Courtney Sarault et Alyson Charles accèdent au podium à leurs débuts en Coupe du monde

Sarault décroche l'argent au 1500m; Charles obtient le bronze au 500m 

CALGARY, ALBERTA – Courtney Sarault et Alyson Charles ont toutes deux accédé au podium à l'occasion de la Coupe du monde sur courte piste de l'ISU 2018 de Calgary, samedi, alors qu'elles participaient à leur première étape de la Coupe du monde en carrière. Sarault a remporté la médalle d'argent au photo-finish dans l'épreuve féminine du 1500m, tandis que Charles a évité la chute dans le dernier tour de sa course en route vers le bronze au 500m(1) féminin. 

Sarault, 18 ans, de Moncton, N.B., a livré une prestation impressionnante en finale du 1500m, mais l'analyse du photo-finish a permis de constater qu'elle avait été tout juste devancée à l'arrivée. Reste que cette médaille d'argent à sa toute première finale de la Coupe du monde en carrière s'avère un exploit digne de mention. 

« Je suis pas mal fière de moi et de ma performance dans cette course-là, a déclaré Sarault en souriant. Aujourd'hui, j'étais beaucoup moins nerveuse avant la course et je n'étais pas intimidée par les autres patineuses. J'ai travaillé fort pour me rendre jusqu'en finale et j'avais le sentiment que j'y méritais ma place, alors j'ai tout donné.

« Je pense avoir tout fait ce que je pouvais faire, sauf à l'arrivée. J'ai encore du travail à faire à ce niveau-là », a-t-elle ajouté en riant.

Charles, une Montréalaise de 20 ans, a été en mesure d'éviter une tentative de dépassement, et la chute qui a suivi, durant le dernier tour du 500m (1) et elle a mis a main sur le bronze.

« Je suis aux anges, a fièrement déclaré Charles à CBC Sports à la suite de la course. Je ne m'attendais pas à une médaille en venant ici. Je voulais apprendre et faire du mieux que je le pouvais, parce que je n'avais jamais patiné aux côtés de ces patineuses-là de ma vie – je les avais juste vues à la télé, en espérant me joindre à elles un de ces jours.

« J'ai gagné en confiance à chaque ronde, j'étais de plus en plus convaincue que j'avais le potentiel nécessaire, a ajouté Charles. Je suis vraiment contente du résultat. J'ai tout donné et ça s'est super bien passé. »

Lorsqu'on lui a demandé si elle était surprise d'avoir réussi à rivaliser avec les meilleures patineuses au monde à sa toute première finale en Coupe du monde, Charles a répondu avec honnêteté.

« J'étais effectivement surprise, a-t-elle reconnu. C'était surréaliste comme sensation, mais je pense aussi que je vais pouvoir m'y habituer. »

Les deux Canadiennes auront une autre occasion de se qualifier pour une finale, dimanche, alors que Sarault sera en lice au 1000m tandis que Charles le sera dans la deuxième épreuve de 500m de la fin de semaine.

Deux autres membres de l'équipe canadienne ont bien amorcé la journée, dans leur cas à l'occasion des rondes de repêchage.

Cédrik Blais de Châteauguay, Qué., s'est qualifié pour les rondes finales au 500m(1) masculin, mais n'a pas réussi à dépasser le cap des quarts de finale. De son côté, Camille de Serres-Rainville de Montréal, Qué., a réussi un joli dépassement juste à la ligne d'arrivée pour obtenir une place en demi-finales du 1500m féminin. Sa troisième place dans cette course lui a valu une qualification pour la finale B, où elle a pris le sixième rang.

Steven Dubois de Lachenaie, Qué., a donné suite à sa performance-record de vendredi au 500m en y allant d'un autre chrono de moins de 40 secondes, sauf que sa troisième place en demi-finales n'a pas suffi pour lui valoir une qualification pour la finale A. Il a ensuité été pénalisé dans la finale B, ce qui a mis fin à sa journée de travail.

Trois patineurs étaient en lice dans le 1500m masculin, mais seul Pascal Dion de Montréal, Qué., a atteint la finale A, y terminant en cinquième place. Dans la finale B, Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, Qué., a terminé premier tandis que son coéquipier Charle Cournoyer, de Boucherville, Qué., a suivi en quatrième place.

Claudia Gagnon de Saguenay, Qué., ne s'est pas qualifiée pour ni l'une, ni l'autre des finales du 1500m féminin, tandis qu'Alison Desmarais de Vanderhoof, C.-B., a vu ses espoirs de médaille s'envoler lorsqu'elle a chuté dans les quarts de finale du 500m(1).

La première Coupe du monde de la saison sur courte piste se terminera dimanche avec les quarts de finale, les demi-finales et les finales du 500m(2) et du 1000m, tant chez les hommes que chez les femmes, ainsi que les finales des relais masculin, féminin et mixte. Radio-Canada et CBCsports.ca webdiffuseront les courses samedi à compter de 15h00 (HE).

Le Canada aura sept athlètes en lice dans les distances individuelles, samedi, outre les rondes de repêchage. Charles prendra part au 500m(2) féminin; Girard et Blais seront de la partie dans le 500m(2) masculin; Sarault, Desmarais et de Serres-Rainville disputeront le 1000m féminin ; et Dubois participera au 1000m.

Les trois équipes canadiennes du relais seront également en action, alors que les relais masculin et féminin disputeront chacun la finale A, tandis que l'équipe du relais mixte prendra part à la finale B.

Le vétéran Charles Hamelin cherchera à rebondir à la suite d'une journée décevante, vendredi. Il devra passer par le repêchage au 1000m, ce qu'il n'avait jamais eu à faire jusqu'ici depuis le début de sa carrière, pour atteindre le podium dans les distances individuelles. Il sera accompagné de Cournoyer dans les rondes de repêchage du 1000m, tandis que Dion et Gagnon seront en lice dans les rondes de repêchage du 500m(2).

Pour plus d'information sur la compétition, ainsi que les liens vers l'horaire, les résultats et la webdiffusion, veuillez consulter https://www.speedskating.ca/fr/evenements/coupe-du-monde-1-cp.