Deux autres médailles d’or pour le Canada aux championnats du monde juniors de patinage de vitesse

Shannon Rempel, de Winnipeg, a décroché sa deuxième médaille d’or en deux jours et a terminé troisième du classement général et Justin Warsylewicz, de Régina, a terminé premier du 3000 m masculin, samedi, aux championnats du monde juniors de patinage de vitesse sur longue piste.

Au 1000 m féminin, Rempel a inscrit un temps de 1:21,84 minute pour devancer Ireen Wust, des Pays-Bas, deuxième en 1:21,86. Eriko Ishino, du Japon, a terminé troisième en 1:22,10. Brittany Schussler, de Winnipeg, a pris la 11e place et Marilou Asselin, de Sainte-Foy, au Québec, la 15e.

Dans la finale du 3000 m, Ishino a remporté la médaille d’or en 4:20,39. Wust a terminé deuxième en 4:20,93. Rempel a pris le septième rang, Asselin le 16e et Schussler le 17e.

Ishino a terminé première du classement général avec 169,231 points. Wust a terminé deuxième avec 169,814 points et Rempel, championne du classement général de l’an dernier, troisième avec 169,897 points. Schussler a terminé 10e et Asselin 14e.

«Je suis satisfaite de mes courses, a déclaré Rempel, gagnante du 500 m, vendredi. Je savais que j’avais une lourde tâche au 3000 m pour conserver mon avance, donc je ne suis pas trop déçue. Revenir avec les médailles d’or des épreuves de sprint était mon principal objectif, ici.»

Au 3000 m masculin, Warsylewicz a remporté la médaille d’or avec un temps de 4:02,18. Sven Kramer, des Pays-Bas, a terminé deuxième en 4:03,77 et Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., troisième en 4:04,26. Dustin Johnston, de Moose Jaw, en Saskatchewan, a terminé neuvième.

Au 500 m, Johnson a décroché la cinquième place, Morrison la huitième et Warsylewicz la 14e.

«C’était excellent de revenir avec un bon 3000 m après un 500 m moyen, a déclaré Warsylewicz, âgé de 18 ans, champion national senior toutes distances. Même si c’était à l’extérieur, les conditions étaient idéales. J’avais une bonne perception de la glace et j’ai acquis de la vitesse rapidement, ce qui a aidé, spécialement au début.».

Morrison était aussi déçu de son 500 m, mais s’est très bien repris.

«Ce fut une course pas mal solide, a analysé Morrison au sujet de son 3000 m. Malheureusement, j’ai ralenti un peu trop dans le dernier virage et cela m’a peut-être fait perdre la médaille d’argent. Mais qui sait ? Je suis enchanté du résultat.»

La compétition masculine se terminera dimanche.