Rien n’arrête Nesbitt – l’or et un record de piste!

Personne ne s’approche de Christine Nesbitt (London, ON)! Elle ne fait pas que remporter des médailles d’or, elle établit aussi des records de piste, comme elle l’a fait samedi à l’épreuve du 1000m de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste de Changchun, en Chine.

Victorieuse en 1:16.07, Nesbitt a poursuivi sa domination au 1000m, épreuve dont elle est la championne olympique en titre. L’Américaine Heather Richardson a dû se contenter de l’argent en 1:17.49, tandis que l’Allemande Judith Hesse a mis la main sur le bronze en 1:18.04.

Les autres Canadiennes ont obtenu d’excellentes performances au 1000m samedi, se retrouvant toutes parmi les 10 meilleures. La paire qui était toutefois à surveiller était celle de Nesbitt et de la Néerlandaise Margot Boer.

« Techniquement, Christine a probablement patiné sa meilleure course cette saison. Elle était à la fois belle, basse et puissante sur la glace. Boer a généralement un départ rapide, mais Christine était en avant cette fois et elle a réussi à bien gérer son avance. C’était silencieux à l’ovale et les spectateurs ont eu le souffle coupé quand le temps de Christine est apparu et qu’il s’agissait d’un record –par 1.04 secondes », s’est enthousiasmé Mark Wild, entraîneur de l’équipe nationale longue piste.

Près du podium, Cindy Klassen (Winnipeg, MB) a fini 5e en 1:18.17, alors que Brittany Schussler (Winnipeg, MB) s’est classé 7e en 1:18.37 et Shannon Rempel (Winnipeg, MB) 10e en 1:18.60. Dans le groupe B, Anastasia Bucsis (Calgary, AB) a décroché la septième place avec un temps de 1:20.90.

Aux courses masculines de 1000m, le meilleur résultat canadien est revenu à Denny Morrison (Fort St. John, BC), qui a terminé 8e en 1:11.10. Cependant, la prestation de la journée est peut-être celle de Philippe Riopel (Lachenaie, QC), qui a réussi le meilleur chrono de sa carrière, un temps de 1:11.38, bon pour le 12e rang. Classé 17e avant de prendre le départ, il poursuit donc sa belle progression. « Philippe était très heureux de sa performance et il est vraiment gonflé à bloc pour demain (dimanche). C’est très plaisant de constater que nous avons de plus en plus de profondeur chez les hommes, a affirmé Mark Wild.

Le Néerlandais Stefan Groothuis a enlevé l’or en 1:09.57. Son compatriote Simon Kuipers est aussi monté sur le podium, récoltant le bronze en 1:10.27. Le Sud-Coréen Kyou-Hyuk Lee, en 1:10.10, a mis la main sur l’argent.

Le chrono de Riopel au 1000m a été le même que celui de Jamie Gregg (Edmonton, AB), qui en était à sa première Coupe du monde cette saison et qui a triomphé dans le groupe B (en 1:11.38). Le temps de Gregg lui procurera une place aux côtés de Morrison et Riopel dans le groupe A dimanche. Troisième en 1:12.48, Richard MacLennan (Sault Ste. Marie, ON) pourrait être du groupe A à la Coupe du monde de la fin de semaine prochaine s’il patine aussi bien dimanche. William Dutton (Humboldt, SK) était aussi du groupe B, finissant 10e en 1:14.68.

Pendant ce temps, au 500m…

Aux épreuves féminines de 500m, les Canadiennes ont poursuivi leur bon travail, Rempel terminant 11e en 39.19 et Nesbitt 14e en 39.35. Surprise sur le podium, alors que l’Allemande Jenny Wolf a vu sa série de victoires prendre fin quand elle a obtenu l’argent avec un chrono de 38.29, derrière la Sud-Coréenne Sang-Hwa Lee, médaillée d’or en 38.24. La Japonaise Nao Kodairo a pris le bronze en 38.51.

Bucsis était la seule Canadienne dans le groupe B et elle a conclu à la septième place en 39.93.

Toujours au 500m, mais du côté des hommes, Gregg a fini 8e en 35.66, Vincent Labrie (Saint-Romuald, QC) 14e en 35.84 et Dutton 19e en 36.51. Le podium a été occupé par le Sud-Coréen Kang-Seok Lee, victorieux en 35.10, et les Japonais Joji Kato, médaillé d’argent en 35.25, et Keiichiro Nagashima, en bronze avec un temps de 35.30.

Dans le groupe B, les Canadiens ont montré de belles choses, Gilmore Junio (Calgary, AB) se classant troisième en 35.93, suivi de Muncef Ouardi (Charlesbourg, QC), quatrième en 36.07.

Dimanche, les femmes et les hommes patineront de nouveau sur les mêmes distances.