Quatre des cinq patineurs canadiens connaissent une journée parfaite en qualifications aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste 2016 de l'ISU

Séoul, Corée du Sud, 11 mars 2016 – Quatre des cinq patineurs canadiens inscrits aux épreuves individuelles des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU 2016 à Séoul ont atteint les rondes finales dans chacune des trois épreuves au programme, vendredi, alors que Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Kasandra Bradette et Samuel Girard se sont tous qualifiés pour les quarts de finale du 500m et du 1000m ainsi que pour les demi-finales du 1500m.

Le seul bémol est venu du côté de Charles Hamelin, qui s'est qualifié pour les rondes éliminatoires du 1000m et du 1500m mais qui devra oublier la possibilité d'un podium au 500m en raison d'une chute survenue lors de la ronde éliminatoire sur cette distance, vendredi. Il n'a pas terminé la course.

Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, Qc, a obtenu sa qualification pour les quarts de finale du 500m et du 1000m. Celle qui vise de terminer parmi les trois premières au classement général et aussi de rafler un titre mondial dans au moins une distance à Séoul a toutefois eu une petite frousse au 1500m, vendredi, alors qu'elle a terminé troisième au sein d'une vague relevée qui comprenait notamment la Britannique Elise Christie et la Chinoise Fan Kexin. Elle est toutefois passée en demi-finales en enregistrant un des quatre meilleurs temps parmi les patineuses ayant pris le troisième rang de leur vague respective.

« C'était une course relevée et je savais que ça allait être difficile, a dit St-Gelais de son 1500m. Je visais de gagner la course ou de finir deuxième afin de me mettre en meilleure position pour la suite, mais ça reste une qualification en demi-finales et c'est ce qui importe.»

Marianne St-Gelais a reconnu qu'elle a été affectée par la nervosité en début de journée, mais elle a dit avoir retrouvé sa confiance par la suite au 500m et au 1000m.

« La journée du vendredi est différente aux Championnats du monde, en ce sens qu'il n'y a pas de repêchage comme en Coupe du monde si tu ne te qualifies pas la première journée, et il n'y a donc pas de chances de se rattraper, a-t-elle souligné. Mais en deuxième ronde du 500m, j'ai retrouvé mes jambes et je me suis bien sentie, et je me suis dit que je devais me faire confiance. J'ai aimé la façon dont j'ai géré ma course. Ç'a donné un coup de pouce pour le 1000m par la suite. »

Les deux autres patineuses prenant part aux épreuves individuelles à Séoul, soit Valérie Maltais, de Saguenay (arrondissement La Baie), QC, et Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, QC, ont également obtenu leur qualification pour les quarts de finale du 500m et du 1000m, ainsi que pour les demi-finales du 1500m.

Valérie Maltais cherchera, en fin de semaine, à terminer à nouveau parmi les trois premières au classement général, comme elle l'avait fait en 2014 à Montréal (troisième) et en 2012 à Shanghai, en Chine (deuxième). Pour ce faire, elle se donne l’objectif d’atteindra la finale A dans chacune des trois distances au programme.

« On va y aller course par course », a noté celle qui s'adonne habituellement aux plus longues distances en Coupe du monde. « J'étais un peu nerveuse au 500m, parce que comme je le dis souvent aux entraîneurs, dans les départs sur cette distance je suis bonne à temps partiel; mais ça s'est bien passé aujourd'hui. J'ai bien géré la course, comme au 1000m et au 1500m aussi d'ailleurs. En même temps, j'ai gardé des réserves pour la suite, alors ç'a été une journée satisfaisante. »

Quant à Kasandra Bradette, c'est sans se mettre de pression sur les épaules qu'elle a choisi d'aborder ses deuxièmes Championnats du monde en carrière.

« Je n'ai pas le stress que je m'étais imposée l'an dernier, même si je vise quand même de bons résultats, a-t-elle affirmé. Je sais que je suis en forme et que tout ce que j'ai à faire, c'est d'aller sur la glace et d'appliquer ce que j'ai appris. »

La nouvelle approche de Samuel Girard
Chez les hommes, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, QC, a connu des qualifications parfaites alors qu'il a terminé premier dans chacune des cinq vagues auxquelles il a pris part vendredi pour ainsi atteindre les quarts de finale autant au 500m qu'au 1000m, ainsi que les demi-finales du 1500m.

