St-Gelais et Hamelin raflent chacun un deuxième titre en deux jours aux Championnats canadiens seniors sur courte piste

Marianne St-Gelais et Charles Hamelin sont demeurés les maîtres incontestés des Championnats canadiens seniors de patinage de vitesse sur courte piste disputés ce week-end à l'aréna Maurice-Richard, alors qu'ils ont respectivement remporté les épreuves féminine et masculine du 500m, samedi.

La veille, St-Gelais et Hamelin s'étaient tous deux imposés au 1500m à l'occasion de la première journée des Championnats canadiens, qui servent aussi de qualifications pour les compétitions internationales qui seront disputées dans les prochaines semaines incluant les Championnats du monde et les deux Coupes du monde d’hiver.

Samedi, St-Gelais de Saint-Félicien, QC, l'a emporté au 500m en 43,653 secondes, devant Kasandra Bradette, également de Saint-Félicien, deuxième en 43,743, et Courtney Shmyr de Langley, en Colombie-Britannique, troisième en 45,147.

Charles Hamelin de Sainte-Julie, QC, a quant à lui remporté le 500m masculin en 41,216, tandis que Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, QC, a fini deuxième en 41,737 et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, QC, troisième en 41,906.

La finale A masculine a donné lieu à de nombreux revirements de situation, notamment quand Hamelin a été dépassé par Girard en milieu de course, avant de reprendre les devants un demi-tour plus loin.

«Quand j'ai vu Samuel me dépasser, je me suis mis en mode attaque. Dans un tel contexte, il faut voir s'il vaut mieux reprendre sa place tout de suite, ou patienter et attendre la bonne occasion. J'ai réussi à me faufiler tout de suite», a commenté Charles Hamelin, qui aurait mené la course de bout en bout n'eut été de ce dépassement momentanément réussi par Girard.

Le vétéran patineur de Sainte-Julie a par ailleurs failli perdre l'équilibre en raison d'une fissure dans la glace alors qu'il patinait devant, ce qui a permis de resserrer le peloton composé des quatre athlètes suivants, et donné lieu à des contacts et même des chutes. Patrick Duffy, d'Oakville en Ontario, a été pénalisé pour obstruction, ce qui a permis à Olivier Jean, de Lachenaie, QC, troisième lors du 1500m masculin de vendredi, de terminer quatrième.

Bastille a quant à lui pu se faufiler jusqu'en deuxième place après avoir vu sa patience porter ses fruits.
«Puisque c'était la dernière course de la journée, il y avait des fissures, les meilleurs tracés avaient tous été empruntés, a expliqué l'athlète de 29 ans. Lorsque, devant, on a ralenti en raison d'une fissure, tout le monde a rattrapé tout le monde et tout le monde a essayé de sauter dans un trou qui s'est vite refermé. Moi, je regardais tout ça d'en arrière et j'ai réussi à me faufiler.»

Girard, lui, a réussi à rester debout au milieu de la mêlée, si bien qu'il a pu finir troisième du 500m après avoir pris le deuxième rang lors du 1000m de la veille.

«J'ai quand même réussi une super belle course, j'ai pu dépasser Charles et rester derrière lui pendant une bonne partie de la course, a noté le patineur de 18 ans. Et je suis super content de ma fin de semaine jusqu'ici.»

Lutte à deux chez les femmes
St-Gelais l'a emporté chez les femmes après avoir résisté jusqu'au bout à Bradette, alors que les deux patineuses de Saint-Félicien ont filé loin devant dès les premiers coups de patin de la finale A.

«Mon but pendant la course, c'était de protéger ma deuxième place avant tout, tout en restant à l'affût d'une ouverture que Marianne aurait pu me donner pour tenter un dépassement. Mais l'erreur n'est jamais venue», a indiqué Bradette, une patineuse de 25 ans qui a terminé troisième lors du 500m féminin disputé à la Coupe du monde de Shanghai, en Chine, à la mi-décembre, et ainsi récolté le meilleur résultat de sa carrière à l'échelle internationale. «Je suis quand même très contente de ma deuxième place.»

«Quand je patine devant comme ça, je ne me préoccupe pas vraiment de ce qui se passe derrière, je me concentre avant tout sur ce que j'ai à faire pour, justement, éviter de donner aux autres une opportunité de dépasser», a déclaré St-Gelais, qui a récolté six médailles individuelles jusqu'ici cette saison en Coupe du monde, dont trois au 500m, et a donc accru son avance au classement général des Championnats canadiens avec cette deuxième victoire en autant de jours chez les femmes.

Shmyr, 22 ans, a obtenu la troisième place après que Kim Boutin de Sherbrooke, QC, eut été pénalisée pour obstruction à son endroit. Boutin, 20 ans, s'est contentée de la quatrième place après avoir terminé deuxième lors du 1500m de vendredi.

Shmyr a terminé loin derrière St-Gelais et Boutin, mais elle accepte quand même cette troisième place avec grâce, elle qui avait pris le quatrième rang du 500m disputé en début de saison lors des Sélections pour les Coupes du monde d'automne.

«J'étais contente de me retrouver en finale A et une fois là, je visais une place parmi les trois premières, a-t-elle affirmé. Quand Kim a tenté de me dépasser, j'ai cherché à garder ma place. Je suis satisfaite de ma journée de compétition dans son ensemble.»

Les Championnats canadiens se termineront dimanche, alors que seront disputées les courses du 1000m, du 3000m et du relais, tant chez les hommes que les femmes, à partir de 11 h 10 à l'aréna Maurice-Richard. L’admission est de 5 $.

Les Championnats canadiens seniors de ce week-end servent de qualifications pour les Championnats mondiaux sur courte piste 2015, qui se dérouleront à Moscou du 13 au 15 mars, pour les deux Coupes du monde d’hiver en février – à Dresden, en Allemagne (6-8 février) et Erzurum, Turquie (13-15 février) - ou encore en vue des compétitions de patinage de vitesse sur courte piste qui auront lieu du 8 au 10 février aux Universiades d’hiver, à Granada, en Espagne.

Les athlètes seront sélectionnés en fonction du classement cumulatif des résultats de la fin de semaine, en combinaison avec les résultats des sélections des Coupe du monde d'automne ou de la Qualification nationale.

RDS offre la webdiffusion de l’ensemble des compétitions présentées dans le cadre des Championnats canadiens seniors sur courte piste 2015, en collaboration avec TVGO. Les amateurs sont invités à se rendre au www.rds.ca/amateurs/courte-piste, selon l’horaire des compétitions présentés en direct de l’aréna Maurice-Richard.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC