneur d’être le porte-drapeau canadien lors des cérémonies de clôture. Elle a également mérité le bronze au 3 000 m aux Jeux olympiques de 2002 et participé aux épreuves du 1 500, 3 000 et 5 000 m aux Jeux de 2010 à Vancouver. Cindy Klassen et Clara Hughes sont les athlètes canadiennes les plus médaillés lors de Jeux olympiques.

Cindy Klassen détient toujours les records du monde au 1 500 m depuis 2005 et au 3 000 m depuis 2006. Elle a remporté le trophée Lou Marsh en 2006 à titre d'Athlète canadien par excellence de l'année par les médias nationaux, le titre d'Athlète féminine de l'année par les Prix sportifs canadiens en 2007, et le Prix Bobbie Rosenfeld de la Presse canadienne en 2005 et 2006 à titre d'Athlète féminine de l'année.

« Pendant que j’ai travaillé avec, ou observé Cindy, elle a prouvé qu’elle était une athlète extrêmement douée », a ajouté Neal Marshall. « Ses meilleures courses étaient incroyables, des performances inspirantes, alors que plusieurs d’entre elles demeurent une référence dans le sport d’aujourd’hui, et ce, plusieurs années plus tard. »

Marcel Lacroix

L'entraîneur Marcel Lacroix a mené ses athlètes vers six médailles olympiques, soit quatre d'or et deux d'argent, au cours de trois Jeux olympiques. En Vancouver en 2010, il a contribué aux médailles d'or de Christine Nesbitt au 1 000 m, ainsi que celle de l'équipe masculine de poursuite composée de Mathieu Giroux, Lucas Makowsky et Denny Morrison. Il a également mené l'équipe canadienne du relais en courte piste, composée de Éric Bédard, Derrick Campbell, François Drolet et Marc Gagnon, vers l'or aux Jeux de 1998. Puis, après s'être tourné au longue piste, Marcel Lacroix a conduit Shani Davis à l'or au 1 000 m et à l'argent au 1 500 m, ainsi que l'équipe masculine de poursuite composée de Arne Dankers, Steven Elm, Denny Morrison, Jason Parker et Justin Warsylewicz à l'argent aux Jeux de 2006. Il est d'ailleurs le seul entraîneur de patinage de vitesse canadien à avoir entraîné et mené ses athlètes sur le podium en courte et longue piste.

Marcel Lacroix, présentement directeur-adjoint aux sports à l'Anneau olympique de Calgary, a reçu le Prix d’excellence aux entraîneurs Longines-Wittnauer à sept reprises, a été nommé entraîneur de l’année de Patinage de vitesse Canada en 2004 et a été récipiendaire du Prix d’excellence Petro-Canada aux entraîneurs de l’Association canadienne des entraîneurs à huit reprises. En 2011, il a reçu le Prix Jack Donohue en tant qu’Entraîneur de l’année d'Entraîneur du Canada. 

« À travers ces années, j’ai plusieurs faits saillants qui me font sourire et qui me rendent fier de ce que j’ai accompli. Mais si j’en ai qu’un seul à choisir, ce serait les médailles d’or de Christine Nesbitt au 1 000 m et de l’équipe de poursuite masculine aux Jeux olympiques de 2010. De les voir recevoir leurs médailles, de regarder notre drapeau être levé et notre hymne national être chanté, c’était un moment qui ne peut être décrit en mots mais qui peut seulement être vécu. »

« Il y a plusieurs personnes qui m’ont aidé directement à être l’entraîneur que je suis devenu et qui méritent d’être remerciées. Parmi ceux-ci, il y a Jacques Thibault qui m’a donné une opportunité unique en 1993 à développer mes habiletés d’entraîneur à l’Anneau olympique. J’aimerais également remercier tous les athlètes que j’ai entraînés et qui ont cru à mes méthodes d’entraînement qui étaient, pour la plupart du temps, très exigeantes. Finalement, je n’aurais pas pu faire ce que j’ai fait à travers toutes ces années sans le support inconditionnel de ma meilleure amie et épouse, Leah. »