De l’or et un record du monde pour le Canada à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Jonathan Guilmette, de Montréal, a remporté une médaille d’or et Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a ajouté une médaille d’argent après avoir battu le record du monde en demi-finale du 500 m masculin, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Dans la finale du 500 m, Guilmette a réussi un temps de 42,000 secondes pour remporter la médaille d’or. Monette, champion du 500 m de la Coupe du monde de l’an dernier, a suivi en 42,205 et Ye Li, de Chine, a décroché la troisième place en 55,074.

«Je ne m’attendais pas à gagner si tôt dans la saison, a déclaré Guilmette, médaillé olympique d’argent dans cette épreuve aux Jeux de 2002. Nous ne nous sommes pas entraînés à ces hautes vitesses à l’entraînement. Mais j’avais la meilleure position de départ dans la finale et les autres patineurs ont éprouvé des difficultés au début. J’ai pu épargner mon énergie pour les deux derniers tours.»

En demi-finale, Monette a battu le record du monde avec un temps de 41,184 secondes pour eclipser l’ancienne marque de 41,289 établie par Jeff Scholten, de Fredericton, aux championnats canadiens, ici, en mars dernier. Dans la même course, Guilmette a terminé deuxième derrière Monette, battant aussi le temps de Scholten en 41,217.

«La glace, ici, accroche très bien et vous n’avez jamais l’impression d’aller aussi vite, a commenté Monette, qui détient le record du monde du 1000 m, établi ici la saison dernière. Je ne pensais pas du tout au record du monde. Ma force est mon départ et j’ai toujours pu me battre pour la tête, mais je sens que ma meilleure vitesse n’est pas encore totalement à point.

Scholten a été éliminé en demi-finale et a terminé sixième.

Au 500 m féminin, Meng Wang a conduit la Chine à un doublé avec un temps de 44,753 pour décrocher sa deuxième médaille de la compétition. Mile Zhu a terminé deuxième en 44,761. Amélie Goulet-Nadon, triple championne de la Coupe du monde, l’an dernier, a suivi en 44,835 pour devancer la détentrice du record du monde, Evgenia Radanova, de Bulgarie, quatrième en 44,927.

«Je me sens chanceuse simplement d’avoir participé à la finale parce que j’avais une demi-finale très difficile, a déclaré Goulet-Nadon, âgée de 20 ans, qui a subi une blessure à un genou le mois dernier. Je ne me sentais pas complètement prête pour cette compétition. Je n’étais pas complètement confortable avec ma meilleure vitesse et mes départs. Donc cette performance, ce soir, est au-delà de mes attentes.»

Tania Vicent, de Montréal, et Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario, ont été éliminées en quarts de finale, terminant respectivement neuvième et 13e.

Le Canada s’est aussi qualifié pour les finales des relais masculin et féminin. La compétition se terminera dimanche.