Valérie Maltais renoue avec l’or alors que l'équipe canadienne récolte trois médailles, samedi, à la Coupe du monde sur courte piste à Shanghai

Shanghaï, le 12 décembre 2015 – Valérie Maltais a remporté sa deuxième médaille d’or individuelle en carrière en gagnant l’épreuve du 1000m féminin pendant que Charles Hamelin a enlevé les honneurs du 1500m (1) et que Charle Cournoyer a mérité la médaille d’argent au 1000m, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU présentée cette fin de semaine à Shanghaï, en Chine.

Dans une finale mouvementée du 1000m féminin ayant nécessité une reprise, Valérie Maltais de La Baie, QC, a remporté l’or en devançant Suzanne Schulting des Pays-Bas. Les deux autres patineuses qui prenaient part à cette finale, Shim Suk Hee de la Corée du Sud et Qu Chunyu de la Chine, ont été pénalisées.

« Il y a eu beaucoup d’action en finale, a relaté Valérie Maltais. Nous avons repris la course après que trois patineuses, incluant moi, soient tombées à la suite d’un dépassement de la Chinoise Qu Chunyu qui a d’ailleurs été pénalisée. En reprenant la course à trois patineuses, j’étais à l’avant avec un tour et demi à faire mais encore une fois, il y a eu une chute des deux autres patineuses derrière moi. Ç'a été une finale plutôt spéciale, mais j’ai pris de bonnes décisions et j’étais bien placée au bon moment, autant dans la première course que dans la reprise. »

Maltais avait jusqu’ici remporté une médaille d’or individuelle en carrière sur la scène senior internationale. Elle avait enlevé les honneurs du 1000m lors de la deuxième Coupe du monde de la saison 2012-2013 présentée à Montréal, le 28 octobre 2012.

« Disons que je recherchais cette médaille d’or depuis longtemps, a-t-elle souligné. J'étais venue tout près à Toronto, mais je suis contente de l’avoir fait à Shanghaï. »

Il s’agit d’une deuxième médaille individuelle cette saison pour Maltais, elle qui avait remporté le bronze au 1000m à Toronto plus tôt cette saison.

Quatre médailles d’or en quatre Coupes du monde pour Charles Hamelin
Dans la première des deux épreuves de 1500m de la fin de semaine, Charles Hamelin de Sainte-Julie, QC, a prolongé sa série en remportant une médaille d’or dans une quatrième Coupe du monde consécutive.

Samedi, Charles Hamelin a devancé le champion du monde en titre Sjinkie Knegt des Pays-Bas et Park Se Yeong de la Corée du Sud pour mériter les honneurs.

« La finale s'est disputée à vive allure. Un temps dans les 2:12, c'est très vite et ça n'arrive pas souvent dans un 1500m. C'est bien de voir que les jambes étaient-là, » a déclaré Charles Hamelin, qui l'a emporté en 2:12,634, comparé à 2:12,701 pour Knegt et 2:12,767 pour Park.

« La finale s'est disputée à huit patineurs, alors il fallait éviter de tomber dans le piège d'être trop patient et de se retrouver trop loin dans le peloton, a ajouté Charles Hamelin. J'ai donc cherché à faire des dépassements assez tôt pour rester avec les patineurs à l'avant, et j'ai justement réussi à bien contrôler les dépassements que j'ai tentés. Avec sept tours à faire, je me suis retrouvé devant et j'ai réussi à bien gérer mes énergies par la suite, alors j'ai pu l'emporter.»

Cette saison, Charles Hamelin a également remporté les titres du 1000m à Montréal, du 500m (2) à Toronto et du 500m à Nagoya, au Japon, la semaine dernière.

Également de la finale A, François Hamelin de Sainte-Julie, QC, a été entraîné dans la chute du Chinois Guang Chen pour ensuite subir un lourd contact avec le Français Sébastien Lepape, ce qui a nécessité un arrêt de la course. François Hamelin a subi une commotion cérébrale ainsi qu’une dent cassée et ne participera pas aux compétitions de dimanche.

Charle Cournoyer de retour sur le podium
Au 1000m masculin, Charle Cournoyer de Boucherville a renoué avec le podium en gagnant la médaille d’argent.

Plus tôt cette saison, le médaillé olympique de 24 ans avait mérité l’argent au 500m à Montréal, puis l’or au 1000m à Toronto avant d’être blanchi la semaine dernière au Japon.

Le Sud-Coréen Kwak Yoon-Gy a gagné l’or et le Russe Semen Elistratov, le bronze.

