Patinage de vitesse Canada présente son équipe finale pour les Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2017

Montréal, le 26 janvier 2017 – Patinage de vitesse Canada a annoncé aujourd’hui la composition finale de son équipe nationale sur courte piste qui participera aux Championnats du monde de l’ISU qui se dérouleront du 10 au 12 mars à Rotterdam, aux Pays-Bas ainsi qu’à la Coupe du monde #5 de l’ISU, du 3 au 5 février à Dresden, en Allemagne.
 
Aux Championnats du monde, le Canada enverra cinq patineurs et cinq patineuses parmi lesquels trois de chaque sexe prendront part à toutes les épreuves individuelles, soit le 500m, le 1000m et le 1500m. À l’issue de ces trois épreuves, les huit premiers au classement général auront l’opportunité d’accumuler des points supplémentaires en participant à la Super finale du 3000m.
 
Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, QC, Kim Boutin de Sherbrooke, QC, et Marie-Ève Drolet de Saguenay (arrondissement Chicoutimi), QC, chez les femmes, ainsi que Charle Cournoyer de Boucherville, QC, Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, QC, et Charles Hamelin de Sainte-Julie, QC, chez les hommes, se sont tout d’abord qualifiés au sein de la formation canadienne en terminant parmi les trois premiers de leur catégorie au classement combiné qui incluait les résultats des Championnats canadiens seniors, présentés du 13 au 15 janvier à Montréal, ainsi que ceux des Sélections des Coupes du monde d’automne ou de la Qualification nationale canadienne ouverte.
 
À ceux-ci se sont ajoutés Valérie Maltais de Saguenay (arrondissement La Baie), QC, et Pascal Dion de Montréal (arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles), QC, qui, en l’absence de demande d’exemption, ont obtenu leur place grâce à leurs quatrièmes positions au classement combiné.
 
Finalement, Kasandra Bradette de Saint-Félicien, QC, et Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, QC, se sont vu octroyer les cinquièmes positions, qui étaient des choix discrétionnaires.
 
En terminant parmi les deux premiers de leur catégorie au classement combiné, St-Gelais, Boutin, Cournoyer et Girard ont automatiquement obtenu le privilège de représenter le Canada dans les épreuves individuelles. Les troisièmes et dernières positions pour les courses individuelles, également des choix discrétionnaires, ont été attribuées à Marie-Ève Drolet et Charles Hamelin, qui pourront ainsi prendre part eux aussi aux épreuves de 500m, 1000m et 1500m.
 
L’an dernier, le Canada avait raflé un total de neuf médailles aux Championnats du monde, un sommet dans cette compétition depuis au moins la saison 1999-2000. Marianne St-Gelais avait été couronnée championne du monde au 1500m en plus de mériter l’argent au 500m et au classement cumulatif, alors que Charles Hamelin avait remporté l’or au 1000m et terminé, lui aussi, deuxième au classement général. Samuel Girard avait suivi Hamelin au 1000m masculin pour gagner la médaille d’argent, alors que Kasandra Bradette avait mérité le bronze au 1000m féminin. Les équipes du relais masculin et féminin avaient quant à eux reçu les médailles d’argent.
 
La même formation représentera le Canada à la Coupe du monde de l’ISU #5 qui aura lieu à Dresden, en Allemagne, du 3 au 5 février. Les substituts de l’équipe canadienne pour les Championnats du monde, soit François Hamelin de Sainte-Julie, QC, et Jamie Macdonald de Fort St. James, C.-B., seront également de la partie à Dresden.
 
Deux retours et une première
En vue des Championnats du monde, Guillaume Bastille et Marie-Ève Drolet feront un retour alors que Pascal Dion prendra part à ses premiers en carrière.
 
Après avoir participé aux Mondiaux en 2015 en Russie, Guillaume Bastille avait sauté une année, l’an dernier, après avoir raté la majorité de la saison à la suite d’une opération à une épaule subie au cours de l’automne 2015.
 
« Après avoir été tenu à l’écart de la compétition tout au long de la saison dernière, je suis extrêmement satisfait de faire partie des cinq meilleurs patineurs au pays et de participer aux Championnats du monde, a déclaré Bastille, médaillé d’or au relais masculin aux Jeux olympiques de 2010. En route vers les Jeux olympiques, il faut tout d’abord passer par les essais au mois d’août. Ma priorité en ce moment est de bien terminer la saison tout en gardant le cap sur la préparation à faire en vue des essais olympiques. »
 
Pascal Dion savourera quant à lui ses premiers Championnats du monde en carrière.
 
« Je suis très content. J’étais stressé la semaine dernière, a-t-il indiqué. Je voulais vraiment me qualifier car les Mondiaux sont la dernière grande compétition avant les Jeux olympiques. Bien sûr, il y a les Coupes du monde l’automne prochain, mais ce n’est pas le même format de compétition, ni le même stress. À Rotterdam, je vais aller chercher de l’expérience de course dans un contexte de gros stress et ce sera une belle expérience.
 
« Ça me donne une bonne dose de confiance, a poursuivi Dion, qui vise une qualification en vue des Jeux olympiques l’an prochain. Depuis deux ans, je me suis vraiment amélioré et ce, à chaque compétition nationale. Je dois poursuivre mon élan et rester concentré, et ensuite ça devrait bien aller en vue des sélections olympiques. Je pense que je suis dans le coup et qu’une participation à Pyeongchang est faisable. »
 
Marie-Ève Drolet fera quant à elle un retour en grand aux Championnats du monde en représentant le pays dans les distances individuelles. La dernière présence de Drolet aux Mondiaux remonte à 2014, elle qui a donné naissance à son premier enfant en janvier 2015.
 
« C’est la réalisation de mon objectif principal cette saison, a dit Drolet. Je suis vraiment contente de patiner et de représenter le Canada aux Championnats du monde, surtout à l'approche des Jeux olympiques. Les Mondiaux me donneront un bon aperçu de ce que ça pourrait être aux Jeux dans un an. C’est vraiment satisfaisant. »
 
Membres de l’équipe canadienne pour la Coupe du monde sur courte piste de l’ISU #5 à Dresden, en Allemagne

FEMMES
-BOUTIN, Kim (Sherbrooke, QC)
-BRADETTE, Kasandra (Saint-Félicien, QC)
-DROLET, Marie-Ève (Saguenay, QC)
-MACDONALD, Jamie (Fort St. James, C.-B.)
-MALTAIS, Valérie (Saguenay, arrondissement La Baie, QC)
-ST-GELAIS, Marianne (Saint-Félicien, QC)

HOMMES
-BASTILLE, Guillaume (Rivière-du-Loup, QC)
-COURNOYER, Charle (Boucherville, QC)
-DION, Pascal (Montréal, QC)
-GIRARD, Samuel (Ferland-et-Boilleau, QC)
-HAMELIN, Charles (Sainte-Julie, QC)
-HAMELIN, François (Sainte-Julie, QC)

Membres de l’équipe canadienne pour les Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2017

FEMMES
-BOUTIN, Kim (Sherbrooke, QC)
-BRADETTE, Kasandra (Saint-Félicien, QC)
-DROLET, Marie-Ève (Saguenay, QC)
-MALTAIS, Valérie (Saguenay, arrondissement La Baie, QC)
-ST-GELAIS, Marianne (Saint-Félicien, QC)

HOMMES
-BASTILLE, Guillaume (Rivière-du-Loup, QC)
-COURNOYER, Charle (Boucherville, QC)
-DION, Pascal (Montréal, QC)
-GIRARD, Samuel (Ferland-et-Boilleau, QC)
-HAMELIN, Charles (Sainte-Julie, QC)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC