Première au 1500 m, Kristina Groves remporte également le titre de la Coupe du monde

Kristina Groves a fait une pierre deux coups, samedi, en remportant le 1500 m des Finales de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste présentées à Heerenveen (Pays-Bas). Grâce à cette victoire acquise en un temps de 1:58,15, l’athlète originaire d’Ottawa s’est également assurée du titre de la Coupe du monde sur cette distance pour une troisième année de suite.

Britanny Schussler (Winnipeg, MB) est montée sur la troisième marche du podium de l’épreuve grâce à son temps de 1:58,60. Cindy Klassen (Winnipeg, 2:00,20) a terminé 14e, tandis que Christine Nesbitt (London, Ont., 2:00,66) a fini 15e, ce qui a été suffisant pour terminer deuxième au classement général de la saison.

« J’étais plus motivée aujourd’hui (samedi), parce que je savais que le titre de la Coupe du monde était à ma portée, même si c’était une course difficile. Ce titre démontre que j’ai été constante dans cette distance au fil de la saison et que j’ai pu rester parmi les meilleures », a déclaré Groves, ajoutant que les temps étaient plus lents qu’à la Coupe du monde disputée au même endroit plus tôt cette saison.

L’athlète âgée de 33 ans n’est pas totalement surprise de son résultat. « La constance est probablement le mot qui définit le mieux ma carrière, car je n’ai pas beaucoup de hauts et de bas dans mes résultats. Il est difficile d’être constante du début jusqu’à la fin de la saison, mais au fil des ans, j’ai pu le demeurer tant dans mes résultats que dans ma progression », de conclure celle qui avait terminé quatrième au 3000 m disputé la veille.

Troisième de l’épreuve et quatrième au classement final de la saison, Schussler avait des sentiments partagés après la compétition, même si elle était très heureuse de monter sur le podium.

« J’étais bien physiquement, mais mentalement, ces derniers temps ont été difficiles. Maintenant, je vois que je suis de retour en selle et j’essaie de m’amuser plutôt que de m’en faire après ce qui est arrivé aux Jeux olympiques », a soutenu celle qui avait connu des prestations en deçà de ses attentes à Vancouver, principalement au 1500m où elle avait connu des difficultés techniques tout juste avant sa course.

« Je suis soulagée de voir que je suis encore une bonne patineuse », a-t-elle lancé en riant. « Vivre une expérience horrible n’efface pas tout le travail que l’on a fait dans le passé. Ça semble facile à dire comme ça, mais en tant qu’athlète, il ne faut pas tout prendre de façon personnelle. Je retire donc une certaine fierté d’avoir rebondi de la sorte. »

Au 500 m masculin, Jamie Gregg (Edmonton, AB, 35,76) a pris le 9e rang et Kyle Parrott (Minnedosa, MB, 36,70) a fini 14e. Seul Canadien en lice au 5000 m masculin, Lucas Makowsky (Regina, Sask.) a parcouru la distance en un temps de 6 :35,93, bon pour le 13e rang.

Les Finales de la Coupe du monde se terminent dimanche.