Trois médailles pour le Canada au championnat du monde

Trois médailles pour le Canada au championnat du monde sur courte piste en Hongrie
L’équipe de relais masculin gagne la médaille d’or, celle du relais féminin la médaille d’argent et Hamelin gagne les médailles de bronze au 1000 m et globale

DEBRECEN, Hongrie
– Le Canada a gardé le meilleur pour la fin quand l’équipe de relais masculin a défendu son titre en gagnant la médaille d’or lors de la dernière journée de la saison de patinage de vitesse sur courte piste 2012-13 au championnat du monde qui a eu lieu à Debrecen, en Hongrie. L’équipe canadienne de relais féminin a mérité la médaille d’argent et Charles Hamelin a aussi gagné les médailles de bronze au 1000 mètres et globale.

Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a obtenu la médaille de bronze globale avec 39 points. Il a récolté des points avec ses médailles de bronze aux 1000 et 1500 mètres et une troisième place dans le 3000 mètres. Les patineurs ne recevaient pas de médailles dans le 3000 mètres. Da Woon Sin, de Corée, a été le champion du monde global avec 89 points et son compatriote Yun-Jae Kim a été médaillé d’argent avec 55 points.

Les autres qui ont terminé parmi les 10 premiers des classements globaux pour le Canada sont Marianne St-Gelais, de St-Félicien, au Québec, quatrième, Valérie Maltais, de La Baie, au Québec, neuvième et Michael Gilday, de Yellowknife, 10e.

Hamelin a travaillé avec Gilday, Oliver Jean, de Lachenaie, au Québec, et Charle Cournoyer, de Boucherville, au Québec, pour répéter comme médaillés d’or dans la dernière course de la journée, le relais masculin. Le quatuor a terminé la course derrière la formation coréenne, mais cette dernière a été pénalisée pour obstruction contre Gilday et l’avoir presque fait tomber dans un virage. Cela a donné aux Russes la médaille d’argent et à l’équipe néerlandaise celle de bronze.

«Nous avons défendu notre (titre) championnat du monde et je pense que c’est la chose la plus importante, a dit Gilday. Tous les gars ont fait un bon travail. Nous avons eu une triste saison de la Coupe du monde et nous n’avons pas très bien exécuté pendant toute l’année. Mais quand cela comptait au championnat du monde nous avons exécuté en demi-finale, hier, et dans la finale, aujourd’hui. Je pense que nous avons mérité notre titre.

«Je voulais le dépasser (le patineur coréen) et il m’a bousculé pas mal fort, a expliqué Gilday à propos du point tournant dans la course. Dans un examen à la fin du relais, le juge-arbitre a pénalisé la Corée pour cette infraction. Je pensais que je l’avais dépassé et il m’a en quelque sorte donné une mise en échec. J’ai perdu l’équilibre. J’ai été sur mon patin gauche pendant un long moment et je suis descendu très bas dessus (mais j’ai tenu le coup)».

Dans le relais féminin, St-Gelais, Maltais, Marie-Ève Drolet, de Laterrière, au Québec, et Jessica Hewitt, de Kamloops, en C.-B., ont patiné vers la médaille d’argent en 4:15,106 minutes. La Chine a gagné la médaille d’or en 4:14,104 et le Japon a obtenu la médaille de bronze en 4:15,680. La Corée a terminé quatrième en 4:20,104. Les Canadiennes ont été derrière les équipes de la Corée et de la Chine pendant presque toute la course, mais avec quatre tours à faire une patineuse coréenne a chuté.

Aux championnats du monde, les deux équipes canadiennes dominent pour les médailles globales gagnées dans les relais. Les femmes ont maintenant récolté 31 médailles - 16 d’or, neuf d’argent et six de bronze. Les hommes sont montés 27 fois sur le podium - 13 d’or, 12 d’argent et deux de bronze. Individuellement dans le relais: Maltais (0-2-2), Drolet (0-1-2), St-Gelais (0-2-1), Hewitt (0-1-2), Hamelin (5-2-0), Gilday (2-0-0), Jean (3-1-0) et Cournoyer (1-0-0).

