Une première pour Makowsky, une qualification pour Hughes

Lucas Makowsky (Regina, SK) est monté sur la deuxième marche du podium de l’épreuve du 1500m, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Hamar, en Norvège, alors que Clara Hughes et Kristina Groves ont terminé quatrième et cinquième au 5000m.

L’Américain Shani Davis l’a emporté en 1:44,27, devançant Makowsky par 1,13 seconde et le Norvégien Håvard Bøkko par 1,34 seconde. Mathieu Giroux (Pointe-aux-Trembles, QC) a pour sa part fini au neuvième rang, 2,44 secondes derrière le vainqueur.

Makowsky aurait ainsi dû recevoir sa première médaille en Coupe du monde, mais une surprise l’attendait. « Ils ne remettaient pas de médaille, seulement des fleurs. Je ne partirai donc pas d’ici avec une médaille dans les mains, mais je n’oublierai quand même jamais ce moment », a-t-il précisé, avec amusement.

Son meilleur résultat en carrière au 1500m était une huitième place. « C’est vraiment une belle sensation que d’être sur le podium pour la première fois. Je me sentais très bien à la ligne de départ et j’ai connu une très bonne course. »

« J’ai patiné un peu plus rapidement que je voulais le faire au début, mais j’ai été en mesure de maintenir le rythme jusqu’à la fin. J’ai ainsi pu améliorer mon record personnel », a expliqué Makowsky.

« Partager le podium avec des gars comme Shani Davis et Håvard Bøkko est assez spécial. Ça montre que je progresse », a affirmé le Saskatchewanais.

Toujours au 1500m, mais dans le groupe B, Jeff Kitura (Langley, C.-B.) s’est classé deuxième en 1:47,92. Keith Sulzer (Calgary, AB) a de son côté pris le 19e échelon (1:50,17).

Qualifiée pour Vancouver malgré tout

Au 5000m, la Tchèque Martina Sáblíková a triomphé en 6:50,07, devant les Allemandes Stephanie Beckert (6:52,79) et Daniela Anschütz Thoms (6:59,62). Clara Hughes (Glen Sutton, QC) a fini à 10,17 secondes de la gagnante et Kristina Groves (Ottawa, ON) à 11,41 secondes.

Plus important, Hughes a confirmé sa présélection sur 5000m en vue des Jeux olympiques de Vancouver. Vice-championne mondiale de la spécialité, elle devait pour ce faire conclure parmi les six premières.

« C’était un de mes buts en venant ici, m’assurer d’obtenir ma qualification. Je suis évidemment contente. Je vais maintenant pouvoir relaxer un petit peu, faire le travail que j’ai à faire l’esprit tranquille. »

Ironiquement, la Québécoise a failli ne même pas prendre le départ de l’épreuve, ayant oublié de cueillir son transpondeur, un petit appareil que les athlètes portent à leur cheville et qui transmet leurs résultats. Heureusement, une des entraîneures du Canada a toutefois réussi à lui apporter le précieux bidule à temps.

Comble de malchance, Hughes s’est également coupé un doigt de la main droite en enlevant de la glace sur ses lames tout juste avant la course. Elle a ainsi dû patiner malgré quelques saignements.

« Je n’étais pas aussi concentrée que j’aurais dû. Je constate que j’ai encore beaucoup de travail à faire quand j’analyse ma préparation de course. J’ai commis plusieurs erreurs », a-t-elle avoué.

Dans le groupe B, au 5000m toujours, Nicole Garrido (Edmonton, AB) a terminé 9e grâce à un temps de 7:12,91 et Justine L’Heureux (St-Tite, QC) 21e après avoir obtenu un chrono de 7:30,32.

Dimanche, les femmes participeront aux épreuves de 1500m et les hommes patineront sur 10 000m.