Blondin, Boisvert-Lacroix, Jean et Keri Morrison se qualifient individuellement pour PyeongChang 2018

Le Canada qualifie un total de 15 places, samedi, en vue des épreuves sur longue piste aux Jeux olympiques

Salt Lake City, le 9 décembre 2017 – Le Canada n’est peut-être pas monté sur le podium, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de l’ISU à Salt Lake City, aux États-Unis, mais ça n’a pas empêché Ivanie Blondin, Alex Boisvert-Lacroix, Olivier Jean et Keri Morrison de se qualifier individuellement au sein de l'équipe sur longue piste provisoire en vue des Jeux olympiques de 2018 alors que le Canada a mis la main sur 15 places en vue des Jeux olympiques de PyeongChang.

Les places de qualification et les athlètes sont non-officiels jusqu’à ce que l’ISU confirme les places pour chaque pays en vue des Jeux olympiques de 2018 d’ici la fin de 2017 et que Patinage de vitesse Canada sélectionne l’équipe et procède à sa nomination au Comité olympique canadien, suivi de l’annonce officielle, à la suite des Sélections de l’équipe sur longue piste 2018.
 
Au 500m masculin, Alex Boisvert-Lacroix de Sherbrooke, QC, a été le meilleur Canadien avec une cinquième position, ce qui lui a permis de conclure les quatre Coupes du monde d’automne au quatrième rang du classement général du 500m masculin et, du même coup, d’obtenir sa qualification sur le plan personnel pour PyeongChang dans cette épreuve.
 
Selon les politiques et procédures de sélection olympique 2018 de Patinage de vitesse Canada, un patineur qui remportait au moins une médaille individuelle cet automne en Coupe du monde (Boisvert-Lacroix a mérité deux médailles d’or au 500m) et qui terminait parmi les cinq premiers au classement général dans cette même épreuve à l’issue des quatre premières étapes de la saison obtenait sa qualification pour les Jeux olympiques, à condition que le Canada obtienne au moins deux places de qualification dans cette épreuve.
 
« J'ai encore de la misère à y croire, s’est exprimé Alex Boisvert-Lacroix. J'ai tellement eu un mauvais début de saison; j'ai commencé dans le groupe B, j'ai eu de mauvaises courses, et je ne pensais pas à la pré-qualification. Ce n'était pas planifié du tout. Et maintenant, je l'ai fait. C'est fou! J’ai de la misère à mettre des mots sur comment je me sens. Je savais que ce serait une année difficile parce que nous avons tellement des gars forts au Canada et à l'international. Toute ma vie, j'ai rêvé d'aller aux Jeux. De voir que ça arrive aujourd'hui, ça ne m'a pas encore frappé de plein fouet. C'est vraiment un moment historique dans ma vie. »
 
À la suite de la 15e position de Gilmore Junio (34,49) et la 19e de Laurent Dubreuil (34,67), samedi, ces derniers ont respectivement conclu les Coupes du monde d’automne en 10e et 13e position, assurant du même coup trois places pour le Canada au 500m masculin à PyeongChang.
 
Boisvert-Lacroix a quant à lui inscrit un temps de 34,18 pour la cinquième position, à seulement trois centièmes de seconde de la médaille de bronze et de son record personnel établi la veille, qui lui avait valu l’or.
 
Le Russe Ruslan Murashov a remporté la course de samedi avec un temps de 34,02, à quatre centièmes de seconde du record du monde, suivi des Néerlandais Kai Verbij (34,13) et Dai Dai Ntab (34,15).
 
« C'est fou comment c'est allé vite aujourd'hui, a analysé Boisvert-Lacroix. Normalement, tu montes sur le podium avec un tel temps et aujourd'hui, je me suis retrouvé cinquième. Je suivais les temps avant moi et je savais que c'était rapide. La pression était forte sur moi, mais j'ai pu rester concentré et j'ai fait ma course comme je devais la faire. À la fin, j'étais nez à nez avec mon adversaire. J'ai peut-être été trop fébrile et j'ai perdu un ou deux centièmes de seconde. Sinon, c'était une course pratiquement parfaite. »
 
Blondin, Jean et Morrison en départ en groupe
En départ en groupe, Ivanie Blondin d'Ottawa a pris le sixième rang, samedi, pour prendre la même position au classement général après les quatre Coupes du monde d’automne. Éliminée en demi-finales la veille, Keri Morrison de Burlington, ON, se situe quant à elle au 12e rang.
 