Âgé de 28 ans, Hamelin, dans ses 10es championnats du monde de suite, s’est rendu dans la finale du 1000 mètres en gagnant chacune de ses quatre courses précédentes - préliminaire, qualification, quart de finale et demi-finale. Dans la finale, Hamelin a été en tête jusqu’au dernier virage quand l’Américain J.R. Celski a bousculé le Canadien pour le faire tomber. Celski a reçu un carton jaune et aucun point. Da Woon Sin, de Corée, a reçu la médaille d’or après que Celski ait été disqualifié et Sjinkie Knegt, des Pays-Bas, celle d’argent.

«C’est amusant d’être sur le podium (pour le 1000 mètres), mais ce n’est pas la place que je voulais et pas la place que je pense que je méritais, a dit Hamelin. J’étais le plus fort sur la glace au 1000 aujourd’hui et j’ai été sorti de la course dans le dernier coin. Ce n’est pas amusant pour moi, mais je dois l’accepter. Ma troisième place globale pour la fin de semaine est bonne, mais je voulais être premier.»

Après avoir été pénalisée dans son quart de finale, St-Gelais a été classée 19e dans le dernier 1000 mètres. La patineuse de 23 ans a gagné sa première course et terminé deuxième dans son quart de finale, mais a été pénalisée pour avoir gêné Yang Zhou, de Chine, dans le cinquième des neuf tours de la course. Après trois distances (500, 1000 et 1500 mètres), St-Gelais était classée troisième en tout, ce qui lui a permis de participer au super 3000 mètres. Elle a terminé deuxième et obtenu de précieux points de classement, terminant en 5:15,762 minutes. Suk Hee Shim, de Corée, a terminé première en 5:15,118 et Jorien Ter Mors, des Pays-Bas, troisième en 5:16,200.

«Je suis vraiment satisfaite de ce que nous avons fait dans le relais, a dit St-Gelais. C’était une course pas mal rapide même si la glace n’était pas très rapide. Les Coréennes et les Chinoises se battaient à l’avant. Elles (les Coréennes) ont fait une erreur et c’est pourquoi nous avons obtenu la médaille d’argent.

«J’ai fait une course comme j’en suis capable, a souligné St-Gelais à propos du 3000 mètres. J’étais à l’arrière du peloton et j’attendais simplement que le nombre de tours diminue pour (ensuite) aller à l’extérieur à la fin. Cela a bien fonctionné et j’ai pu rattraper la quatrième, la troisième et la deuxième. Je me suis impressionnée de nouveau dans le 3000. Je suis vraiment fière d’avoir terminé quatrième en tout aussi.»

Médaillée de bronze au 1000 mètres en 2012, Maltais a dû se contenter de la 12e place cette année. La patineuse de 22 ans a terminé deuxième pour se qualifier pour les quarts de finale, mais a ensuite terminé troisième dans sa dernière course et a été éliminée.

Drolet a eu un classement final de 16e. Elle s’est qualifiée pour les quarts de finale après avoir terminé deuxième de sa première course. Dans son quart de finale avec quatre autres fortes patineuses, l’athlète de 31 ans a terminé dernière et a été éliminée.

Michael Gilday, de Yellowknife, a obtenu son deuxième résultat parmi les 10 premiers dans son premier championnat du monde en patinant dans les distances individuelles. Le patineur de 26 ans s’est classé cinquième en tout au 1000 mètres après avoir pris la troisième place dans sa demi-finale. Il avait atteint les demi-finales avec des victoires dans ses deux premières courses et avoir terminé deuxième dans son quart de finale. Gilday a aussi terminé cinquième en tout dans le 1500 mètres, vendredi.

Ce ne fut pas le championnat du monde que Jean visait. Après avoir terminé 17e au 1500 mètres, vendredi, et 13e dans le 500 mètres, hier, le patineur originaire de Lachenaie, au Québec, a été éliminé dans la première ronde du 1000 mètres d’aujourd’hui. Après s’être enfargé avec sa propre lame au milieu de la course, le patineur de 28 ans n’a pas réussi à refaire son retard et a terminé quatrième dans la ronde préliminaire. Il a terminé 42e au 1500 mètres et 22e en tout.

Au cours des trois prochaines semaines, le comité de haute performance sur courte piste de Patinage de vitesse Canada finalisera les classements de la saison et évaluera les demandes de laissez-passer pour inviter les meilleurs patineurs à se joindre aux équipes nationale et de développement pour la saison 2013-14. Les équipes reprendront l’entraînement pour la saison prochaine au début d’avril et la première compétition sera les sélections olympiques qui auront lieu à Montréal du mercredi 7 août au dimanche 18 août.