Blondin remporte l’argent au départ en groupe féminin des Championnats du monde sur longue piste

Gélinas-Beaulieu signe un top-10 au 1500m masculin

INZELL, ALLEMAGNE – Ivanie Blondin a atteint le podium aux Championnats du monde des distances individuelles de l'ISU 2019 en vertu d’une médaille d’argent qu’elle a remportée au départ en groupe chez les femmes, dimanche, à Inzell en Allemagne. Le Canada a ainsi raflé sa deuxième médaille de la compétition, ayant aussi obtenu l’argent au sprint par équipes féminin en plus d’avoir enregistré neuf résultats top-10.

Blondin d’Ottawa, Ont., s’est retrouvée impliquée dans une collision durant le 10e tour de l’épreuve, ce qui a eu pour effet de sortie une autre Canadienne, Valérie Maltais, de la course, mais elle s’est vite remise sur pieds et n’a pas tardé à rejoindre le peloton. Blondin s’est détachée du peloton durant le dernier tour mais elle a été dépassée dans le dernier droit, pour ainsi terminer en deuxième place.

La Canadienne a affiché un temps de 8:28,460 et a récolté 40 points de sprint, pour terminer derrière la médaillée d’or, la Néerlandaise Irene Schouten (8:27,840 et 60 points de sprint). La Russe Elizaveta Kazelina (8:29,290 et 20 points de sprint) a mis la main sur le bronze.

« Je suis emballée par mon résultat d’aujourd’hui, a lancé Blondin. J’ai sacrifié mon 1500m aujourd’hui pour me garder des jambes en prévision du sprint final (du départ en groupe). J’ai été en mesure d’entreprendre le sprint fional un peu plus tôt et de créer un écart, donc je suis très contente de la décision que j’ai prise et de mon plan de course. »

Blondin en est à sa troisième médaille au départ en groupe depuis que cette discipline a été incluse au programme  des Championnats du monde en 2015. Elle a été couronnée championne du monde en 2016 et elle a obtenu l’argent en 2015. Elle a par ailleurs raflé 24 médailles en départ en groupe sur le circuit de la Coupe du monde – cinq d’or, 11 d’argent et huit de bronze.

« J’ai commencé la compétition cette semaine avec un résultat au 3000m qui m’a ébranlée, a ajouté Blondin. Parfois, la vie te lance une balle courbe, mais je savais que j’étais capable de revenir en force et de la frapper en dehors du terrain. »

Bien que le départ en groupe ne soit pas une épreuve d’équipe dans le sens traditionnel du terme, Blondin était reconnaissante d’avoir eu une coéquipière à ses côtés.

« Je suis grandement reconnaissante de la présence de ma coéquipière Valérie (Maltais), qui a assuré mes arrières toute au long de la course et qui s’est montrée très coriace. Val et moi, nous nous connaissons depuis l’époque où je faisais du courte piste. À l’approche de la course, ça me réconfortait de savoir qu’elle allait être à la ligne de départ avec moi. »

Malheureusement, Maltais de Saguenay, Qué., n’a pas été en mesure de finir la course en raison de la collision, si bien qu’elle a dû se contenter de la 23e place. De son côté, le seul représentant du Canada au départ en groupe masculin, Jess Neufeld de Winnipeg, Man., a fini 24e.

Antoine Gélinas-Beaulieu de Sherbrooke, Qué., a enregistré son temps le plus rapide de la saison, dimanche, ce qui lui a valu la huitième place au 1500m masculin. Il s’agit de son meilleur classement en carrière dans une course individuelle des Championnats du monde, lui qui a amélioré la 21e place qu’il a obtenue au 1000m plus tôt cette semaine.

« Même si mon 1000m s'est très bien passé, je savais que j'allais faire encore mieux aujourd'hui, ayant répété la même vitesse dans ma pratique d'avant-course, mais de façon beaucoup plus relaxe », a déclaré Gélinas-Beaulieu. L'objectif était donc de bien respirer et le reste allait venir. J'ai exécuté le plan à merveille et même si je reconnais qu'il me reste beaucoup de choses à travailler, mon premier top-10 dans un championnat du monde valide le travail que je fais, et me montre que j'ai trouvé une bonne formule d'entraînement et de soutien»

« La prochaine étape est de retourner directement à l'entraînement afin d'être prêt pour les Championnats du monde toutes distances, une compétition où je sais que je peux en surprendre plusieurs », a-t-il ajouté.

Connor Howe de Canmore, Alb., qui faisait ses débuts en championnats du monde, a fini la distance en 22e place (1:48,262). Le champion canadien junior en titre se rendra maintenant à Baselga di Pine, en Italie, en vue des Championnats du monde juniors de patinage de vitesse de l'ISU 2019, qui se dérouleront la fin de semaine prochaine à l’anneau de glace extérieur Piné.

Thomas Krol des Pays-Bas (1:42,582) a été couronné champion du monde, devant le médaillé d’argent Sverre Lunde Pedersen de la Norvège (1:43,160) et du médaillé de bronze Denis Yuskov de la Russie (1:43,202).

Au 1500m féminin, Maltais a terminé 15e (1:56,903) et Kali Christ de Regina, Sask., a fini 21e (1:57,796). La Néerlandaise Ireen Wüst (1:52,814) a mis la main sur l’or et établi un nouveau record de piste, tandis que la Japonaise Miho Takagi (1:53,323) a raflé l’argent et l’Américaine Brittany Bowe (1:53,369), le bronze.

Pour plus de détails sur la compétition, notamment les liens menant aux horaires et aux résultats, veuillez consulter le site web de Patinage de vitesse Canada. Les résultats se trouvent aussi sur le Portail des résultats de l'ISU.