Calgary prête à accueillir la Coupe du monde sur courte piste de l'ISU à l'Anneau olympique

Cinq Canadiennes feront leurs débuts en Coupe du monde, tout comme le relais mixte 

CALGARY, ALBERTA – Patinage de vitesse Canada accueillera plus de 175 patineurs de vitesse sur courte piste provenant de 27 pays à Calgary, en Alberta en fin de semaine à l'occasion de la Coupe du monde sur courte piste #1 2018 de l'ISU, la première étape de la saison 2018-19 à l'échelle internationale. La compétition se déroulera du 2 au 4 novembre à l'Anneau olympique.

Il s'agira de la cinquième fois au cours des 20 dernières années que la ville de Calgary sera l'hôtesse d'une Coupe du monde sur courte piste, l'ayant également fait à l'occasion des saisons 2016-17, 2012-13, 2001-02 et 2000-01.

La compétition se mettra en branle vendredi avec les rondes de qualification dans toutes les distances. Les rondes finales pour les épreuves du 500m (1) et du 1500m chez les hommes et les femmes auront lieu samedi, tandis que les finales du 500m (2) et du 1000m masculins et féminins, ainsi que des trois épreuves du relais (hommes, femmes et mixte) suivront dimanche.

Radio-Canada et CBCsports.ca webdiffuseront les courses samedi à compter de 15h20 (HE) et dimanche à partir de 15h00 (HE). CBC assurera par ailleurs la télédiffusion en direct des épreuves de 17h00 à 18h00 (HE), samedi.

Le Canada sera représenté par un mélange de vétérans et de nouveaux venus.

L'équipe masculine sera composée des médaillés olympiques Charles Hamelin (Sainte-Julie, QC), Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau, QC), Charle Cournoyer (Boucherville, QC) et Pascal Dion (Montréal, QC), ainsi que de deux nouveaux visages, Cédrik Blais (Châteauguay, QC) et Steven Dubois (Lachenaie, QC).

« L'atmosphère au sein du groupe a été incroyable depuis le début de la saison », a indiqué Hamelin, qui s'apprête à entreprendre sa 16e saison sur le circuit de la Coupe du monde.

« Les gars et les filles m'ont donné une nouvelle motivation, que j'avais peut-être perdue ces quelques dernières saisons », a-t-il ajouté, en faisant allusion aux nombreux jeunes qu'on retrouve dans les équipes masculine et féminine.

L'opportunité de patiner devant une foule partisane enchante par ailleurs les athlètes canadiens.

« C'est toujours quelque chose de fantastique d'avoir la foule qui nous encourage, a noté Cournoyer. L'équipe au complet est très motivée en vue de la fin de semaine. Tout le monde s'est entraîné très fort ces derniers mois et a hâte de commencer à disputer des courses. »

De leur côté, les cinq patineuses qui font partie de l'équipe féminine – Courtney Sarault (Moncton, NB), Alyson Charles (Montréal, QC), Alison Desmarais (Vanderhoof, CB), Claudia Gagnon (Saguenay, QC) et Camille De Serres-Rainville (Montréal, QC) – feront toutes leurs débuts en Coupe du monde ce week-end.

« On a cinq nouvelles filles à cette Coupe du monde, a souligné Gagnon. Tout le monde est jeune et, à toutes fins utiles, dans le même bateau en ce qui a trait à ce qu'on s'attend de vivre en fin de semaine et quel genre d'expérience nous attend. »

Bien que la nervosité sera certainement au rendez-vous chez les jeunes patineuses, l'atmosphère était détendue et très positive au sein du groupe, cette semaine.

« Je suis aussi prête que je vais jamais l'être », a lancé Desmarais en souriant quand on l'a interrogée sur le fait qu'elle va maintenant passer aux rangs seniors. « Ça fait longtemps que je me prépare pour ce moment et je suis contente de commencer ma carrière sur le circuit international.

« Nous savons que nous avons le soutien de nos coéquipières qui sont à la maison, et qui sont passées par là auparavant », a ajouté Desmarais en faisant allusion à Kim Boutin, Jamie Macdonald et Audrey Phaneuf, qui ne participeront pas aux premières deux étapes de la Coupe du monde cet automne. « Elles nous ont beaucoup aidées dans la phase de transition qui nous mène à cet autre niveau de compétition. »

Lorsqu'on lui a demandé si elle trouvait cela intimidant d'avoir à patiner avec des concurrentes qui ont presque deux fois son âge, Sarault, la plus jeune athlète dans l'équipe canadienne à 18 ans, n'a pas semblé se laisser déranger.

« Je suis la plus jeune, mais j'ai quand même confiance en moi, a-t-elle affirmé. D'habitude, je ne suis pas intimidée par les patineuses plus âgées. C'est sûr qu'elles ont plus d'expérience que moi, mais je pense que je peux rivaliser avec elles. »

Il y aura une autre première en fin de semaine à Calgary puisqu'une épreuve sera disputée pour la première fois.

Le relais mixte de 2000m, une excitante nouvelle épreuve qui mettra en vedette deux patineurs et deux patineuses, fera ses débuts à l'échelle internationale lors de la Coupe du monde de ce week-end. L'épreuve a été testée à quelques reprises, la saison dernière, et a déjà été acceptée au sein du programme des Jeux olympiques 2022.

Ci-dessous se trouve la liste complète des athlètes, en ordre alphabétique selon le nom de famille, et les distances qu'ils disputeront en fin de semaine. Des notes biographiques sur chacun des athlètes se trouvent à https://www.speedskating.ca/fr/equipes/courte-piste.

Équipe masculine 

  • BLAIS, Cédrik - 500m (1), 500m (2)
  • COURNOYER, Charle - 1000m, 1500m
  • DION, Pascal - 500m (2), 1500m
  • DUBOIS, Steven - 500m (1), 1000m
  • GIRARD, Samuel - 500m (2), 1500m
  • HAMELIN, Charles - 500m (1), 1000m

 Équipe féminine

  • CHARLES, Alyson - 500m (1), 500m (2)
  • DE SERRES-RAINVILLE, Camille - 1000m, 1500m
  • DESMARAIS, Alison - 500m (1), 1000m
  • GAGNON, Claudia - 500m (2), 1500m
  • SARAULT, Courtney - 1000m, 1500m

Pour plus d'information sur la compétition, ainsi que les liens vers l'horaire, les résultats et la webdiffusion, veuillez consulter https://www.speedskating.ca/fr/evenements/coupe-du-monde-1-cp.