Plusieurs qualifications canadiennes à la Coupe du monde de Montréal

Les patineurs courte piste canadiens sont revenus en force après une petite déception en début de cette deuxième journée de la Coupe du monde courte piste ISU de Montréal. Après une disqualification d’Olivier Jean (Lachenaie, QC), les patineurs canadiens ont tous connu d’excellentes courses et se sont qualifiés pour les rondes finales du 1000m et du relais qui auront lieu dimanche.

Jean était le premier patineur en piste, dans la deuxième course de la journée. Il a attendu patiemment en troisième place pendant les huit premiers tours, avant de tenter un dépassement extérieur sur un patineur du Kazakhstan, suivi immédiatement d’un dépassement intérieur sur l’Allemand Tyson Heung, qui était trop serré et a mené à la disauqlification de Jean.

François Hamelin court sur 1000m à Montréal, Photo: Simon Pichette
Les frères Charles et François Hamelin (Ste-Julie, QC) ont suivi sur la glace de l’Aréna Maurice-Richard, et ils ont tous deux dominé chacune de leurs trois courses, se qualifiant facilement pour dimanche. « Dans les deux premières rondes, je restais patiemment derrière, observant, attendant le bon moment pour dépasser, » a expliqué Charles Hamelin. « Chaque fois que j’embarque sur la glace, je suis là pour gagner, et dans ma dernière course, je n’ai pas pris de chance, je suis allé devant dès le départ et j’ai mené la course jusqu’à la fin. » Le jeune frère de Hamelin a utilisé la même stratégie dans sa troisième course, menant la voie du début à la fin, ne laissant jamais ses adversaires menacer sa position de tête.

Chez les femmes, Kalyna Roberge (St-Étienne de Lauzon, QC), Tania Vicent (Laval, QC) et Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) étaient les représentantes canadiennes sur 1000m. Toutes trois se sont qualifiées pour les courses de dimanche. St-Gelais est passée par la porte d’en arrière, terminant troisième de sa dernière course de la journée. Les 6 meilleures troisièmes étaient en mesure de se qualifier pour dimanche, et St-Gelais a obtenu le 6e meilleur temps, s’assurant d’une place.

« Ma journée s’est bien passée, j’ai fait une erreur dans ma course, mais ça s’est bien terminé. J’aurais dû essayer de dépasser plus tôt et ne pas attendre à la fin. Je n’ai pas patiné le 1000m souvent à l’international, donc j’apprends encore. Maintenant je veux revenir forte dimanche, » a souri la jeune patineuse après avoir appris qu’elle s’était qualifiée.

Roberge a remporté sa ronde préliminaire. Elle a mené la majorité de la course avant que

Kalyna Roberge s'est qualifiée également sur 1000m. Photo: Simon Pichette
la Coréenne Cho Ha-Ri la dépasse à l’extérieur avec un tour et demi à faire. La Coréenne a été disqualifiée pour une manœuvre plus tôt dans la course, donnant la première place à Roberge. Vicent a pris la tête de sa course avec sept tours à faire, mais la Hongroise Bernadett Heidum l’a dépassée à deux tours et demi de l’arrivée. Véronique Pierron, de la France, a bien tenté de s’emparer de la deuxième place, mais Vicent s’est accrochée.

Les deux équipes canadiennes de relais - François Hamelin, Jean, Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) chez les hommes, et Vicent, St-Gelais, Valérie Maltais (La Baie, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB) chez les femmes – ont participé aux quarts de finale. C’était une formalité dans les deux cas, et les équipes locales ont facilement remporté leur course respective, les hommes avec plus de trois secondes d’avance sur leurs adversaires de la Grande-Bretagne, et les femmes avec un impressionnant 4,5 secondes d’avance sur les Italiennes.

« En général, nous sommes plutôt serrées avec les Italiennes, donc c’est super de savoir qu’on est capable de faire ça, » s’est exclamée Jessica Gregg après la course. « En plus, on sait qu’on peut faire mieux encore, » a-t-elle terminé.

Les courses reprennent à 14h demain à l’Aréna Maurice-Richard, alors que Roberge, Maltais, Jean et Charles Hamelin seront d’abord en action dans les demi-finales du 1500m avant que Roberge, St-Gelais, Gregg, Jean, Tremblay et Charles Hamelin s’élancent sur 500m.