Chez les hommes, Olivier Jean de Lachenaie, QC, a terminé en hutiième position de l’épreuve de samedi et au dixième rang au classement cumulatif.
 
Selon les politiques et procédures de sélection olympique 2018 de Patinage de vitesse Canada, les patineurs canadiens devaient se classer parmi les 16 premiers au classement cumulatif afin de se qualifier personnellement pour PyeongChang, ce qui est maintenant mission accomplie pour ces trois patineurs.
 
« Je suis aux anges d'avoir obtenu ma qualification aux Jeux olympiques au départ en groupe, mais je ne suis pas satisfaite de mes récentes performances dans cette épreuve, a indiqué Ivanie Blondin. Je travaille vraiment fort sur ce que je dois faire pour retourner sur le podium en 2018, y compris aux Jeux. Je sais que je peux bien faire dans cette épreuve et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour être en mesure de donner ma meilleure performance quand ça va compter. »
 
« C'est fou d'y penser, a affirmé Keri Morrison. Quand je suis initialement passée du courte piste au longue piste, je ne visais pas des résultats en particulier, je voulais juste retrouver l'amour que j'avais pour le patinage de vitesse. J'ai travaillé fort et j'y suis allée par petits pas, un à la fois, et ç'a porté ses fruits. J'ai l'impression que je franchis un grand pas maintenant, mais je vais garder la même approche. J'ai hâte de voir ce que le reste de la saison va apporter ! »

« C'est assez incroyable, a lancé Olivier Jean. C'est ma qualification pour mes troisièmes Jeux olympiques et j'ai la même chair de poule et les mêmes frissons qu'il y a huit ans lors de mes premiers Jeux à Vancouver (en courte piste). Si je regarde le pari que j'ai fait il y a trois ans en changeant de discipline pour le longue piste et tout le travail que j'ai fait, je suis vraiment fier de ce que j'ai accompli jusqu'à présent. Il y a une grosse étape de franchie, mais je suis réaliste et il reste beaucoup de travail à faire. Mon objectif n'a jamais été de participer aux Jeux olympiques, mais d'y gagner une médaille. La marche est encore haute, mais je vais dans la bonne direction. »
 
Neuf autres places de qualifiées pour le Canada
Au cours de la journée, le Canada a qualifié non-officiellement neuf autres places en vue des Jeux olympiques, soit trois au 500m féminin, trois au 1500m masculin et trois autres au 1500m féminin.
 
Au 500m féminin, Heather McLean de Winnipeg a été la meilleure Canadienne samedi avec une neuvième position (37,50). Marsha Hudey a terminé au 12e rang (37,81) et Kaylin Irvine, en 17e position, avec un nouveau record personnel amélioré d’un centième de seconde, maintenant établi à 37,97.
 
Les trois patineuses canadiennes ont conclu les quatre Coupes du monde dans le top 20 alors qu’Hudey a fini en septième place, McLean, en 10e, et Irvine, en 20e, assurant au Canada trois places dans cette épreuve à PyeongChang.
 
Au 1500 masculin, Denny Morrison de Fort St. John, C.-B., a terminé en cinquième position avec un temps de 1:42,92, dans une épreuve où le Russe Denis Yuskov a battu le record du monde par deux centièmes de seconde, maintenant établi à 1:41,02. Les Néerlandais Koen Verweij et Thomas Krol ont pris les deuxième et troisième positions.
 
Vincent De Haître de Cumberland, ON, a pris la 11e place avec un temps de 1:43,91.
 
« Je n'ai pas été en mesure d'accéder au podium au sein d'un peloton vraiment relevé, mais j'ai néanmoins franchi un autre pas, a souligné Denny Morrison. Je ne sais pas à quand remonte la dernière fois que j'ai fait un temps de 1:42. Je suis super content de mon chrono! Mais ce qui me rend encore plus heureux, c'est cette sensation que je peux maintenant reproduire ce type de performance à tout moment. Je suis pas mal certain que d'ici les essais olympiques, je vais réussir à améliorer mon départ et mon temps global. »

« C'est bien de voir que j'avance, de voir ces petites victoires s'additionner à l'approche des Jeux. Chaque pas que je franchis en ce moment est une victoire sur le plan individuel, mais c'est aussi le signe de tout ce que mon équipe a fait pour m'aider à retrouver ce niveau. »
 
Chez les femmes, Kali Christ de Regina, SK, a pris le sixième rang grâce à un temps de 1:54,47. Brianne Tutt d’Airdrie, AB, a terminé en 11e position (1:54,94), Ivanie Blondin en 17e (1:56,60), et Isabelle Weidemann, d’Ottawa, en 18e (1:56,61).
 
