Roberge et Hamelin en remettent sur 1000m et deviennent Champions canadiens

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) et Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) ont connu une autre excellente journée à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal et ont remporté les titres de Champions canadiens sur 1000m et au cumulatif, s’assurant ainsi une place pour représenter le Canada aux Championnats du monde.

« Mes résultats en fin de semaine montrent que j’ai techniquement bien patiné même si j’ai manqué beaucoup de courses cet automne, je suis très contente, » a raconté Roberge après sa victoire.

Chez les filles, une série de disqualifications en quarts de finale a forcé la tenue de demi-finales à cinq et six patineuses. Ce sont finalement Roberge, Jessica Gregg (Edmonton, AB), Jessica Hewitt (Kamloops, CB) et Marie-Ève Drolet (Saguenay, QC) qui ont réussi à se tailler une place en grande finale.

Drolet est partie devant, Roberge juste derrière. Alors que Roberge a réussi à se faufiler devant Drolet dans le deuxième virage, cette dernière a perdu pied et s’est retrouvée dans les matelas, laissant place à une course à trois pour les médailles. Gregg et Roberge se sont échangé la tête pendant quelques tours, avant que l’athlète québécoise reprenne la première position avec quatre tours à faire et accélère le rythme pour se sauver avec la victoire. Gregg est restée deuxième pour la médaille d’argent et la seconde place au classement cumulatif du Championnat et Hewitt a obtenu le bronze.

« En finale, on se battait pour nos positions, » a continué Roberge. « Je savais que j’étais avec trois patineuses de Calgary, je voulais un bon départ et éviter de rester prise derrière et ça a fonctionné. »

Du côté masculin, pas de surprise à l’alignement pour la finale, qui opposait les frères Hamelin à Olivier Jean (Lachenaie, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC). En demi-finale, Charles Hamelin avait donné un rythme d’enfer à sa vague qui s’était terminée avec un tout nouveau record du monde, un premier officiel pour l’athlète de Ste-Julie qui a complété la course en 1 :23.45. L’ancien record était détenu par son coéquipier Michael Gilday (Yellowknife, NT) qui avait parcouru la distance en 1 :23.815 à l’automne 2007.

« Je me sentais bien, je voulais vraiment aller devant et tirer la course, » a expliqué Hamelin après son exploit. « Je regardais mon coach quand je passais et il me disait de garder ma vitesse, je savais que ça allait vite, je suis vraiment content d’avoir un record du monde! J’en avait fait deux aux essais à Calgary à l’automne 2007 mais ça ne contait pas. »

En finale, le rythme était lent dans les premiers tours, où on essayait plutôt de se positionner, puis Charles Hamelin est passé devant à l’intérieur avec 6 tours à faire et a accéléré la cadence. Plusieurs changements de position ont suivi, mais Charles Hamelin a repris sa place à l’avant avec quelques tours à faire, suivi de son frère et de Tremblay, Jean ayant quelque peu décroché. C’est dans cet ordre que les patineurs ont franchi la ligne d’arrivée, les frères Hamelin remportant l’or et l’argent comme ils l’avaient fait sur 1000m à la dernière sélection nationale et à une Coupe du monde l’automne dernier, et Tremblay a pris le bronze.

« Je ne pourrais pas demander mieux, » racontait François Hamelin après la course. « De faire la finale confirmait mon classement donc je n’avais pas de stress, mais je voulais quand même me donner à fond. » Son grand frère en a rajouté : « Je n’étais pas sûr qui était derrière moi, ça s’est fait vite. C’est François qui m’a dit à la fin « Je suis 2e! », je trouve vraiment ça super! »

Charles Hamelin est donc couronné Champion canadien 2009, après que son frère lui ait ravi le titre l’année dernière. Tremblay est deuxième avec trois points de plus que Jean. Au cumulatif des deux sélections, les deuxième et troisième positions sont inversées, donc Jean est second et Tremblay troisième. François Hamelin, grâce à sa médaille d’aujourd’hui, est grimpé au quatrième rang et Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) est cinquième.

L’équipe qui représentera le Canada aux Championnats du monde et en Coupe du monde sera officialisée cette semaine à la suite de la réunion du Comité de la haute performance courte piste de Patinage de vitesse Canada. Normalement, les frères Hamelin, Jean, Tremblay et Monette devraient prendre part aux Championnats du monde, et chez les femmes, Roberge, Gregg et Valérie Maltais (La Baie, QC) ont d’excellentes chances d’être les représentantes canadiennes, le reste de l’équipe reste à confirmer.

Gregg, qui trône au sommet du classement cumulatif des deux sélections, en serait à une première participation en distance individuelle au Championnat du monde. « Mon objectif était un top trois pour pouvoir patiner les distances individuelles au Championnat du monde, donc je suis très contente et fière de mes résultats, » expliquait l’athlète tout sourire. « Nous aurons une excellente équipe. J’étais aux championnats du monde l’année dernière et assise dans les estrades pendant les distances individuelles, je voulais vraiment être sur la glace, donc je suis contente de pouvoir le faire cette année! »

Les prochaines compétitions pour les athlètes canadiens seront les deux dernières Coupes du monde prévues pour la Bulgarie et l’Allemagne les 6-8 et 13-15 février prochains.