Trois autres médailles pour le Canada à Montréal

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a ajouté une médaille de bronze à sa récolte en cette dernière journée de la Coupe du monde courte piste ISU de Montréal, à l’Aréna Maurice-Richard. Hamelin a remporté sa médaille sur 1000m aujourd’hui, pour un total de trois avec les deux médailles d’or qu’il a récoltées hier sur 500m et 1500m. Les équipes de relais ont récolté deux autres médailles pour le Canada, l’argent pour les hommes et le bronze pour les femmes, ce qui porte le total à six médailles pour la fin de semaine.

Hamelin était le seul patineur en finale du 1000m, après que son frère François (Ste-Julie, QC) ait terminé troisième de sa demi-finale, derrière les Coréens Lee Jung-Su et Sung Si-Bak, et soit donc relégué à la finale B. En finale, Charles Hamelin faisait face à ces deux Coréens, ainsi qu’à l’Américain Apolo Anton Ohon et au Français Thibaut Fauconnet.

Il y a eu beaucoup d’action dans les premiers tours, et Hamelin a fait rugir la foule en prenant les devants grâce à un puissant dépassement extérieur avec 6 tours et demi à faire. Sung est passé à l’extérieur trois tours plus tard, suivi de Lee au tour suivant, laissant Hamelin troisième. Sung a franchi l’arrivée premier en 1:25.924, suivi de Lee en 1:26.038 et Hamelin a remporté le bronze en 1:26.116.

« J’ai été pris au piège en fin de course, reconnaît le patineur originaire de Sainte-Julie, parce qu’il y avait le Coréen qui était toujours là. Je n’ai pas été capable de préparer un dépassement en sortie, alors j’ai essayé de garder ma place et de finir troisième. Je pense que c’est ma meilleure compétition à vie, alors je suis très content d’avoir fait cela à Montréal, » a ajouté l’athlète, fier de ses quatre médailles en autant de courses. François Hamelin a pour sa part gagné la finale B, une course lente à deux patineurs, et termine au 6e rang du cumulatif.

Chez les femmes, Kalyna Roberge (St-Étienne de Lauzon, QC) et Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) étaient toutes deux en finale B. La demi-finale de Roberge avait des airs de finale, avec la Chinoise Wang Meng, l’Américaine Katherine Reutter et la Coréenne Lee Eun-Byul. Roberge a bien tenté de prendre la tête de l’extérieur avec cinq tours à faire, mais il n’y avait pas assez de place et elle s’est retrouvée dernière.

En finale B, Roberge est partie devant, St-Gelais troisième. Avec 6 tours et demi à faire, St-Gelais s’est amenée devant par l’extérieur, mais Lee Eun-Byul l’a redépassée aussitôt. Roberge a pris la tête à trois tours de l’arrivée, reprise par Lee, qui a franchi l’arrivée en 1:36.491. Roberge termine deuxième en 1:36.744 et St-Gelais troisième en 1:36.790. Les deux Canadiennes terminent donc aux 6e et 7e places du cumulatif. Tania Vicent (Laval, QC) a été éliminée en quart de finale, lorsqu’elle a terminé 3e de sa vague, pour la 12e place au classement général de la distance.

L’objectif du Canada cette fin de semaine était de placer tous ses patineurs dans le top 32 du 500m et 1000m, et dans le top 36 du 1500m. Ce résultat, ainsi qu’une performance équivalente la fin de semaine prochaine à la dernière Coupe du monde de la saison à Marquette, au Michigan, assurerait le maximum de places (3 patineurs par distance) pour le Canada aux Jeux Olympiques de Vancouver 2010. Tous les patineurs Canadiens peuvent dire mission accomplie, à l’exception d’Olivier Jean (Lachenaie, QC) qui a été disqualifié en première ronde du 1000m et n’obtient donc pas de classement. Les trois patineurs canadiens sur la distance devront donc obtenir d’excellents résultats la semaine prochaine afin de tous se retrouver dans le top 32 au classement cumulatif des deux étapes de la Coupe du monde.

Les deux équipes de relais étaient de la finale. St-Gelais, Roberge, Vicent et Jessica Gregg (Edmonton, AB) ont pris part à la finale A, contre la Chine, les Etats-Unis et l’Italie. Le Canada est parti quatrième, mais un excellent dépassement extérieur sur les Etats-Unis après quatre tours a propulsé le Canada en troisième. Malheureusement, alors que les Canadiennes tentaient de dépasser les Italiennes, il y a eu contact et les deux patineuses sont tombées, reléguant le Canada en troisième. L’Italie a ensuite été disqualifiée pour cette manœuvre, mais le Canada a dû se contenter du bronze. La Chine a remporté l’or et les Américaines l’argent.

Olivier Jean, François-Louis Tremblay (Montréal, QC) et les frères Hamelin ont représenté le Canada en finale masculine, face à la Corée, la Chine et les Etats-Unis. La foule a eu bien raison de crier fort tout au long de la course, avec de l’action spectaculaire sur la glace. Bien que la Chine et le Canada se soient échangé les commandes pendant la majeure partie de la course, la Corée a été très forte dans les dix derniers tours, échangeant la tête avec les Canadiens. La course a été serrée jusqu’à l’arrivée, mais c’est la Corée qui l’a emporté en 6:53.899. Le Canada était tout juste derrière en 6:53.941, et la Chine remporte le bronze en 6:54.053.

« C’était un relais haut en couleur », a résumé François-Louis Tremblay, dernier relayeur de l’équipe canadienne. « Si nous on ne joue pas dur, eux vont le faire de toute façon. C’est juste de jouer sur un pied d’égalité avec eux. Il ne faut pas être trop gentil, ça ne donne rien! »

La semaine prochaine, l’équipe courte piste du Canada se rend à Marquette, au Michigan, où elle prendra part à la quatrième et dernière étape de la Coupe du monde 2009-10, espérant obtenir le maximum de places possible pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2010.