Première médaille en carrière pour Heather McLean alors que l'équipe canadienne récolte trois médailles pour conclure la Coupe du monde sur longue piste à Inzell

Inzell, Allemagne, le 6 décembre 2015 – Heather McLean a mérité sa première médaille individuelle en carrière en Coupe du monde, une de bronze au 500m, tandis qu’Alex Boisvert-Lacroix et Ivanie Blondin ont gagné des médailles d’argent respectivement au 500m et en départ en groupe, dimanche, lors de la dernière journée de la troisième Coupe du monde de la saison disputée à Inzell, en Allemagne.

Le Canada a donc remporté cinq médailles cette fin de semaine, alors que Gilmore Junio a raflé l'or et Alexandre St-Jean l'argent, vendredi, lors de la première épreuve de 500m de la fin de semaine. L’équipe nationale a jusqu’ici mis la main sur 19 médailles cette saison, soit la meilleure récolte depuis les 21 remportées en 2010-2011.

Lors de la deuxième épreuve du 500m féminin du week-end, Heather McLean de Winnipeg, MB, a réussi à améliorer sa quatrième place obtenue vendredi en remportant sa première médaille en carrière, une de bronze, grâce à un temps de 38,02. Elle a terminé derrière Sang-Hwa Lee (37,36) de la Corée du Sud et Heather Richardson-Bergsma (37,84) des États-Unis.

Il s’agit d’un premier podium pour le Canada dans cette épreuve depuis la médaille de bronze de Christine Nesbitt à la Finale des Coupes du monde en mars 2012 à Berlin, en Allemagne.

« Je suis très heureuse de cette médaille. Ma quatrième place vendredi était un peu une surprise, a reconnu Heather McLean. Aujourd’hui, j’avais un peu plus de pression. Mais je savais qu’en restant confiante et en faisant ce que j’ai l’habitude de faire, une médaille était possible. »

Heather McLean, qui aura 23 ans le 4 janvier prochain, poursuit ainsi son étonnante progession, elle qui a débuté la saison dans la division B pour ensuite terminer respectivement 10e, 14e, 6e et quatrième vendredi, puis troisième dimanche, à ses cinq dernières courses de 500m en Coupe du monde.

« D’être sur le podium avec ces filles-là, et spécialement avec Sang-Hwa Lee, est quelque chose de très spécial pour moi », a déclaré Heather McLean, qui fait partie d’un groupe d’entraînement à Calgary comprenant notamment Lee, Maki Tsuji du Japon et le Finlandais Mika Poutala, ainsi les membres de l’équipe nationale Gilmore Junio, William Dutton, Marsha Hudey et Jessica Gregg.

« Sang-Hwa Lee a une grande influence dans mon entraînement et mes performances cette année. Je dois définitivement lui donner crédit, tout comme au groupe d’entraînement que mon entraîneur (Kevin Crockett) a mis sur pied et qui a assurément mené à une amélioration significative dans mon cas. C’est inspirant de s’entraîner avec un tel groupe à Calgary et ça explique en grande partie mon succès cette saison. »

Sa coéquipière Marsha Hudey (38.31) de White City, SK, a terminé sixième, sa meilleure performance en carrière, après avoir pris le 13e rang à Salt Lake City il y a deux semaines.

Un deuxième podium pour Alex Boisvert-Lacroix
Du côté masculin, Alex Boisvert-Lacroix de Sherbrooke, QC, est monté pour une deuxième fois cette saison sur le podium du 500m.

Artur Was de la Pologne a remporté l’or avec un temps de 34,65, suivi de Boisvert-Lacroix (34,74) et de Kai Verbij (34,80) des Pays-Bas.

Médaillé d’or vendredi, Gilmore Junio (34,83) a terminé quatrième, à seulement quatre centièmes de seconde d’une place sur le podium. Laurent Dubreuil de Lévis, QC, a terminé neuvième (34,95), et William Dutton d’Humboldt, SK, 14e (35,04). Alex St-Jean de Québec, médaillé d’argent vendredi, a pris le 16e rang (35,08).

Le meneur au classement général, Pavel Kulizhnikov de la Russie, n’a pas pris part à la compétition cette fin de semaine pour des raisons de santé.

Il s’agit d’une deuxième médaille en carrière en Coupe du monde sur longue piste pour Alex Boisvert-Lacroix, lui qui a migré du courte piste au longue piste à l’automne 2010. Lors de la première Coupe du monde de la saison à Calgary, il avait mérité le bronze au 500m.

« Ça fait vraiment du bien, a reconnu Alex Boisvert-Lacroix. Disons que depuis la Coupe du monde de Calgary, j’espérais vraiment remonter sur le podium. En fait, depuis ma médaille, j’ai toujours été à un dixième de seconde ou moins d’un podium. J’ai donc toujours été près et je savais que j’étais capable d’y retourner. Aujourd’hui, j’ai été capable de bien exécuter. La grosse différence aussi cette année est ma grande forme. J’ai connu le meilleur été d’entraînement de ma vie. »

Alex Boisvert-Lacroix a cependant dû composer avec une blessure à la hanche depuis la Coupe du monde présentée à Salt Lake City.

« Vendredi, j’avais évalué que j’étais à environ 87 % de mon niveau physique optimal. Je n’étais pas vraiment satisfait de ma course (9e au 500m). Aujourd’hui, je n’étais pas encore remis mais j’ai quand même fait la course et j’ai livré la marchandise sur la glace. Je me sentais bien. Mon entraîneur (Gregor Jelonek) savait que je sortirais une grosse course aujourd’hui car j’étais très déterminé, même fâché », a dit le patineur de 28 ans. qui s’est retiré du 1000m de samedi pour mieux se préparer physiquement en vue de la dernière épreuve de 500m.

Une médaille d’argent au goût amer pour Ivanie Blondin
En départ en groupe, Ivanie Blondin d’Ottawa a remporté une médaille dans une troisième Coupe du monde consécutive en méritant l’argent. Elle avait fait de même à Salt Lake City et avait gagné la médaille de bronze à la première Coupe du monde de la saison, tenue à Calgary.

Blondin (8:18,41) a terminé à seulement deux centièmes de seconde d’Irene Schouten (8:18,43) des Pays-Bas qui a remporté l’or. Do-Young Park de la Corée du Sud a gagné le bronze.

« Cette médaille d’argent-là fait mal car j’y allais vraiment pour l’or, a confessé Ivanie Blondin. Dans l’avant-dernier droit, je me suis fait bousculer par une Japonaise et je pense que ça m’a coûté l’or aujourd’hui. En même temps, j’ai vraiment tout donné dans le dernier droit. Un autre pas et je pense que je l’aurais eu. Ça fait mal quand tu veux vraiment l’or. Finir deuxième pour une deuxième fois consécutive, ça ne fait pas du bien mais en même temps, je suis contente de remporter une autre médaille pour le Canada. »

Josie Spence de Kamloops, en Colombie-Britannique, a pris le 20e rang. Chez les hommes, Rob Watson de Whitby, en Ontario, a pris le sixième rang alors que Jordan Belchos de Toronto a fini 9e.

Au 1500m masculin, Vincent De Haître de Cumberland, ON, a terminé en onzième position avec un temps de 1:47,212. Il s’agit de sa meilleure performance en carrière, lui qui avait fini 12e à Salt Lake City.

Kali Christ de Regina, SK, a pour sa part remporté l’épreuve B du 1500m féminin grâce à un temps de 1:58,20.

« J’ai essayé quelque chose de nouveau lors des premiers tours aujourd’hui en balançant seulement un bras en patinant, a dévoilé Kali Christ. J’espère maintenant être promue au sein du groupe A lors de la prochaine Coupe du monde, la fin de semaine prochaine à Heerenveen, et de poursuivre mon habitude de bien y patiner. »

La quatrième Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de l’ISU aura lieu du 11 au 13 décembre, à Heerenveen, aux Pays-Bas.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI

500m (2) H - A
ARGENT : Alex Boisvert-Lacroix : 34.74
4 : Gilmore Junio : 34.83
9 : Laurent Dubreuil : 34.95
14 : William Dutton : 35.04
16 : Alexandre St-Jean : 35.10

Départ en groupe F - A
ARGENT : Ivanie Blondin
20 : Josie Spence

500m (2) F - A
BRONZE : Heather McLean : 38.02
6 : Marsha Hudey : 38.31

Départ en groupe H - A
6 : Robert Watson
9 : Jordan Belchos

1500m H - A
11 : Vincent De Haître : 1:47.212

1500m F - B
1 : Kali Christ : 1:58.20
11 : Isabelle Weidemann : 2:01.33

500m (2) F - B
 6 : Kaylin Irvine : 39.19

Départ en groupe F - B
9 : Isabelle Weidemann

1500m H - B
14 : Olivier Jean : 1:49.45

Départ en groupe H - B
15 : Olivier Jean

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.
PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Kerry Dankers
Coordonnatrice du programme sur longue piste et des communications
Patinage de vitesse Canada
Courriel : kdankers@speedskating.ca
Téléphone: 403-589-8960
Site Internet: www.speedskating.ca   
Facebook: www.facebook.com/SSC.PVC  
Twitter: www.twitter.com/SSC_PVC