« C'est ma deuxième médaille cette saison sur cette distance, mais ç'a été un peu différent qu'à Toronto, a noté Charle Cournoyer. Aujourd'hui, j'ai davantage été placé dans des situations difficiles qu'à Toronto et j'en suis quand même sorti gagnant, alors je suis très satisfait. Et c'est un excellent signe de ma bonne forme physique. »

Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, QC, qui était également de la finale A, a terminé en quatrième position, lui qui avait été écarté du podium la semaine dernière après avoir remporté des médailles individuelles à Montréal et à Toronto.

« Je suis bien content de ma quatrième place, a analysé Samuel Girard. J’ai essayé d'appliquer ma stratégie, mais ça ne s'est pas déroulé comme prévu. Je suis surtout content de revenir en force au 1000m après être passé par le repêchage à Nagoya et voir mon parcours s’arrêter en quarts de finale là-bas. J'ai pu démontrer que, même si j’ai fait des erreurs à Nagoya, j'ai bien appris de ça. »

Fin d’une séquence pour Marianne St-Gelais
De son côté, Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, QC, n’a pu poursuivre sa série de podiums consécutifs alors qu'elle a terminé au sixième rang de l’épreuve du 1500m (1) féminin.

Depuis le début de la saison, St-Gelais avait remporté une médaille dans chaque épreuve individuelle auquelle elle avait pris part en Coupe du monde, pour un total de six médailles en six épreuves.
Samedi, Choi Minjeong de la Corée du Sud a remporté l’or, suivie de Tao Jiaying de la Chine et Charlotte Gilmartin de la Grande-Bretagne.

« En finale, je savais que les Chinoises Tao Jiaying Tao et Yin Qi allaient travailler un peu ensemble, mais je pensais également à Choi Minjeong, que je pensais pour pouvoir battre, a par ailleurs expliqué Marianne St-Gelais. Avec six tours à faire, j'étais confortablement en deuxième position lorsqu'une des deux Chinoises m'a dépassée et m'a fait prendre un virage large, ce qui a amené l'autre Chinoise en troisième position. En voulant refaire un dépassement et revenir en troisième place, j'ai perdu un peu de vitesse et je n'ai pu le compléter. La Britannique Charlotte Gilmartin m'a ensuite accroché les lames et j'ai chuté. »

« Mais reste que n'est pas une mauvaise course puisqu'avant la chute, j'ai fait de bonnes choses. »

« C'est dommage, mais je n'en faisais pas nécessairement un objectif, a dit Marianne St-Gelais de sa séquence. Je visais encore le podium aujourd'hui, mais j'ai également profité de la finale pour essayer des choses différentes, comme par exemple aller dans la circulation lourde. En vue de l'avenir, il faut que je me mette parfois dans des situations où je me sens moins à l'aise afin d'apprendre. Malheureusement, aujourd'hui, ç'a mené à une chute. »

Au relais, les deux formations canadiennes se sont qualifiées pour les finales A qui seront présentées dimanche en terminant chacune deuxième de leur vague de demi-finales. Chez les hommes, Charles Hamelin, Samuel Girard, Charle Cournoyer et Patrick Duffy d’Oakville, ON, représentaient le Canada, tout comme Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Audrey Phaneuf de Saint-Hyacinthe, QC, et Kim Boutin de Sherbrooke, QC, chez les femmes.

Dimanche, les rondes de repêchage et finales de la deuxième épreuve de 1500m et du 500m ainsi que les finales du relais sont à l’horaire.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :

1000m F
-Valérie Maltais : médaille d’or (classement final : 1)
-Audrey Phaneuf : 4e en quarts de finale et éliminée (classement final : 14)
-Kim Boutin : 5e en quarts de finale et éliminée (classement final : 17)

1500m (1) M
-Charles Hamelin : médaille d’or (classement final : 1)
-François Hamelin : chute en finale A (classement final : 7)
-Pascal Dion : pénalité en qualification et éliminé (classement final : 41)

1000m H
-Charle Cournoyer : médaille d’argent (classement final : 2)
-Samuel Girard : 4e en finale A (classement final : 4)
-Patrick Duffy : 2e en finale B (classement final : 6)

1500m (1) F
-Marianne St-Gelais : 6e en finale A (classement final : 6)
-Namasthée Harris-Gauthier : 1ère en finale B (classement final : 7)
-Kasandra Bradette : 2e en finale B (classement final : 8)

Relais H
-Canada : 2e en en demi-finale et sera en finale A dimanche
(Charles Hamelin, Samuel Girard, Patrick Duffy, Charle Cournoyer)

Relais F
-Canada : 2e en en demi-finale et sera en finale A dimanche
(Marianne St-Gelais, Audrey Phaneuf, Kim Boutin, Valérie Maltais)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.
PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC