Charles Hamelin bat le record canadien du 500 m aux essais de patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a battu le record canadien, samedi, en route vers la médaille d’or du 500 m masculin aux essais de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste.

Hamelin a remporté la finale en 41,434 après avoir abaissé le record canadien en demi-finale avec un temps de 41,035. Cela a éclipsé l’ancienne marque de 41,184 établie par Jean-François Monette, de Pointes-aux-Trembles, au Québec, à Calgary, en 2003.

«Je ne visais pas le record, a dit Hamelin, âgé de 20 ans, médaillé de bronze dans une Coupe du monde l’an dernier. J’ai pris le départ en tête et j’ai simplement fait ma course habituelle et cela a extrêmement bien fonctionné. Je savais que je me sentais fort, mais j’ai été surpris après la course quand on m’a dit que c’était un record canadien. À l’entraînement cette semaine, j’ai souvent réussi les tours les plus rapides, donc je savais que ma vitesse était bonne.»

François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, a terminé deuxième dans la finale du 500 m en 41,572, Cory Rasmussen, de Prince George, en C.-B., troisième en 41,895 et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, quatrième.

Au classement général après deux des quatre distances, Hamelin est en tête avec 1686 points, Turcotte est deuxième avec 1359, Tremblay troisième avec 1259, Steve Robillard, de Montréal, quatrième avec 1106, Monette cinquième avec 738 et Rasmussen sixième avec 723.

Au 500 m féminin, Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., s’est hissée en tête du classement général avec une victoire en 45,126. Mélanie Gagnon, de Montréal, a terminé deuxième en 45,242, Kalyna Roberge, de Montréal, troisième en 45,292 et Chantale Sévigny, de Sherbrooke, quatrième.

«J’ai tenté d’être agressive et j’ai effectué quelques bons dépassements, a commenté Kraus, âgée de 27 ans, médaillée de bronze aux championnats du monde de l’an dernier. J’ai eu un peu un lent début de saison cette année, mais je sens que mon patinage va bien mieux. C’est définitivement ma meilleure course jusqu’à maintenant. Nous avons eu un très bon entraînement après les Coupes du monde en Chine (en octobre).»

Après deux des quatre distances, Kraus est en tête du classement général avec 1543 points. Sévigny est deuxième avec 1209, Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, troisième avec 1111, Roberge quatrième avec 1028, Gagnon cinquième avec 1012 et Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal sixième avec 886.

Tania Vicent, de Montréal, gagnante du 1500 m, vendredi, s’est étiré un muscle à une jambe lors de l’échauffement et ne participera pas au restant de la compétition. Amélie Goulet-Nadon, de Laval, au Québec, triple championne de la Coupe du monde il y a deux ans, est aussi sur la touche à cause d’une blessure.

Les cinq premiers du classement général chez les hommes et chez les femmes seront choisis dans l’équipe canadienne pour les Coupes du monde de la fin de semaine prochaine à Madison, au Wisconsin, et la fin de semaine suivante à Saguenay, au Québec.

La compétition se terminera dimanche.