De l’argent et du bronze pour le Canada à une coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, ont remporté les médailles d’argent et de bronze, vendredi, au 1500 m masculin lors de la première journée de la troisième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Le champion olympique Apolo Anton Ohno, des États-Unis, a remporté sa deuxième médaille d’or de la saison dans cette épreuve avec un temps de 2:20,061. Turcotte a terminé proche deuxième en 2:20,188 et Hamelin était tout juste derrière en 2:20,196. La semaine dernière, aux essais de l’équipe canadienne, Hamelin, âgé de 20 ans, a battu les records canadiens des 500 m et 1000 m.

«Charles et moi avons eu une excellente course, a dit Turcotte, double médaillé olympique en 2002. J’ai eu une excellente poussée de vitesse à la fin pour me faufiler au deuxième rang. Pour moi, cela augure très bien pour le 500 m (dimanche), qui est ma meilleure épreuve.»

Hamelin était en tête après six tours, avant qu’Anton Ohno se faufile pour remporter la médaille d’or dans le dernier tour.

«Charles est définitivement un patineur en pleine progression, a dit Turcotte. Il est très fort. Nous avons des styles différents, donc nous ne travaillons pas vraiment ensemble pendant une course, toutefois nous ne mêlons pas nos chemins pendant presque toute la course.»

Steve Robillard, de Montréal, a été éliminé en dei-finale et a terminé 18e.

Dans la finale du 1500 m féminin, la double championne olympique Yang Yang, de Chine, a été la gagnante en 2:36,521. Allison Baver, des États-Unis, a terminé deuxième en 2:36,681 et Yuka Kamino, du Japon, troisième en 2:36,790.

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., et Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, ont été éliminées en demi-finale et ont terminé respectivement neuvième et 16e.

Au relais masculin de 5000 m, le Canada a réussi le troisième temps le plus rapide des tous les temps pour remporter sa course préliminaire en 6:44,092 avec Turcotte, Hamelin, Jonathan Guilmette, de Montréal, et François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, pour se qualifier pour les demi-finales.

«Nous visions le record du monde, a dit Turcotte. Je pense que nous le viserons de nouveau en demi-finale même si le peloton sera beaucoup plus fort. Nous devons garder en mémoire que le grand objectif est de gagner la finale de dimanche. Nous avons certainement démontrer que nous sommes l’équipe à battre.»

Au relais féminin de 3000 m, le Canada s’est aussi qualifié pour les demi-finales en terminant troisième de sa course préliminaire avec Kraus, Overland, Mélanie Gagnon et Kalyna Roberge, toutes deux de Montréal.