Deux médailles d’or dans une récolte de cinq médailles pour le Canada à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Jeff Scholten, de Fredericton, et Amélie Goulet-Nadon, de Laval, au Québec, ont remporté leur 500 m respectif, samedi, pour conduire le Canada à une récolte de cinq médailles sur une possibilité de six lors de la cinquième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Au 500 m féminin, Goulet-Nadon a dominé la course du début à la fin pour remporter sa deuxième victoire cette saison avec un temps de 44,184 secondes. La Chinoise Xia Lei Cheng a terminé deuxième en 44,219, tandis qu’Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., a remporté la médaille de bronze en 44,276.

«La grande différence pour moi cette saison est ma vitesse de pointe, a analysé Goulet-Nadon, âgée de 20 ans, deuxième du 1500 m vendredi. Je me suis beaucoup entraînée avec les hommes cette saison et je suis habituée à patiner très vite. Aujourd’hui, j’avais peur de la patineuse chinoise parce que je ne la connaissais pas beaucoup. J’ai effectué un départ très rapide et je me suis assurée que personne ne pouvait me dépasser.»

Tania Vicent, de Montréal, a été éliminée en quarts de finale.

Avec la victoire, Goulet-Nadon s’est emparée du premier rang du classement du 500 m de la Coupe du monde avec 195 points. Evegenia Radanova, de Bulgarie, est deuxième avec 192 et Kraus, avec deux médailles cette saison, est maintenant troisième avec 187.

Au 500 m masculin, Scholten a réussi un temps de 41,977 secondes pour remporter sa première victoire de la saison. Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a terminé deuxième en 42,220 et Francois-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, a reçu la troisième place en 42,408 après que l’Américain Apolo Anton Ohno ait été disqualifié pour lui avoir nui.

Ohno, disqualifié vendredi dans la demi-finale du 1500 m, a bloqué la voie à Tremblay quand il a dérapé en tentant de le dépasser.

Scholten, qui a établi le record du monde du 500 m en 41,514 secondes en octobre 2001, a raté les deux dernières saisons de la Coupe du monde et les Jeux olympiques de Salt Lake en partie à cause de blessures. Il a d’abord été arrête à cause de la mononucléose après avoir établi le record du monde, puis il s’est fracturé une cheville aux essais olympiques.

Pour Monette, remplaçant dans l’équipe olympique la saison dernière, il s’agit d’une deuxième médaille d’argent cette année et il se hisse au premier rang du classement du 500 m de la Coupe du monde avec 184 points. Tremblay est deuxième avec 182 points, lui qui a aussi deux médailles cette saison.

Le Canada s’est aussi qualifié pour la finale du relais masculin de 5000 m en remportant sa demi-finale. Les patineurs canadiens étaient Monette, Tremblay, Jonathan Guilmette, de Montréal, et Frédéric Blackburn, de Montréal. Les femmes se sont qualifiées pour la finale de leur relais vendredi.

La compétition se terminera dimanche.