« C'est mon meilleur rang cet automne et mon deuxième temps le plus rapide en carrière après celui réalisé en 2015, a dit Kali Christ. C'est excitant d'être ici, de savoir que je suis de retour et que j'affiche de plus en plus de constance dans mes courses. »
 
Le Canada aura donc trois représentants au 1500m féminin et trois autres au 1500m masculin à PyeongChang, en raison du fait que le pays a trois représentantes parmi le top 20 au classement général chez les femmes, et deux patineurs parmi les 20 meilleurs en plus d’obtenir un des 16 autres temps les plus rapides chez les hommes.
 
Les places restantes seront attribuées lors des Sélections de l’équipe sur longue piste 2018 qui auront lieu les 4, 5, 6, 8 et 9 janvier à l’Anneau olympique de Calgary.
 
Dimanche, dernière journée de compétition, les épreuves du 1000m, du 5000m masculin et du 3000m féminin sont à l’horaire.

Les compétitions sont webdiffusées en direct sur les sites Internet de CBC Sports (http://www.cbc.ca/sports) et de Radio-Canada Sports (http://ici.radio-canada.ca/). Les épreuves du groupe B sont également webdiffusées cette fin de semaine au www.teamusa.org/US-Speedskating/News/Featured-News/2017/December/06/Worl....

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI

500m (2) – H
5. Alex Boisvert-Lacroix (34.18)
15. Gilmore Junio (34.496)
19. Laurent Dubreuil (34.67)

1500m – H
5. Denny Morrison (1:42.92)
11. Vincent De Haître (1:43.91)

Départ en groupe - F
6. Ivanie Blondin

1500m – F
6. Kali Christ (1:54.57)
11. Brianne Tutt (1:54.94)
17. Ivanie Blondin (1:56.60)
18. Isabelle Weidemann (1:56.61)

Départ en groupe - H
8. Olivier Jean

500m (2) – F
9. Heather McLean (37.50)
12. Marsha Hudey (37.81)
17. Kaylin Irvine (37.97)

1500m (B) – H
4. David La Rue (1:44.53)
5. Antoine Gélinas-Beaulieu (1:44.61)

500m (2B) – H
4. Alexandre St-Jean (34.65)
7. William Dutton (34.81)

500m (2B) – F
9. Shannon Rempel (38.53)
 
À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, PVC se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales. Patinage de vitesse Canada s’engage à inspirer le Canada à se dépasser grâce au pouvoir du patinage de vitesse. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport. Depuis 1932, les athlètes canadiens ont récolté 63 médailles olympiques. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. www.speedskating.ca
Patinage de vitesse Canada désire remercier ses commanditaires et partenaires :

Commanditaire premium : Intact Assurance
Partenaires financiers : Gouvernement du Canada (Sport Canada), À nous le podium, le Comité olympique canadien
Fournisseur officiel, vêtements haute performance de compétition : Li-Ning
Commanditaire de l’équipe sur longue piste : KIA
Fournisseurs officiels : Auclair et USANA
Fournisseur officiel d’équipement technique : Nagano Skate
Partenaires du développement du sport : Winsport Canada, Anneau olympique de Calgary, University of Calgary, Institut national du sport du Québec, Gouvernement du Québec, Institut canadien du sport-Calgary, Ville de Montreal, Ville de Québec, Excellence sportive Québec-Lévis
                                                                          
- 30 –

Pour information :
Kerry Dankers
Coordonnatrice du programme sur longue piste et des communications
Patinage de vitesse Canada
Courriel : kdankers@speedskating.ca
Téléphone: 403-589-8960
Site Internet: www.speedskating.ca  
Facebook: www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter: www.twitter.com/SSC_PVC

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC