Première journée mouvementée à la Sélection pour les coupes du monde d’automne de patinage de vitesse courte piste

Vancouver a été témoin de beaucoup d’action, aujourd’hui, alors que les meilleurs patineurs courte piste au pays se sont lancés sur la glace pour leur toute première compétition au Pacific Coliseum. L’enjeu : six places pour les hommes et six pour les femmes sur le Circuit de la Coupe du monde de l’automne. Les patineurs donnent tout ce qu’ils ont, espérant pouvoir représenter le Canada sur la scène internationale, dont à la deuxième étape du circuit, ici même à Vancouver du 24 au 26 octobre.

Avec ceci sur la glace, la pression est forte pour que les patineurs connaissent de bonnes performances, ce qui a mené à plusieurs chutes et disqualifications au cours de la journée, causant quelques surprises dans les résultats. Aucune course n’est facile, mais tous sont prêts à ça.

Jessica Hewitt (avant) et Marianne St-Gelais, Photo par Jeff Bough
La première victoire de la journée a été celle de la patineuse locale Jessica Hewitt (Langley, CB), qui a franchi la ligne d’arrivée avec un grand sourire dans la finale du 1500m. Hewitt a terminée deuxième de sa vague de demi-finale avant de remporter la grande finale. Elle menait la course en amorçant le dernier tour, et a donc été capable d’éviter la chute de quatre patineuses dans l’avant-dernier virage, pour s’envoler seule vers la ligne d’arrivée. Valérie Maltais (La Baie, QC) était dernière avant la collision, mais a pu terminer deuxième puisqu’elle a aussi éviter la chute. Elle a été suivie d’Annik Plamondon (Longueuil, QC), de Nita Avrith (Montréal, QC) et de Jessica Gregg (Edmonton, Alberta). L’autre finaliste, Laurie Marceau (Dolbeau, QC), a été disqualifiée pour avoir causé la chute.

C’était la première victoire en carrière à une compétition nationale avec toutes les meilleures patineuses au pays pour Hewitt. Elle avait remporté des courses à la dernière sélection d’équipe, mais les 5 meilleures patineuses ne prennent pas part à cette compétition. « C’est génial, une très bonne sensation », jubilait Hewitt après sa journée de course. « Je savais que je pouvais le faire. Quelques jours avant de partir pour les sélections, j’ai fait un rêve dans lequel je remportais le 1500m. J’ai l’impression que tout tombe en place maintenant, que les bons résultats arrivent finalement après des années de travail. »

Chez les hommes, ce fut une lutte serrée, toutes les courses étant très rapides avec les athlètes se battant pour les deux premières positions. Dans la finale A, les cinq premiers patineurs s’échangeaient de position constamment, souhaitant mener le rythme. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) et Olivier Jean (Lachenaie, QC) on pris une petite avance au début du dernier tour, pour terminer premier et deuxième respectivement. Ils étaient suivis de près par Michael Gilday (Yellowknife, TNO), Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC), Mathieu Giroux (Montréal, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC).

Sur 500m, personne n’a été surpris de voir Jessica Gregg franchir le fil d’arrivée en première position, elle qui est très constante sur cette distance depuis quelques années. Son départ canon lui permet de créer une distance avec les autres patineuses dès le départ, et de conserver sa position tout au long de la course. Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) a terminée deuxième, grâce à un dépassement sur Anne Maltais (Québec, QC) avec un peu plus de deux tours à faire. Maltais a terminé troisième et Jessica Hewitt quatrième.

Les hommes offrent toujours un spectacle enlevant sur 500m, la majorité des plus rapides patineurs au mondent étant canadiens. Aujourd’hui n’a pas fait exception,

La finale du 500m, photo par Jeff Bough
mais le résultat final a été semblable à celui du 1500m, avec Charles Hamelin dominant les quatre tours et demi pour terminer premier, suivi d’Olivier Jean. Marc-André Monette, aussi à sa deuxième finale de la journée, a terminé troisième et Cory Rasmussen, natif de Colombie-Britannique, quatrième.

« J’étais confiant en arrivant ici », a expliqué Hamelin après sa deuxième victoire de la journée. « Mon entraînement s’est très bien déroulé tout l’été, je connais généralement une petite fatigue pendant la saison morte, mais ça n’a pas été le cas cette année, j’ai réussi à rester en excellente forme. Je savais à quoi m’attendre des autres, on a eu une mini compétition il y a trois semaines alors ça m’a donné une bonne idée. Je n’ai connu aucune pression extérieure, c’était tout simplement une excellente journée! »

Les patineurs reprendront ces deux distances au cours des prochains deux jours, et ils patineront également deux fois sur 1000m. Les deux meilleurs patineurs au total sur chaque distance seront automatiquement nommés sur l’équipe de coupe du monde, donc chaque course est importante.

La compétition commence à 13h demain au Pacific Coliseum, avec le 1000m, puis le 1500m. Quatre athlètes, deux hommes et deux femmes, seront officiellement nommés au sein de l’équipe de coupes du monde à ce moment. La compétition se termine jeudi, avec les dernières courses sur 500m et 1000m, qui débutent dès 9h.

« C’est super de patiner ici, là où les Olympiques auront lieu », a terminé Hewitt. « C’est une excellente motivation. Pour ma part, je veux réussir à faire les coupes du monde, c’est un but depuis quelques temps, donc je dois simplement me concentrer sur une course à la fois, ne pas trop penser, et simplement avoir du plaisir… et les résultats suivront! »