Arne Dankers bat un record canadien à la sélection de l’équipe pour la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste

L’équipe masculine toutes distances, qui s’améliore rapidement, a pris la vedette, samedi, à la sélection de l’équipe pour la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste quand Arne Dankers, de Calgary, a battu le record canadien du 3000 m masculin.

Au 3000 m masculin, qui servait aussi de qualification pour les courses de 5000 m et 10 000 des Coupes du monde de cet automne, Dankers a inscrit un temps de 3:41,96 minutes pour battre l’ancienne marque nationale de 3:43,59 établie plus tôt cette année par Steven Elm, de Red Deer, en Alberta. Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., a terminé deuxième en 3:43,47 et Elm, troisième en 3:43,48. Ils ont aussi battu l’ancienne marque nationale.

Dankers était pré-qualifié pour les Coupes du monde aux 5000 m et 10 000 m, tandis que Morrison et Elm ont décroché les deux places disponibles avec leur performance de samedi. Justin Warsylewicz, de Régina, et Jason Parker, de Yorkton, en Saskatchewan, se sont qualifiés pour la Coupe du monde de Calgary, le mois prochain, en terminant respectivement quatrième et cinquième.

«Je savais que les temps seraient rapides et tout le monde a eu un excellent départ, a dit Dankers, sixième du 5000 m aux championnats du monde de l’an dernier. Donc, pour moi, je devais partir encore plus vite que d’habitude et m’habituer à cette vitesse. C’est une course différente d’un cinq kilomètres et vous devez apporter des changements à votre stratégie. Voir tous les gars si bien patiner est très encourageant et motivant.»

Au 3000 m féminin, Cindy Klassen, de Winnipeg, a complété le balayage de la fin de semaine avec la victoire en 4:03,06. Klassen a battu le record du monde du 1500 m, vendredi. Clara Hughes, de Winnipeg, a terminé deuxième en 4:06,35, tandis qu’Anna Rokita, d’Autriche, a pris le troisième rang en 4:14,70. Christine Nesbitt, de London, en Ontario, a terminé quatrième en 4:15,34 et Michelle d’Amours, de Sainte-Foy, au Québec, a été la meilleure Canadienne suivante au sixième rang en 4:17,74.

Klassen, Hughes et Kristina Groves étaient pré-qualifiées pour les Coupes du monde de l’automne dans cette épreuve, tandis que Nesbitt et d’Amours se sont mérité les deux autres places.

«Je ne suis pas une patineuse de longue distance, donc je suis vraiment surprise, a dit Nesbitt, qui a battu son record personnel par 11 secondes. J’étais jumelée à Michelle d’Amours et je voulais simplement demeurer avec elle le plus longtemps possible. Je ne pensais pas que j’avais une chance de battre Michelle. Mais j’avais une solide approche mentale et je ne m’inquiétais pas de mes temps au tour. Je suis juste demeurée avec Michelle.»

L’équipe canadienne est pratiquement déterminée pour les premières Coupes du monde à Calgary les 12 et 13 novembre et à Salt Lake City la fin de semaine suivante. Vendredi, les qualifiés pour les 1500 m ont été Dankers, Elm, Morrison et Jason Parker, de Yorkton, en Saskatchewan, au 1500 m. Les deux équipes de trois membres pour la poursuite seront confirmées dimanche.

Chez les femmes, les qualifiées au 1500 m, vendredi, ont été Klassen, Groves, Nesbitt, Hughes et Kerry Simpson, de Melville, en Saskatchewan. L’équipe de poursuite numéro une est composée de Klassen, Groves et Hughes et la numéro deux de Nesbitt, Simpson et Shannon Rempel, de Winnipeg.

Vendredi et samedi prochains, la sélection pour les Coupes du monde pour les sprinteurs (500 m et 1000 m) auront lieu ici à l’Ovale olympique.