« Ç'a été une super bonne journée, tous les éléments sur lesquels on a travaillé cette saison ont porté leurs fruits, c'est allé comme on voulait. On va donc viser de se rendre en rondes finales et de gagner, comme on l'a fait cette saison en Coupe du monde », a indiqué Samuel Girard qui, à 19 ans, participe aux Championnats du monde pour la deuxième fois de sa carrière.

« C'est un 'feeling' complètement différent pour moi cette année. Ce sont les mêmes patineurs que l'an passé, mais le fait d'avoir plus d'expérience et d'arriver ici préparé – notamment en ratant la dernière étape de la Coupe du monde de la saison pour m'entraîner – fait en sorte que je me sens capable de rivaliser à 100 pour cent. »

En chutant avec deux tours à faire dans sa deuxième vague au 500m, Charles Hamelin, de Sainte-Julie, QC, s'est quant à lui compliqué la tâche dans l'atteinte de son objectif principal à ces Mondiaux, alors que celui qui a été champion du monde au 1500m en 2014 à Montréal et au 500m en 2009 à Vienne vise de terminer premier au classement général et donc d'être couronné champion du monde 2016.

« Ma bottine gauche a touché à la glace et j'ai perdu l'équilibre. C'est dommage que ça arrive à ce moment-ci, parce que ça ne m'arrive pas souvent », a décrit Charles Hamelin, qui avait terminé premier de sa vague au tour préliminaire du 500m.

«Je me suis tiré dans le pied en ce qui concerne mes chances d'aller chercher le titre mondial (au général), mais ça reste mon objectif, a-t-il ajouté du même souffle. Je vais essayer d'aller chercher le maximum de points au 1000m et au 1500m pour me donner les meilleures chances de batailler pour le titre, et on verra ce que ça donne. »

Après sa mésaventure au 500m, le vétéran patineur est revenu en force au 1000m, alors qu'il a terminé premier dans chacune de ses deux courses en route vers la qualification pour les quarts de finale. Et en début de journée, il a terminé premier de sa vague au 1500m pour ainsi atteindre les demi-finales sur cette distance.

« La bonne nouvelle, c'est que je me sens bien physiquement, a dit Charles Hamelin. Je ne me suis pas blessé en tombant… juste à l'orgueil!»

Les épreuves prévues à l'horaire samedi sont le 1500m et le 500m, deux distances où Marianne St-Gelais a raflé le bronze par le passé, soit au 1500m aux Mondiaux de 2013 ainsi qu'au 500m en 2010. Charles Hamelin a quant à lui raflé l'or au 1500m des Mondiaux de 2014 à Montréal.

Les demi-finales du relais auront également lieu samedi – le Canada y a déjà sa place tant chez les hommes que les femmes -- et les finales, dimanche.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI

500m F
Kasandra Bradette : première en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale samedi
Valérie Maltais : première en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale samedi
Marianne St-Gelais : deuxième en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale samedi

500m H
Samuel Girard : premier en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale samedi
Charles Hamelin : chute en ronde éliminatoire et éliminé

1000m F
Marianne St-Gelais : première en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale dimanche
Valérie Maltais : première en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale dimanche
Kasandra Bradette : deuxième en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale dimanche

1000m H
Charles Hamelin : premier en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale dimanche
Samuel Girard : premier en ronde éliminatoire et participera aux quarts de finale dimanche

1500m F
Valérie Maltais : première dans la ronde éliminatoire et participera aux demi-finales samedi
Kasandra Bradette : deuxième dans la ronde éliminatoire et participera aux demi-finales samedi
Marianne St-Gelais : troisième dans la ronde éliminatoire et participera aux demi-finales en tant que l’une des quatre patineuses en troisième position ayant le temps le plus rapide

1500m H
Charles Hamelin : premier dans la ronde éliminatoire et participera aux demi-finales samedi
Samuel Girard : premier dans la ronde éliminatoire et participera aux demi-finales samedi

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC