Rémi Beaulieu s’empare du bronze sur 1500m à la Coupe du monde courte piste

Rémi Beaulieu (Alma, QC) a capturé la deuxième médaille de sa carrière en Coupe du monde aujourd’hui, lorsqu’il a mis la main sur le bronze sur 1500m. Beaulieu était le seul Canadien à grimper sur le podium à Dresden aujourd’hui, mais les trois patineurs en lice sur 1500m ont pris part à la grande finale, et tous les patineurs ont terminé parmi les 10 premiers sur 500m.

Les trois meilleurs patineurs et patineuses courte piste du Canada ne prennent pas part à la compétition à Dresden, puisqu’ils sont rentrés au pays la semaine dernière afin de se préparer pour le Championnat du monde qui approche à grands pas, donc il est très encourageant de voir autant d’athlètes finir parmi les 10 premiers (10 sur 12 aujourd’hui), et ça en dit long sur la profondeur de l’équipe.

Beaulieu s’est aligné dans une finale à 7 patineurs aux côtés de ses coéquipiers Michael Gilday (Yellowknife, NT) et Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) qui a dû se qualifier par le biais du repêchage ce matin. L’Américain J.R. Celski a franchi la ligne d’arrivée premier en 2 :14.532 pour l’or, suivi de l’Italien Yuri Confortola (2 :14.820) et de Beaulieu (2 :15.207). Gilday a pris la 5e place en 2 :16.243 et Monette a été étrangement disqualifié lorsqu’un patineur Coréen est tombé devant lui et l’a entraîné dans sa chute, et le Canadien a obtenu le 7e rang.

« On était 7 en finale, c’était une course assez rapide menée par J.R. Celski, » a expliqué Beaulieu. « J’ai eu 2-3 chances d’aller devant et je ne les ai pas prises, ça a été mon erreur. Je suis resté 7e presque toute la course, il y a eu beaucoup de dépassements et d’action, dont la chute de Marc-André et du Coréen, mais j’ai gardé mes énergies pour les derniers tours. J’ai réussi à prendre la 3e place dans le dernier droit, mais c’était trop tard pour aller plus loin. Si j’avais suivi mon plan de course, qui était d’être agressif, la couleur de ma médaille serait différente… »

Sur 500m, les Canadiens étaient forts, mais personne n’a pu prendre part à la finale A. Chez les hommes, Alex Boisvert-Lacroix (Sherbrooke, QC) a été disqualifié pour interférence en demi-finale, pour la 8e place au cumulatif. Son coéquipier François Hamelin (Ste-Julie, QC), qui a affiché le meilleur temps de la distance pendant les qualifications d’hier, n’a pu prendre part à la demi-finale. En quart de finale, Hamelin est tombé avec un autre patineur, et bien qu’il ait été avancé à la ronde suivante, une importante contusion à la cuisse gauche l’a empêché de patiner et il a dû se contenter du 9e rang, alors que Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) était 10e. Hamelin montre aussi de légers symptômes de commotion cérébrale et ne patinera pas demain.

Chez les femmes, Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) et Jessica Hewitt (Kamloops, CB) se sont qualifiées pour la finale B. La course serrée a été remportée par la Bulgare Evgenia Radanova en 44.322, Lambert a pris le 2e rang en 44.394 et Hewitt a suivi en 44.454 pour les 6e et 7e positions au cumulatif. Anne Maltais (Québec, QC) a été arrêtée en quart de finale pour le 10e rang.

Finalement, sur 1500m, Marie-Ève Drolet (Saguenay, QC), qui prend part à sa deuxième Coupe du monde depuis son retour au sport après un arrêt de six ans, s’est rendue jusqu’en finale, montrant à tous qu’elle est toujours très forte malgré la pause et qu’elle peut être une aspirante sérieuse à une médaille. Drolet a en fait franchi la ligne d’arrivée en 3e place, mais elle a été disqualifiée pour interférence après un léger contact avec une patineuse Américaine, donc elle doit se contenter du 7e rang, son meilleur résultat cette saison en Coupe du monde.

« Au début de la course, j’étais derrnière une Coréenne à la fin, je voulais être relaxe pour être forte en fin de course, » a expliqué Drolet lorsqu’on lui a demandé de décrire sa course. « Quand la Coréenne est partie, je l’ai suivie, je me suis retrouvée 4e quand il restait environ 3-4 tours. J’étais vraiment forte, les filles étaient loin derrière. J’ai essayé de passer l’Américaine qui était 3e, je ne voulais pas me contenter du 4e rang. Il y a eu un très léger contact et ils m’ont disqualifiée. Je suis quand même contente parce que je me sentais forte et j’ai super bien couru, je ne vois pas ce que j’aurais pu changer. C’est bon de voir que je peux me mesurer aux meilleures patineuses au monde déjà. »

Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) était la seule autre Canadienne à courir le 1500m et elle a pris la 20e position. Laurie Marceau (Dolbeau, QC) a été disqualifiée hier.

L’équipe féminine de relais (Hewitt, Maltais, Marceau et Mendes-Campeau) a été disqualifiée en demi-finale, une fois de plus à cause d’un léger contact avec une autre équipe. Quatre équipes féminines ont été disqualifiées au relais aujourd’hui et il n’y aura donc pas de finale B demain.

Les hommes, pour leur part, ont terminé deuxièmes de leur vague, tout juste derrière la Corée. Pour le Canada aujourd’hui étaient Bastille, Beaulieu, Boisvert-Lacroix et Gilday.

La compétition se termine demain à Dresden, avec les finales sur 500m et 1000m ainsi qu’au relais.