Première journée remplie d’action à la Sélection d’équipe courte piste Bell

Les meilleurs patineurs courte piste au Canada ont tout donné en cette première journée de la Sélection d’équipe courte piste Bell, l’épreuve qui déterminera quels athlètes reviendront sur la glace du Pacific Coliseum pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2010. Les courses étaient pleines d’action et les athlètes se sont battus jusqu’à la fin, espérant amasser de précieux points sur 1500m et 500m.

C’est Tania Vicent (Laval, QC) qui a remporté la première victoire, au 1500m féminin. Après une bonne demi-finale, l’expérience de Vicent s’est avérée très utile en finale. Valérie Maltais (La Baie, QC) est partie en tête, suivie de Nita Avrith (Montréal, QC), d’Amanda Overland (Montréal, QC), de Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) et de Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC). Vicent a passé la première moitié de la course derrière, observant patiemment. Avec un peu plus de 5 tours à faire, alors que Roberge et Maltais tentaient de se creuser une avance à l’avant, Vicent est partie à l’extérieur pour prendre la deuxième place, puis s’est faufilée devant pour franchir la ligne d’arrivée en 2 :32.836. Roberge était deuxième à traverser la ligne, mais a été disqualifiée pour charge plus tôt dans la course et doit donc se contenter du 6e rang. Overland a pris la deuxième place en 2 :33.093, suivie de Maltais (2 :33.168), St-Gelais (2 :33.195) et Avrith (2 :33.244).

« Aujourd’hui était vraiment une belle journée pour moi », racontait une Tania Vicent tout sourire après sa journée de course. « J’ai fait les deux finales, je suis bien contente. Dans la finale du 1500m, j’ai été patiente, je pensais attendre un peu plus avant de partir, mais je savais qu’avec les filles qui voulaient s’échapper, je n’avais pas le choix. »

L’athlète la plus expérimentée de l’équipe Canadienne a également bien fait sur 500m, terminant deuxième de ses deux premières rondes derrière Kalyna Roberge. En finale, Valérie Maltais, Jessica Gregg (Edmonton, AB) et Marianne St-Gelais étaient aux côtés de Vicent et Roberge. Gregg, connue pour ses départs canons, a pris les devants dès le début, suivie de près par Roberge et Vicent. Gregg et Roberge se sont échangé la tête à quelques reprises, mais c’est Roberge qui a remporté la course en 44.064. Gregg a suivi en 44.091, puis Vicent était troisième (44.363). Les jeunes St-Gelais et Maltais étaient 4e et 5e respectivement (44.475 et 45.285).

« Sur 1500m, je pense que j’étais trop focusée », a expliqué Roberge. « Je regardais juste mon objectif, je me sentais prise, il fallait que je me laisse aller. Après ma course, je me suis reconcentrée. Sur 500m, c’était une nouvelle Kaly sur la glace, j’ai pris la course plus comme des essais canadiens, pas olympiques. Je me suis rappelée que c’est le cumulatif qui compte, pas juste une course. Ça me fait un peu rire, c’est pareil comme il y a quatre ans aux essais olympiques, j’avais été disqualifiée sur 1500m et j’étais revenue pour gagner le 500m. »

Chez les hommes, Michael Gilday (Yellowknife, NT) a remporté les honneurs du 1500m, dans une finale remplie d’action. Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a pris le premier rang au départ, suivi de Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) et de Gilday. Monette s’est emparé de la tête peu après, puis s’est fait passer par François Hamelin (Ste-Julie, QC). Tous les patineurs tentaient de se positionner devant, à l’exception de Liam McFarlane (Medicine Hat, AB) et d’Olivier Jean (Lachenaie, QC) qui sont d’abord restés derrière. Gilday a remporté la course en 2 :15.340, Bastille juste derrière (2 :15.400). Jean est parti à l’extérieur dans le dernière tour, mais ce fut un peu trop tard et il a dû se contenter du troisième rang en 2 :15.644. Hamelin, Monette et McFarlane ont suivi dans cet ordre.

« Mon 1500m était super, de commencer avec une victoire était génial », s’est exclamé Gilday. « C’est ma première victoire à une sélection canadienne, alors j’étais excité, mais je savais que je devais tout de suite me reconcentrer et récupérer avant ma prochaine course. »

La finale masculine sur 500m était tout aussi mouvementée, avec Jean, McFarlane, Hamelin et Rémi Beaulieu (Alma, QC) sur la ligne de départ. McFarlane a connu un de ses départs canon, mais s’est fait rattraper rapidement par Jean et Hamelin. Jean est passé à l’intérieur avec deux tours à faire, et Hamelin a suivi quelques moments plus tard, en route vers la ligne d’arrivée qu’ils ont franchi dans cet ordre (41.748 et 41.829). Beaulieu a lui aussi dépassé McFarlane dans le dernier tour et s’est emparé du 3e rang (42.018), McFarlane derrière en 42.050.

C’est ce qui a mis fin à la première de cinq journées de courses au Pacific Coliseum. Bien que les résultats d’aujourd’hui soient une excellente source de motivation pour les vainqueurs, tout n’est pas joué. Les ahtlètes auront deux autres chances de courir ces distances, et leurs deux meilleurs résultats sur trois seront retenus pour le classement final par distance. « Tout le monde est nerveux à une sélection olympique. D’arriver et de bien patiner la première journée est très bon pour la confiance, tu sais que tu peux le faire physiquement et mentalement », a conclu Gilday.

Les athlètes ont maintenant deux jour d’entraînement avant que la compétition ne reprenne le mercredi 12 août avec les courses sur 1000m et 500m débutant à 14h20 au Pacific Coliseum de Vancouver.