Philippe Riopel se faufile parmi les dix premiers à la 24e Universiade d’hiver

Le patineur de vitesse longue piste Philippe Riopel (Lachenaie, QC) a été le meilleur Canadien aux 500m de la 24e Universiade d’hiver disputée à Harbin, en Chine. Riopel, dans une épreuve dominée par les patineurs asiatiques, a terminé au 10e rang.

« Nous sommes ici depuis seulement quatre jours, compte tenu des circonstances, je suis satisfait de la façon dont j’ai patiné », a indiqué Riopel, étudiant au cégep en sciences humaines. Il a enregistré un temps cumulatif de 75,58 secondes pour les deux courses de 500m. « J’ai commencé à ressentir un peu de fatigue à la fin du deuxième 500 mètres, alors d’avoir maintenu ma 10e place est bon. Je pense que nous pourrons nous améliorer au fur et à mesure que la semaine progressera, mais un 10e rang, c’est un bon début », a ajouté l’athlète de 20 ans.

La victoire est allée au Sud-Coréen et médaillé de bronze olympique Kang Seok Lee qui a réussi un temps cumulatif de 69,82 secondes. Le Chinois Fengtong Yu, récemment médaillé d’or sur 500m en Coupe du monde, et le Sud-Coréen Tae Bum Mo ont respectivement pris les deuxième et troisième rangs grâce à des chronos de 69,87 et 70,53 secondes.

« Je suis très content du résultat de Philippe », a pour sa part souligné l’entraîneur Gregor Jelonek. « En analysant la force du peloton avec la présence entre autres des patineurs chinois et sud-coréens, je ne crois pas que Philippe aurait pu faire mieux. Le 500m n’est pas sa distance de prédilection et pourtant il a réussi à faire deux bonnes courses. »

Riopel a participé à des épreuves de Coupe du monde cette saison, son meilleur résultat étant une 15e place au 1000m à Changchun, en Chine.

Mykola Makowsky (Regina, SK), membre de l’équipe nationale de développement, a pris le 18e rang, réussissant un temps de 74,46 secondes pour ses deux courses. Vincent Blouin (Québec, QC) a terminé 25e avec un temps de 76,67, tandis que Keith Sulzer (Calgary, AB) a récolté la 27e place avec un temps cumulatif de 77,79 secondes.

Chez les dames, les patineuses asiatiques ont également dominé. Sang Hwa Lee, de Corée du Sud, a été la plus rapide des deux 500m, mettant la main sur l’or grâce à un chrono de 76,36 secondes. Elle a également amélioré son propre record des Universiades, alors qu’elle avait enregistré un temps de 77,06 il y a deux ans.

Les athlètes chinoises ont complété le podium. Jing Yu (76,89) et Shuang Zhang (77,30) ont respectivement gagné les médailles d’argent et de bronze.

Anastasia Bucsis (Calgary, AB) a réalisé la meilleure performance canadienne en prenant le 18e rang. Elle a réussi un temps de 81,98 secondes.

« Il s’agit de ma première compétition internationale, alors je suis très heureuse de mon résultat », a dit Bucsis, 19 ans, étudiante à l’Université de Calgary. « Le peloton est pas mal impressionnant. La Corée et la Chine ont envoyé certains de leurs meilleurs athlètes du circuit de la Coupe du monde. Le peloton est tellement rapide, c’est une très bonne expérience que d’en faire partie. »

Justine L’Heureux (Québec, QC), également membre de l’équipe nationale de développement, pointe tout près de Bucsis au 20e rang. L’Heureux a réalisé un temps de 82,93 secondes contre 87,49 secondes pour Shannon Sibold (Calgary, AB), bon pour la 24e place au classement.

Soignant une blessure à l’épaule depuis son arrivée en Chine, Kirsti Lay (Medecine Hat, AB) a dû déclarer forfait.

Demain (vendredi), les hommes concourront sur la distance de 5000m, tandis que les femmes s’affronteront sur 1500m.

C’est la première fois que le Canada envoie une délégation en patinage de vitesse longue piste aux Universiades d’hiver. Le sport était en démonstration lors des deux dernières éditions. La 24e Universiade d’hiver regroupe plus de 4000 personnes, incluant athlètes, entraîneurs, arbitres et juges, provenant de 45 pays. Douze sports sont au programme de l’événement et tous les athlètes doivent étudier au niveau post-secondaire.

Les résultats sont disponibles sur le site des Universiades au http://en.harbin2009.org/.