Un geste d’envergure olympique

Sochi, Russia, Feb. 11, 2014 – Gilmore Junio

Sotchi, Russie, le 11 février 2014 – Dans un geste de désintéressement absolu imprégné de l’esprit olympique, Gilmore Junio, de Calgary, a choisi de ne pas concourir à l’épreuve de 1000m demain à l’Aréna Adler. Denny Morrison, qui était le premier substitut pour cette distance, concourra à sa place.

« Denny et moi sommes faits du même moule; nous voulons tous les deux gagner et représenter notre pays à un niveau qui reflète cette passion », a déclaré Junio, qui a terminé troisième sur cette distance aux essais de sélection pour l’Équipe olympique canadienne en décembre. Bien que cette décision fut difficile à prendre, Junio a fait la déclaration suivante : « Vu la manière dont Denny patine en ce moment, je crois qu’il est dans l’intérêt de l’équipe que ce soit lui qui prenne part à la compétition. Représenter le Canada aux Olympiques est un immense honneur et un privilège, mais je crois que, en tant que Canadiens, nous ne sommes pas ici uniquement pour concourir, nous sommes ici pour gagner. Denny a prouvé qu’il est un redoutable compétiteur sur cette distance. »

Pour le chef d’équipe Sean Ireland, lui-même un ancien olympien, il s’agit « d’un geste exceptionnel de la part d’un membre d’équipe ». Le processus de sélection de l’équipe olympique de patinage de vitesse est tellement exigeant que chaque athlète mérite son laissez-passer pour concourir dans sa distance respective. Toutefois, la décision de concourir revient à chaque patineur. « Gil m’a contacté hier soir pour m’informer qu’il voulait céder sa place et permettre à Denny de concourir », d’ajouter Ireland.

Morrison était sur la glace aujourd’hui, afin de se préparer pour ses prochaines épreuves. « Gil est un coéquipier hors pair. Il m’a dit qu’il voulait que je participe à la compétition. C’est un grand geste et je suis prêt à tirer le meilleur de cette opportunité. » Il est clair que Gilmore Junio a appris que les héros olympiques se forgent à la fois sur la glace et en dehors de celle-ci. 

Junio, qui n’est âgé que de 23 ans, se joindra aux nombreux partisans canadiens de patinage de vitesse qui encourageront Denny, William Dutton, Muncef Ouardi et Vince De Haître demain.